AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 ☽ remember. ↛ part two. {cael}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Ven 17 Juil - 0:29



PREVIOUSLY  ৩


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Brayden a la tête dans les étoiles. Elle a la tête qui tourne. Elle a respire difficilement. Elle a chaud. Ses doigts se cramponnent au sien. La blonde a l'impression que toutes leurs paroles s'emmêlent. Son esprit les entend mais n'arrive pas à les assimiler. Elle voie le sol défiler sous ses pieds. Il l'entrainait quelque part. Elle le suit docilement. Elle est bien trop occupée par cette crise de panique qui trouble sa vision. La fatigue, le stress de toute cette journée qui lui tombent dessus trop brutalement. Une fois devant les lavabos. Il lâche sa main. Bray s'appuie de ses deux mains sur le lavabo. Il l'aide à tenir debout.  « Aller, ça va aller. Reste un moment ici. Rafraichis-toi, fais ce que tu veux », la rassure-t-il. Il passe doucement sa main dans son dos. Elle frissonne mais ne répond pas. Bray essaie de se calmer. Son cœur s'emporte.  Le malaise intense qui la transporte depuis quelques minutes lui donne l'impression de perdre contrôle. Bray déteste ça. Elle n'ose pas croiser son regard. « Je reviens », déclare-t-il avant de s'éclipser rapidement. Brayden se dévisage un instant dans le miroir. Elle tâche de se concentrer sur sa respiration. Il lui faut réussir à respirer plus lentement. Ses yeux se referment. Progressivement, la demoiselle réussit à calmer ses tremblements. Sa respiration se calme, se stabilise. La crise semble être passée. Elle lâche sa pression sur le lavabo. Elle se retourne pour s'appuyer contre le lavabo. What the hell was that ?   L'actrice se retourne finalement pour passer un peu d'eau sur son visage et prendre une gorgée d'eau. Ses cheveux sont tout en bataille. Elle les écarte de son visage en défaisant sa coiffure qui a pris si longtemps à être réalisée. La blonde se sent si idiote. Elle décide de retirer ses chaussures. Elle marchera pieds nus. Cela arrangera les médias. Ils auront quelque chose à dire à son sujet. Elle les pose sur le lavabo près de son sac. La belle passe sa main dans sa crinière blonde. Elle prend une profonde inspiration puis une profonde expiration. Elle est plus calme, plus reposée. Cael revient dans les toilettes.  « On rentre, c’est fini. J’ai appelé un taxi, si tout va bien, il sera là dans une quinzaine de minutes », lui explique-t-il. Elle ose enfin reposer son regard sur lui. Une vague de soulagement la traverse. Bray n'est pas sûre qu'elle aurait été capable de continuer suivant le programme. Elle n'aurait pas été capable de le leur dire cependant.  « Tu … ça va mieux ? », lui demande-t-il finalement. La jeune femme réalise à présent toute l'aide qu'il a pu lui fournir en l'espace de quelques minutes. Elle tressaillit. Son regard toujours dans le sien, la demoiselle répond simplement : « Merci. » Ce n'est qu'un seul mot mais Bray n'a pas pour habitude de le dire souvent. La vérité est que cela la touche de voir qu'il fait un effort. Elle avait besoin de lui et étrangement il a été là. C'est surprenant et déroutant. Ils ont cessé de jouer la comédie. Il l'a aidé alors que rien ne l'obligeait à le faire. Ce n'est pas grand chose mais c'est déjà quelque chose. Peut-être que tout n'est pas perdu d'avance en fin de compte. Peut-être peuvent-ils réussir à s'entendre. « Nous devrions sûrement sortir par derrière... », suggère-t-elle. La jeune femme récupère son sac et ses chaussures. Elle s'avance pieds nus vers lui. Sa robe longue cache ses pieds de toute manière. Sa main libre retrouve la sienne dans cet automatisme qui s'est installé dans son esprit. Elle n'y réfléchit même pas une seule seconde. Elle l'entraine hors des toilettes pour qu'ils sortent par la porte derrière de l'hôtel, l'entrée réservée au personnel. Le taxi ne tarde pas bien longtemps. Ils montent ensemble à l'intérieur. Le premier arrêt est chez Bray (acacia ridge, n° 52). La jeune femme se tourne vers lui. « Ça te dérangerait de m'accompagner? Je ne suis pas sûre que Kala soit là... Je suis pas très rassurée par l'idée d'être seule ce soir après... ma foutue crise de panique, cette honte internationale. you know. » , lui demande la blondinette. Une grimace passe sur ses lèvres alors que son regard glisse sur le sol. Il n'a sûrement jamais mis les pieds chez elle auparavant. Elle n'est pas sûre qu'il est vu sa maison un jour. Elle habite un peu en périphérie de Brisbane. C'est leur petit havre de paix. Loin des paparazzis, loin de l'agitation de la ville. « Je ne pense pas que tu le saches mais j'habite à Arcacia Ridge. Ce n'est pas le plus idéal avec les périodes de tournage mais c'est plutôt sympa là-bas. », commence-t-elle. Puis, soudain, ça la frappe. Ce n'est pas vraiment dans leur habitude de parler, de se parler autant en faite. Elle s'en veut parce qu'elle s'emporte avec son blabla inutile. Il va sûrement la ramener à l'ordre. Cela ne la surprendrait pas.  « Désolée. J'ai oublié... », s'excuse-t-elle finalement. Cael lui a expliqué précédemment qu'il n'est "pas du genre à faire ami ami avec les gens avec lesquels il travaille." Son regard croise de nouveau le sien. Un instant, la blonde a oublié.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Ven 17 Juil - 3:57

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Juste après avoir mis les points sur les i au manager je retournais voir Bray pour l’avertir que la journée était finie, qu’on pouvait enfin rentré chez nous. Tout compte fait, moi qui n’avais déjà pas envie de participer à cette journée, l’ascenseur en panne, malgré le fait que ç’avait gâché ma bonne humeur, avait fait en sorte que la suite soit annulée. Au moins ça. Si on serait arrivée à l’heure, on en aurait eu jusqu’au début de la soirée, si pas plus. De retour donc dans la salle de bain, je regardais la jeune fille devant moi, qui avait l’air d’avoir repris un peu de force mais sans plus. Elle n’avait pas l’air d’être de nouveau en pleine forme. Un simple coup d’œil me permit de m’apercevoir qu’elle tenait ses chaussures en main et cela me fit bien rire intérieurement. Je ne me foutais pas du tout de sa gueule, mais ça confirmait ce à quoi j’avais pensé un peu plus tôt. Apparemment elle n’était pas en état de les supporter plus que tant. J’attendis patiemment qu’elle soit en état de faire quoi que ce soit. Je ne voulais pas la brusquer, pas dans cet état. Certes, je m’étais comporté plus d’une fois comme un beau salop avec elle, mais là, pour une fois, je me comportais gentiment. Après tout, elle n’allait pas bien, j’allais ne pas non plus rajouter une couche. « Nous devrions sûrement sortir par derrière... » J’hochai la tête à sa remarque. « Oui. C’est mieux ». Je tenais la porte des toilettes ouvertes, zieutant de temps en temps dans le couloir de l’hôtel. Je voyais et j’entendais au loin notre manager essayer d’expliquer la situation aux nombreux fans présents. Séance annulée. Qu’il se démerde. Bray avança vers moi et me prit la main. Je ne m’en défis pas.  C’était devenu tellement une habitude que je ne me rendis même plus compte qu’on n’avait plus besoin de jouer à un rôle. Et ça ne faisait jamais de mal de lui tenir la main, elle avait la peau toute douce, et si Bray me ferait un commentaire, je pourrais tout simplement lui dire que c’était au cas où elle se sentira de nouveau mal. Pour la retenir. Pas très galant mais je n’allais pas m’ouvrir à elle. Pas encore. Je la traînais à l’extérieur, la guidant vers la porte de sortie. Cette fois-ci je décidais de prendre l’escalier pour retourner au rez-de-chaussée. Plus sûr. J’essayais de ne pas aller trop vite, pour ne pas la brusquer.

Dès que nous fûmes dehors, le taxi ne tarda pas à arriver. J’aidais la jeune femme à s’asseoir et je partis de l’autre côté, pour m’asseoir à mon tour. Par simple reflexe, une fois assis, je lui repris la main, la regardant en souriant. Je redirigeais ensuite mon regard par la fenêtre, me repassant le film de la journée. Ça ne pouvait vraiment arriver qu’à moi ce genre de situation. Ou plutôt à nous. Je l’écoutais parler sans dire un peu, m’expliquer qu’elle aimerait bien que je reste avec elle ce soir, car elle ne se sentait toujours pas très bien. Je ne compris pas très bien au début ce qu’elle cherchait à faire, alors que dans l’ascenseur elle avait clairement dit qu’elle n’essayait plus un rapprochement, qu’elle avait laissé tomber, à cause de moi. Pour seule justification je me dis que ça devait être le stress qui la faisait parler. Je ne répondis pas de suite, méditant sur sa demande. Je l’écoutais ensuite parler, me dire ou elle habitait. Je connaissais ce quartier pour y être passé de temps à autre, mais je ne savais pas du tout qu’elle y habitait. « Au moins, tu es tranquille », c’était la seule chose que j’avais trouvé à dire. Je m’étais de nouveau enfermé dans ma coquille. J’avais l’impression d’être de nouveau dans l’ascenseur. Enfermé tous les deux. Pendant un court instant, dès la sortie, ça avait été mieux, mais là, tout redevait comme avant. « T’inquiète, ce n’est pas grave », je répondis à son Désolée. J’avais fait un effort pour le lui dire. Et ce n’est parce qu’elle me parlait de son quartier que j’allais en faire un drame. Après tout elle avait tout simplement envie de parler et je n’allais pas l’interrompre, pas après ce qu’on venait de vivre. Au bout d’un petit moment de trajet, le taxi s’arrêta devant la rue à Bray. Je me penchai en avant pour lui payer la course et je sortis de la voiture, ouvrant la portière de ma collègue, l’aidant à sortir. Prenant sur moi, inspirant, je lui répondis enfin « Je peux bien rester un moment si tu veux. Vu ton état on ne sait jamais … » Malgré tout, je m’inquiétais pour elle, c’était quand même une collègue, et ce n’est pas parce que je ne voulais pas forcément connaître toute sa vie et que quelques points dans son comportement ne me plaisaient pas, que je me réjouissais de son état. Je pouvais très bien faire un effort pour un soir.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Ven 17 Juil - 16:28


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Ils ont quitté le Treasury Hotel & Casino. Cela lui retombera sûrement dessus bien assez tôt. Elle peut déjà entendre la production qui lui passera un savon. C'est juste une simple panne d'ascenseur. C'est juste un simple après-midi à passer. Les fans, les paparazzis, les attentes, les apparences à maintenir. Ils ne réalisent pas le stress que cela peut créer. Bray n'est pas payée pour être simplement parfaite. Elle a une image, une apparence à maintenir. Elle doit prétendre. Prétendre encore et toujours, même lorsque Bray s'en lasse. Ils la paient tous les mois pour ce divertissement, cette illusion. Depuis quelques mois, ils ont ajouté Cael dans l'équation. Ils n'ont pas eut leur mot à dire. Ils n'étaient vraiment en mesure de dire non. Sans son job dans la série, sans son rôle, Bray n'est pas sûre de pouvoir maintenir son style de vie. Être actrice est sa vocation. Pourtant, parfois, la jeune femme n'a plus envie de faire attention à tout, à chacun de ses gestes, chacun de ses mots. C'est lassant. C'est fatiguant. Ils sont dans ce taxi en direction de chez elle puis le taxi devrait ensuite ramener son co-star chez lui. Brayden n'attache plus d'importance aux propos qu'elle a émis plus tôt dans l'après-midi. Elle n'abandonne pas. Tout ce qui l'entoure est faux. Ce ne sont que des apparences trompeuses. Leur relation n'a pas à l'être également. Elle n'a plus l'impression d'être seule. C'est une collaboration qui les unie finalement puisqu'ils ont réussi à sortir de l'hôtel et à échapper aux interviews et au reste ensemble. Cela ne fait pas d'eux des amis pour autant. Mais ils ont très certainement agis en équipe. Ils ont cessé de se mettre des bâtons dans les roues. Ce maigre répit la repose. « Au moins, tu es tranquille », répond-t-il. La gêne s'installe de nouveau entre eux. Ils sont tous les deux inconfortables. De ce fait, Bray s'emporte. Elle parle un peu trop et un peu trop vite. La blonde se met à lui raconter sa vie. La demoiselle s'excuse. Il lui dit de ne pas s'inquiéter et que ce n'est pas grave. Un silence s'installe. Le trajet arrive à sa fin. Il paie la course puis sort de la voiture. Ce qui surprend d'ailleurs Bray. Mais elle ne fait aucun commentaire. Elle ne veut pas le brusquer ou le lui faire remarquer. Elle n'est déjà pas très à l'aise elle-même.  « Je peux bien rester un moment si tu veux. Vu ton état on ne sait jamais … », lui dit Cael. Un large sourire illumine son visage. La jeune femme sort à son tour du véhicule. Elle sort ses clés de son sac. Elle s'approche du portail blanc. Elle dépose sa main contre le panneau puis tape un code de sécurité afin de désactiver l'alarme. Finalement, elle appuie sur la télécommande pour ouvrir le portail. Ils entrent en silence et traverse le jardin. Une fois devant la porte, la blonde lâche ses chaussures près du paillasson. Elle dépose la clé dans la porte d'entrée qui est une porte blindée. Prudentes les demoiselles qui résident ici ? Juste un peu. Il vaut mieux trop l'être. Les stalkers sont bien trop fréquent de nos jours. Elle pousse la porte et la retient ouverte pour qu'il rentre à l'intérieur. Toutes les lumières sont éteintes. Elle tape le code près de la porte d'entrée pour désactiver la deuxième alarme. Elle finit par appuyer sur la lumière. Un long couloir au mur blanc se trouve par là. La jeune femme se tourne vers lui.  « je vais me changer et enlever cette robe de soirée. J'en ai pas pour longtemps. La salle à manger est au bout du couloir. Et la cuisine est adjacente. Fais comme chez toi.  », lui dit-elle avant de s'approcher pour déposer un baiser sur sa joue pour le remercier de faire un effort et d'être là. La jeune femme tourne à gauche pour entrer dans sa chambre. Elle tourne à gauche et entre dans son dressing. Bray retire sa robe puis enfile un short et un tshirt. La belle passe un coup de brosse dans ses cheveux avant de les attacher en chignon. Dix minutes plus tard, la jolie blondinette le rejoint dans le salon. Elle éclaire la télévision. Un fond sonore ne serait sûrement pas plus mal.  « Je te dois sûrement un verre. Qu'est-ce que je te sers? », lui demande-t-elle en lui souriant. Elle s'approche du mini bar.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Sam 18 Juil - 1:37

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Le reste du trajet se passa dans aucun de nous deux dise quoique ce soit. On était revenu à la case départ, comme dans le taxi nous amenant à l’hôtel et dans l’ascenseur. J’avais beau être acteur, je n’arrivais pas à jouer un rôle avec elle. J’étais comme j’étais, et je pouvais comprendre que cela pouvait la blesser. Mais après cette journée, je n’avais pas la force de jouer la comédie, de faire des efforts. Je devrais  peut-être, pour elle. Mais non. Rien n’y faisait. Et puis elle allait déjà mal, je n’allais pas encore faire semblant d’être quelqu’un que je n’étais pas pour lui faire plaisir. Elle s’en rendra certainement compte et je ne voulais pas que cela l’affecte encore plus. Par contre, je décidais tout simplement d’être gentil et de faire attention à elle, en tout cas pour aujourd’hui. Le taxi s’arrêtant devant une jolie maison, je sortis et j’allais l’aider, lui disant que cela ne me dérangeait pas de rester un moment avec elle.

Une fois devant sa porte, j’attendais patiemment qu’elle procède à l’ouverte des portes et à la désactivation des alarmes sans rien dire. Je regardais un petit moment aux alentours. Effectivement, c’était peut-être loin du lieu de tournage, mais au moins, elle devait avoir la paix ici. Je me demandais presque pourquoi je n’avais pas choisi de finir habiter ici. Aucune idée. Certainement la folie des grandeurs. Mais c’était un joli coin, très coquet. Et calme. Au bout de quelques minutes, on accède à sa maison, elle ouvre la porte et elle me la tient, pour que j’y rentre. Je m’avance dans le couloir, me tournant vers elle. Elle m’explique qu’elle va aller se changer, je hoche la tête. Je peux la comprendre la pauvre. Ca ne devait pas être facile non plus de devoir rester habillée comme elle l’était. J’écoutais ses explications, essayant de les retenir tant que bien que mal. Bon. Ca ne pouvait quand même pas être si difficile que ça. Il me suffisait juste d’avancer tout droit devant moi. Ce n’était pas la mort. Juste avant de partir, elle déposa un simple baiser sur ma joue. Je ne fis aucun commentaire et je souris imperceptiblement. Je ne voulais pas qu’elle voit. À peine partie, j’enlevai mes chaussures pour me retrouver en chaussettes, elles commençaient à me faire un peu mal, et voulant un peu m’étaler, ce n’était pas bien vu de garder ses chaussures. J’avançais ensuite tout droit pour arriver à la salle à manger. Je regardais tout autour de moi. C’était joli chez elle. Je m’attardais un petit moment devant la fenêtre, regardant au dehors. Elle avait une belle vue aussi. Ne voulant pas trop explorer la maison comme un voleur, je m’affalai directement sur un fauteuil. Ha bon dieu, que cela faisait du bien. Je fermai les yeux, le temps qu’elle revienne. Ce qui ne tarda pas. Une dizaine de minutes plus tard, elle était là, habillée d’un simple short et t-shirt. Je la scrute, discrètement, de la tête au pied. Elle était vraiment pas mal. Je m’assois, par simple politesse, alors qu’elle allume la télévision pour avoir un fond sonore. Ce n’était pas volontaire, mais la chaîne parlait déjà de notre mésaventure d’il y a à peine une heure. Je levai les yeux au ciel, soupirant. Ils ne perdaient vraiment pas une seconde. Je reportai mon attention sur ma collègue, lui souriant. « Hum … un bon verre de whisky, si t’as, s’il-te-plaît ». Je lui souris de nouveau, et je pris un coussin tout mou qui était posé à côté de moi, et je commençais à jouer avec. J’avais besoin de me déstresser. Je ne sais pas pourquoi mais je me sentis obligé de rajouter : « Par contre, je ne pense pas faire tard », je grimaçais légèrement, voilà que je gâchais de nouveau tout. Le naturel revenait au galop. Je continuais, pour justification « Mon chien, tu comprends … » J’avais envie de me gifler tellement j’avais été bête sur ce coup. Oui il était vrai j’avais mon chien qui attendait à la maison, et que je devais sortir. Mais il avait tout le terrain derrière la maison pour lui et il était constamment dehors. C’est pas parce qu’un jour je ne suis pas à la maison à l’heure qu’il va mourir. Je me dis que je verrai dans un moment ce que je ferai, si je prolongeais la soirée chez elle ou si je rentrais. De toute façon, ce qui était sûr, ce que je pouvais boire autant que je voulais, avec modération tout de même, car je n’étais pas venu avec ma voiture. Aucune obligation.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Sam 18 Juil - 12:30


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Brayden s'était changée et l'avait abandonné quelques minutes. La blonde en avait rêvé tout l'après-midi. Elle n'était pas très fan du principe qui la poussait à toujours porter des robes qui étaient toujours bien trop étroites à son goût. La demoiselle avait laissé son téléphone sur la commode de sa chambre. Elle n'en aurait sûrement pas besoin. Et puis, il lui semblait que ce serait mal poli que de l'inviter à rester puis de passer son temps sur son téléphone. Bray le rejoint dans le salon. Son premier réflexe est d'allumer la télévision puis la demoiselle s'approche du mini bar. Elle lui propose de lui servir un verre.  Son regard se pose sur le jeune homme assis sur son canapé. Elle pourrait s'habituer à cette vision... Elle détourne rapidement le regard pour reporter son attention sur le mini bar. « Hum … un bon verre de whisky, si t’as, s’il-te-plaît »,  répond-t-il. Elle ouvre le placard et sort une bouteille de whisky et deux verres. Une fois les deux boissons servies, la blonde le rejoint sur le canapé. Elle lui tend un des deux verres. « et voilà pour toi.  », lui lance la jeune femme avec un sourire. Son regard se repose de nouveau sur lui. Il est plutôt mignon quand il n'agit pas comme un con. Elle prend une gorgée. Il grimace. Il la prévient : « Par contre, je ne pense pas faire tard ». Bray hoche la tête. Elle n'en attendait pas moins. Cela la surprend déjà pas mal qu'il soit resté. L'actrice a conscience qu'il doit sûrement faire un effort. « Mon chien, tu comprends … », lui explique-t-il. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Puis soudain, elle réalise qu'elle n'a même pas libéré Charleen, sa chienne. Elle se relève brusquement. « Damn it.  », jure la jeune femme. Elle se tourne vers lui. « J'ai oublié de libérer Charleen. Heureusement que tu me parles de ton chien. La pauvre... Je crains.   », s'écrie-t-elle. Elle ouvre la petite porte qui mène au jardin qui se trouve derrière la maison. La chienne se réveille dès qu'elle l’aperçoit et aboie joyeusement. Elle se penche pour la détacher et revient à l'intérieur avec les deux gamelles. La chienne se précipite à l'intérieur. Dès que son regard se pose sur le jeune homme, la chienne fonce sur lui en agitant la queue. Elle pose ses deux pattes sur sur lui et aboie pour qu'il la caresse. « désolée.   », lâche-t-elle en riant légérement. Brayden dépose les deux gamelles près de la porte qu'elle a laissé ouverte. Le vent frais s'engouffre dans la pièce. La jolie blonde se laisse tomber dans le fauteuil à côté de Cael. Son épaule touche la sienne. Son regard croise de nouveau le sien. « Comment s'appelle ton chien?  », lui demande-t-elle. Peut-être existe-t-il un sujet sur lequel ils pourraient s'entendre? Son regard se détache du sien pour se poser sur la télévision. Des photos d'eux arrivant à l'hôtel, des photos des fans déçus et des excuses de l'attaché de presse de la série. Ils annoncent qu'une nouvelle date sera très bientôt communiquée. « J'ai préféré laissé mon téléphone en silencieux...  », commente-t-elle en référence au bordel qu'elle a créé. Son regard croise le sien à nouveau. Elle se relève et attrape son bras. « je crois qu'on est resté assez longtemps enfermé pour aujourd'hui.  », décide-t-elle avant de l'inviter à se lever. Charleen semble apprécier cette idée puisqu'elle court déjà en direction du jardin. « viens avec moi dehors. Tu ne veux pas briser le cœur de Charleen, n'est-ce pas? », lui dit-elle avec un sourire au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Sam 18 Juil - 13:32

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Tranquillement assis sur le canapé, j’attendais qu’elle revienne, malmenant son coussin. Il faut dire que je n’étais pas vraiment à l’aise non plus. C’était la première fois que j’avais accepté de venir chez elle et je n’aurais jamais cru qu’une fois j’aurais accepté son invitation. Nous étions seuls, que tous les deux. Déjà pendant toute la journée nous nous étions retrouvés seuls et ça ne s’était pas vraiment bien passé entre nous, mais là, j’avais l’impression que c’était encore pire. Elle était chez elle. J’avais l’impression d’être un inconnu. Je n’avais qu’une seule envie, c’était de redevenir un gamin et aller me cacher dans un coin. Elle revint vers moi et me proposa boire, ce que j’acceptais volontiers. J’en avais bien besoin. Pour supporter cette situation et pour oublier la journée qu’on venait de passer. Elle vint ensuite s’asseoir à côté de moi, me tendant le verre. Je me tournais vers elle, lui souriant. « Merci ». Ni une ni deux je trempai mes lèvres dans ce liquide ambré et en bus une gorgée. Je lui parlais de mon chien, comme quoi je n’allais pas faire très tard, car il m’attendait à la maison quand elle se leva brusquement. Je la regardais, interloqué. Je la vis partir vers la porte du jardin, revenant avec deux gamelles quand je remarque une petite boule de poils s’approcher à vite allure de moi, posant ses deux petites papates sur mes genoux, aboyant. Je me penchai vers elle et lui gratouillait derrière les oreilles. « Salut toi ». Je souris.  

Bray revint s’assoir à mes côtés, tandis que je caressais toujours la tête de sa chienne, Charleen. Elle me demanda comment il s’appelait. Je rougis et je tournais la tête, essayant de ne pas le montrer. Je ne voulais pas qu’elle voit mes faibles et mon mal être. « Batman. Pas très original hein ? » J’essaie de rire, mais ça ne ressemblait pas à grand-chose. Ce n’était pas un nom très courant pour un chien, et surtout pas orignal du tout pour un sou. Mais quand on est fan depuis l’enfance du super-héros, c’était une évidence que je l’appelle comme ça. Mais ça, je n’allais pas le lui dire. Je n’étais pas du genre à raconter ma vie. Peut-être qu’un jour je changerai mais actuellement je n’étais pas prêt. Je balayais mon regard assez rapidement sur la pièce, attrapant au passage des photos de la journée et des fans hystériques en pleurs. A sa remarque, j’hochais la tête. « Ce n’est pas une mauvaise idée, effectivement ». Je sortis mon téléphone de ma poche et je le mis aussi sous silencieux, enlevant la fonction vibreur. Étonnamment, je n’avais encore rien reçu. Tant mieux. Je reportais mon attention sur elle, détaillant son visage, la forme de ses lèvres, de ses yeux. Elle m’attrape le bras et se lève, ce que je fis droit derrière. Ce n’était pas une mauvaise idée d’aller dehors. Et heureusement, il ne faisait pas encore trop froid. Je pris mon verre sur la table et je la suivis à l’extérieur. « Tu me prends par les sentiments là », dis-je en référence à sa dernière remarque. J’espérais juste qu’elle n’allait pas le prendre mal mais je n’allais pas lui avouer qu’une petite partie de moi, bien caché dans un recoin, voulait passer un peu plus de temps avec elle.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Sam 18 Juil - 14:17


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Charleen les a rejoint. Son attention s'est très rapidement portée sur le jeune homme. La petite chienne semble déjà l'avoir adopté. Elle ne le lâche plus d'une semelle. Il la salue et la caresse sous le regard amusé de la jeune femme. Il semble apprécier les chiens autant qu'elle. Elle n'arrive pas à cacher le sourire qui se dessine sur ses lèvres. Bray les rejoint sur le canapé, reprenant sa place près de lui. La jeune femme lui demande quel est le nom de son chien. « Batman. Pas très original hein ? », répond Cael. Son sourire s'étire. Non, ça change de tous ces gens qui leur donnent des noms d'humains. Elle y comprit. Elle est tentée de faire une blague. De lui demander s'il est resté à Gotham ce soir? S'il n'est pas trop débordé à sauver des vies ? Ils ne se connaissent pas assez pour ça. « mais non, j'adore. C'est un très bon choix. Batman assure. Je suis sûre que ton chien doit être très mignon. », le rassure-t-elle en lui adressant un autre sourire. Elle a presque failli ajouter s'il est aussi mignon que son maître. S'ils se connaissait plus, la demoiselle se permettrait de le taquiner en lui demandant s'il comptait appeler son fils bruce (wayne), james (gordon) ou robin. Cependant ce n'est pas le cas. La blonde se sent forcée de prendre des gants. Leur entente est bien trop fragile pour ça. La jeune femme reporte son attention sur la télévision. Une édition spéciale commente alors les derniers scandales qui secouent le monde des célébrités. Bray lui explique qu'elle a préféré couper le son de son téléphone. « Ce n’est pas une mauvaise idée, effectivement », observe Cael. Il semble en faire de même. Un "expert" est interrogé. Il émet des hypothèses quand à l'incident et au départ précipité du couple. Elle soupire. Déposant son regard dans le sien, Bray l'invite à les rejoindre dehors.  « Tu me prends par les sentiments là », réplique le jeune homme. Il fait référence à sa dernière remarque. La jeune femme se retourne pour croiser son regard alors qu'elle rétorque : « c'est bien mon intention ». Elle se détourne pour s'abaisser et caresser Charleen. Son regard se balade un instant sur le paysage paisible et calme qui les entoure. Tout est calme dehors. On entend à peine les voitures. L'agitation de la ville semble si lointaine. Elle inspire profondément profitant de la nature qui l'entoure et de l'air frais qui emplit ses poumons. Le chien s'échappe de son emprise pour rejoindre Cael. « je crois que tu as déjà conquis le cœur de Charleen... », plaisante-t-elle en souriant. Son regard se pose sur le chien et l'acteur. Un tableau qu'elle n'aurait jamais pensé apercevoir un jour. Ses sourcils se froncent. Elle prétend être en colère. Ses mains se déposent sur ses hanches. « bah alors, Charleen, un beau garçon croise ton chemin et tu m'oublies ? », lance-t-elle à la petite chienne qui semble ne plus lui prêter d'attention. Alors que les mots ont quitté sa bouche, la jeune femme réalise qu'elle s'est trahie. Elle a laissé entendre malgré elle, qu'il ne la laissait pas indifférente. Certes, ces paroles sont une plaisanterie. La blonde aurait sûrement pu les choisir plus adroitement. Elle a cessé de réfléchir, de se poser des questions et de prendre des gants. Il est chez elle après tout. Elle n'a pas envie de mettre un masque, de prétendre avec lui. Elle veut être elle-même. Tant pis, s'il le prend mal après tout. C'est tout ou rien avec Bray de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Sam 18 Juil - 15:07

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Installé sur sa terrasse, je bus une gorgée de mon whisky avant de faire tourner le verre entre mes mains, faisant tinter les glaçons contre les bords. Je regardais tout autour de moi. Fallait l’avouer, c’était très joli par ici. Elle avait bien choisi son endroit. Je me tournais vers elle, lui souriant légèrement. J’essayais de reprendre le contrôle et de ne laisser transparaître aucune émotion. « C’est très joli ici. Vraiment ». Je regardais encore un petit moment devant moi quand une phrase me revint en tête. Elle avait parlé d’une certaine Kala. Je reportais de nouveau mon attention sur elle, curieux. « Tu n’habites pas toute seule ici ? » Je repris mon verre pour en reboire une gorgée avant de le poser sur la table, avant de le casser en m’amusant avec. Charleen, sa chienne, se posa de nouveau vers moi, demandant de plus en plus de câlin. Je me penchai vers elle, lui caressant la tête. Je levai la tête vers Bray. « Ha oui, pour répondre à ta question d’avant. C’est un petit Berger Allemand de 4 mois. Il est tout mignon en effet ». Je lui souris, en repensant à mon chien, qui devait certainement m’attendre à la maison. Je sortis rapidement mon téléphone de ma poche pour y écrire un sms. Je demandais juste à une amie si elle pouvait bien aller s’en occuper, car je ne savais pas quand j’allais rentrer et que, même s’il était à l’air libre, il aura de la compagnie. Je me rassis correctement, caressant toujours de temps à autre la petite tête à la chienne. « Je fais toujours cet effet-là », dis-je le plus sérieusement du monde, alors que je ne le pensais pas. En tout cas je n’arrivais pas à conquérir le cœur de la personne que j’aimerais. Sans remarque me fit bien rire, je me tournais totalement vers elle. « T’es jalouse ?», lui demandai-je pour la taquiner. Sans réfléchir, je me levai et je postai derrière elle. Je lui passais mes mains dans ses cheveux, les caressant légèrement. « Voilà, comme ça t’as tes câlins aussi ». Je ne savais vraiment pas ce qu’il m’avait pris. Je n’étais pas comme ça normalement, en tout cas pas avec elle. Il fallait vraiment que je me reprenne, et le plus vite possible. Au bout d’un petit moment, je me rassis à ma place et je bus d’une gorgée la fin de mon verre. Mon tournant timidement vers ma collègue, je lui demandais « C’est possible d’en avoir un deuxième ? » J’en avais besoin. Certes, ce n’était pas avec ça que j’allais reprendre le contrôle de moi-même, mais au moins ça me permettra de me détendre. En attendant une quelconque réaction de sa part, je me penchai en avant pour caresser la tête à Charleen, qui n’arrêtait pas de tourner en rond pour se faire remarquer.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Sam 18 Juil - 16:15


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Ils sont installés sur la terrasse. L'air frais et le calme semblent lui faire du bien. Bray a l'impression pour la première fois de la journée qu'elle peut véritablement baisser sa garde. Alors que Bray caresse son animal de compagnie, la jeune femme se souvient pourquoi elles ont choisi cette maison quelques mois plus tôt. C'est un paradis. Le genre de maisons dans laquelle, elle aurait aimé avoir grandi.  « C’est très joli ici. Vraiment », commente le jeune homme. Son visage se relève légèrement pour lui permettre de lui adresser un sourire alors que son regard croise le sien. Sa façon de lui dire merci. Elle partage son avis pour une fois. Elle est presque tentée de lui dire que si un jour il a envie de fuir l'agitation de la ville, il peut toujours venir ici. Pourtant, elle garde ses pensées pour elle. « Tu n’habites pas toute seule ici ? » , lui demande-t-il ensuite. Bray se relève. Le chien s'est échappé pour rejoindre l'acteur. Un autre sourire passe sur ses lèvres. Elle se rapproche de quelques pas d'eux. « oui, j'habite avec kala, kala clayton depuis le début de la reprise du tournage. Elle joue Olivia dans la série. Je préférais me rapprocher du lieu de tournage. Ça commençait à être galère de faire plusieurs choses en même temps. Je me consacre seulement à la série maintenant... », lui explique-t-elle alors que son regard se perd sur la verdure qui les entoure. C'était la première année depuis qu'ils s'étaient lancés dans l'aventure que la demoiselle décidait d'emménager à plein temps à Brisbane. Auparavant, la jeune femme faisait les allers-retours. Elle avait aussi accepté plusieurs contrats qui ne lui permettaient jamais de rester bien longtemps au même endroit. Mais cette fois c'était différent. Elle s'était installée à Brisbane pour de bon. « Ha oui, pour répondre à ta question d’avant. C’est un petit Berger Allemand de 4 mois. Il est tout mignon en effet », répond-t-il à sa question au sujet de son chien. Bray sourit. Elle essaie de l'imaginer puis d'imaginer le jeune homme avec un chien. Lorsqu'il mettait son arrogance de côté, il était plutôt craquant. Il sort son téléphone et semble composer un message avant de se redresser. Charleen ne l'a pas lâché des yeux. Bray commente la réaction de sa boule de poils.  « Je fais toujours cet effet-là », réplique-t-il. Brayden sourit. Là voilà, cette assurance qu'elle connaissait si bien. Elle rigole légérement. Ils la partagent. Cette carapace, ils sont obligés de la porter tous les deux. « j'en doute pas » Pour une fois, elle ne le contredit pas. Sûrement parce qu'elle a l'impression de découvrir un aspect différent de sa personnalité. Elle observe sa chienne. C'est bien plus facile de se concentrer sur l'ami de l'homme plutôt que sur l'homme lui-même. Elle fait mine d'être en colère contre sa chienne qui adore l'attention que les deux acteurs lui donnent. « T’es jalouse ?», lui demande Cael. La blonde fait la moue. Elle croise ses bras sur sa poitrine. Elle prétend bouder.  « même pas vrai d'abord... bon peut-être... », lance-t-elle. Son sourire se cache au coin de ses lèvres. Il se lève puis se rapproche d'elle. Il passe ses mains dans ses cheveux, les caressant légèrement. Surprise la jeune femme ne réagit pas tout de suite. Un sourire se dessine au coin de ses lèvres lorsqu'il ajoute un commentaire : « Voilà, comme ça t’as tes câlins aussi » Un éclat de rire s'échappe de ses lèvres. C'est qu'il sait être drôle ce Cael quand il veut ! La chienne tourne autour d'eux. Elle ne fait aucun commentaire. Bray ne veut pas le mettre mal à l'aise. Elle a une idée derrière la tête. Un stratagème qui s'est établit dans son esprit. Il se tourne vers elle pour lui demander : « C’est possible d’en avoir un deuxième ? » Elle lui adresse un large sourire avant de retourner à l'intérieur. L'actrice revient avec son verre et la bouteille de whisky. Elle la dépose sur la table près de lui et dépose son verre aussi. Brayden se penche pour attraper la bouteille passant très près de lui. Elle pourrait presque l'effleurer. Au lieu d'attraper la bouteille sa main effleure son visage pour le tourner vers elle et capter son attention. Ses yeux azur se plongent dans les siens. Son visage se rapproche doucement du sien comme de nombreuses fois auparavant. Sauf que cette fois, il n'y aucun appareil photo et aucune caméra. Ses lèvres effleurent les siennes sans les toucher pour autant. Son souffle se mélange au sien un instant avant qu'elle ne s'éloigne pour saisir la bouteille et lui servir un verre. Sa tête tourne légérement. Elle a des papillons dans le ventre. « c'est comme ça... qu'on peut rendre quelqu'un jaloux. », lance-t-elle avant de regarder sa chienne qui aboie. Et le pire est que ça marche. Elle rigole avant d'attraper sa chienne pour la prendre dans ses bras. Bray la caresse doucement avant d'aller s'assoir à côté de lui. Elle se sert un autre verre. Elle le boit d'une traite.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Lun 20 Juil - 0:21

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Je regarde toujours autour de moi, profitant pendant un court instant de ce calme. C’est vraiment magnifique par ici et je me demande encore pourquoi j’ai choisi d’habiter en pleine ville. Certainement parce que c’est un bâtiment chic ou il n’y a que les riches qui peuvent se permettre d’acheter un appartement et avec mon arrogance, je ne pouvais pas trouver mieux. Je n’avais pas vraiment réfléchi quand j’étais venu m’installer ici. J’avais juste vu qu’un duplex était disponible de suite et j’avais sauté sur l’occasion, sans chercher ailleurs. J’aurais peut-être dû. Je regardais toujours le paysage me demandant cette fois-ci si je pourrais habiter ce quartier. La réponse était oui. Mais je n’étais pas sûr que d’avoir Bray comme voisine était une bonne idée. Ce n’était rien contre elle personnellement, mais je ne me voyais pas habiter à côté des autres acteurs. Il fallait que je fasse un part entre vie professionnelle et vie privée. Déjà que je devais jouer un rôle en dehors avec elle, alors si on plus je venais habiter ici. J’arrivais déjà à imaginer les titres des journaux si je viendrais m’installer dans ce quartier. Ça ne manquerait pas. Tous des rapaces. Je reportai mon attention sur la jeune fille pendant qu’elle me répondait. J’hochais la tête. Je ne pourrais jamais habiter en colocation. J’avais mes petites habitudes qui ne devaient pas être rompues. « Oui oui, je vois qui c’est », vaguement, mais ça, elle n’avait pas besoin de le savoir. « Et ce n’est pas trop dire de vivre à deux ? » Avec cette question, je lui montrais que je m’intéressais quand même un petit peu à elle, pas comme elle l’avait dit tout à l’heure dans l’ascenseur. Bon je faisais aussi un effort, en tant normal, déjà de un je ne serais pas assis sur sa terrasse et je ne lui poserai pas ces questions.

Nous parlions de chiens pendant un petit moment, avant de voir sa petite moue boudeuse. Elle était toute mignonne comme ça mais je reportais mon attention sur sa chienne, qui tournait toujours en rond autour de nous nous demandant des câlins. Je relevai le regard vers ma collègue, rigolant légèrement. « Toi pas jalouse ? On voit à des milles que tu mens ». Je lui disais surtout ça pour la taquiner et je me levai pour lui caresser les cheveux. Comme ça, pas de jalousie. Je profitais du moment, sachant qu’il n’était pas près de se reproduire. Elle avait des cheveux soyeux, doux. Et ils sentaient bons. Je me rassis à ma table et je demandais un deuxième verre. Dès son retour, avec la bouteille carrément, elle planta son regard dans le mien. Je gardai le contact, plongeant aussi mon regard dans le sien. Je la laisse faire, sans bouger, sans sourciller. Mon cœur loupe un battement quand elle se rapproche de moi. Pourtant je devrais avoir l’habitude. Mais non.  Cette fois-ci ce n’est pas comme d’habitude. Il n’y a personne aux alentours. Je n’entendis aucun cliquetis d’appareils photos. Je reste planté là, comme un con. Je me sers un verre et je vide d’un trait, tout comme elle, avant de me resservir. Je tourne la tête vers sa chienne, et je doute qu’elle ait fait ça juste pour la rendre jalouse. « Et ça marche apparemment ». Je replonge mon regard dans le sien, souriant légèrement, toujours un peu étêté de ce qui venait de se passer.  « Dis-moi, la patronne est autant compliquée à assouvir que cette petite bête à poil ? » Je me servais un autre verre, et j’en bus qu’une gorgée, me demandant comment cela allait finir. Suite à la situation d’il y a à peine quelques minutes, j’avais eu un coup de chaud et je décidais enfin d’enlever ma veste, que je posais sur ma chaise.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Lun 20 Juil - 21:08


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Ils sont assis sur la terrasse. Tous les deux. Ils réussissent même à avoir une conversation. Cela touche presque du miracle. C'est assez surprenant. Ils n'arrivent d'habitude pas à s'entendre sur quoi que ce soit. Ils savent exclusivement jouer la comédie, prétendre s'apprécier. Du moins, c'est le cas avant aujourd'hui. Ils se sont retrouvés coincés dans un ascenseur tous les deux. Et il semble qu'ils en avaient besoin finalement. Cela semble leur avoir permis d'avancer. Oui, parce qu'ils semblent faire de grands pas ce soir. Un peu trop même peut-être, puisqu'ils comment à se laisser aller. Il semble même essayer d'apprendre à la connaître. Elle n'est définitivement pas la seule prête à revenir sur ses propos du début d'après-midi. « Et ce n’est pas trop dire de vivre à deux ? », lui demande-t-il. La blonde lui adresse un large sourire. Elle a envie de l'embêter un peu. Peut-être que cela les aidera à cesser de se comporter comme deux étrangers.  « pour moi non. après elle ne s'est jamais plaint non plus du fait que je me balade souvent à moitié nue. », lui lance-t-elle en déposant son regard dans le sien. Elle le regarde une minute avec sérieux. Elle observe sa réaction avant d'éclater de rire. Bien sûr, Bray n'est pas vraiment sérieuse. Bien qu'elle aurait très bien pu le faire. Elle n'est pas du genre pudique mais elle ne se permettrait pas pour autant d'imposer cela à sa colocataire. Surtout si son amie n'est pas seule à ce moment là... Quelques minutes plus tard, ils trouvent un autre terrain d'entente. Ils semblent tous les deux apprécier les chiens. C'est Charleen d'ailleurs qui apprécie l'attention donnée par sa maitresse et son invité. Ils ont fini par plaisanter tous les deux. Ils se chamaillent finalement comme des enfants. Ils se cherchent. Alors qu'il lui demande s'il peut avoir un autre verre, la blonde décide de s'amuser un petit peu. Elle exécute son stratagème avant d'éclater de rire. Elle se sert un autre verre. Elle le finit rapidement. Il semble en faire de même. « Et ça marche apparemment », commente-t-il à son tour. En effet, il n'a pas tort. Ça semble marcher sur lui aussi. Elle n'est pas dupe. Un large sourire éclaire son visage. Il lui sourit légérement alors que leurs regards se croisent. « Dis-moi, la patronne est autant compliquée à assouvir que cette petite bête à poil ? », plaisante Cael. Il se ressert un autre verre. Bray a perdu le fils de combien de verres, il a bien pu boire depuis son arrivée. Elle n'ont plus n'a pas vraiment fait attention. Mais sa tête lui tourne déjà un petit peu. Bray n'a pas bien l'habitude de boire souvent. « tu n'as pas idée... tu ne saurais même pas par où commencer... », rétorque l'actrice sans le lâcher du regard. Elle éclate de rire. Il retire sa veste pour la poser sur la chaise. Elle se sert un autre verre. Bray décide que ce sera le dernier de la soirée. Elle compte bien garder les idées plus ou moins claires. La jeune femme lui adresse un large sourire avant d'éloigner son verre et de pousser la bouteille un peu plus loin sur la table.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Lun 20 Juil - 22:09

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Machinalement, je pris mon verre à la main, le faisant tourner. C’était une sale habitude, je ne savais jamais quoi faire avec me mains. C’était un peu comme ces fumeurs qui n’avaient plus de cigarettes alors qu’ils attendaient un train sur le quai. Ils ne savaient pas quoi faire. J’étais dans la même situation, surtout que je n’étais pas chez moi.  Je la regardais, plantant mon regard dans le sien, détournant pendant un moment l’attention de Charleen, sa chienne.  Quand elle me répondit, j’essayais de rester le plus sérieux possible. Mais mon cerveau lui, ne l’était déjà plus. C’était fous comme dès qu’on entendait quelque chose, on l’imaginait direct. Je voyais déjà Bray se balader toute nue chez elle, devant sa colocataire. Je me mordis légèrement la lèvre. Après tout, j’étais un homme. Je balayais rapidement mes pensées pour revenir dans le monde réel. Je n’étais même pas sûr qu’elle me dise la vérité ou si c’était juste pour me taquiner. « Tu vois, ça c’est l’avantage d’habiter seul. Personne pour se plaindre », je la regardais en lui faisant un clin d’œil. Chose rare chez moi. Je me mets à rire avec elle. Ça aussi, c’est rare. Surtout avec elle. Fallait vraiment que je fasse un effort de concentration. Je n’étais pas du genre à faiblir, à me montrer comment j’étais réellement. Fallait que je garde ma carapace intacte.  

Ensuite, une espèce de jeu s’ensuivit. Moi qui caressait sa chienne, elle qui faisait d’être jalouse, moi qui m’approche et lui passe les mains dans les cheveux, elle qui approche son visage de plus en plus du mien. Juste pour rendre jalouse sa chienne, et qui, en plus, avait marché. Je me resservis un verre, mon quatrième si mes souvenirs étaient bons avant de le vider d’un trait avant de reprendre un cinquième. Heureusement pour moi que je supportais l’alcool. Je ne voulais pas retrouver dans une situation délicate, n’ayant aucun souvenir. Je préférais être maître de moi-même. Je la regardais toujours, ne sachant pas quoi faire ni quoi lui répondre. « Ah ce point-là ? » C’était la seule chose qui m’était passée par la tête. Je caressais un court instant avant de sortir mon téléphone de ma poche. J’avais reçu un sms, me disant que c’était tout bon, qu’elle pourra s’occuper de mon chiot. Je souris. Au moins, il aura le droit à sa petite ballade à la bonne heure. Je regardais furtivement l’heure, ne sachant pas quoi faire. Partir ou rester ? J’avais déjà fait un gros effort pour m’arrêter ici et maintenant je ne savais si rester ou pas. Car, malgré tout, je me sentais bien sur sa terrasse, en sa compagnie. Je bus une gorgée de mon verre avant qu’elle éloigne la bouteille. Je savourais donc ce qui me restait de boisson. Je ne voulais pas tenter le diable encore plus. Je regardais rapidement aux alentours, profitant du calme. Subitement, je me levai, juste pour me dégourdir les jambes, et je fis un petit tour de la table, et je m’arrêtais derrière elle. Ne sachant toujours pas quoi faire, je la laissais décider. Tout dépendait d’elle. Je fis semblant de regarder l’heure avant de rajouter « Hum, il commence gentiment à se faire tard, faudra bientôt que je rentre moi ». Je la regardais, depuis derrière, attendant sa réaction. Si elle tentera de me retenir par n’importe quelle moyen, je resterai, peut-être, si je ne changeais pas d’avis d’ici-là, sinon je partirais, retrouver mon chez moi.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Mer 22 Juil - 22:38


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Une sorte de jeu s'est installé entre les deux acteurs. Ils s'amusaient à se titiller. Il lui semble que le temps s'est envolé. Brusquement, la blonde n'a plus fait attention à l'heure ou même au reste. La belle s'est simplement intéressée à l'instant présent et à lui. Il n'y a plus que notre faux couple qui apprend à se connaître sans le vouloir et sans le chercher. Cet après-midi avait commencé comme n'importe lequel des autres moments qu'ils avaient été forcé de passer ensemble. Et pourtant, c'est différent. Peut-être que cela ne durera pas. Peut-être que oui. Bray n'en sait trop rien et elle ne veut pas penser à demain. Elle profite du fait qu'il la laisse entrevoir celui qu'il peut être. Il n'est pas si mal finalement ce Cael Daniels. Il est même plus mignon. Il lui faut quand même quatre verres pour s'en rendre compte. C'est bête. « Ah ce point-là ? », répond-t-il à sa plaisanterie. Elle n'a pas pris au sérieux sa remarque précédente. Ils ne font que s'amuser après tout, n'est-ce pas ? Rien de tout cela n'est sérieux. Ce n'est que notre faux couple qui vit dans l'instant. Du moins, plus le temps passe plus cette idée s’insinue dans son esprit. Ça ne durera pas. Il ne faut pas qu'elle l'oublie et qu'elle laisse son cœur s'emporter. Il n'y a rien de pire que les faux espoirs. Il semble consulter son téléphone un instant. La jeune femme repose sa chienne par terre. Celle-ci s'éloigne doucement pour aller courir un peu plus loin. Il reprend une gorgée finissant son verre. La jeune femme éloigne la bouteille déterminée à cesser de boire. Il lui fallait tout de même se souvenir de cette soirée mémorable en sa compagnie. Il se relève soudain prêt à partir. Il s'arrête derrière elle. « Hum, il commence gentiment à se faire tard, faudra bientôt que je rentre moi », lui lance-t-il. Il a sûrement d'autres choses à faire puis la soirée commence à être entamée. Bray est tentée de lui dire merci car il a rendu sa journée un peu moins insoutenable et sa soirée assez agréable. Cependant, la jolie blondinette a peur de le brusquer. Alors, elle se retourne doucement pour lui faire face. Un sourire est présent sur ses lèvres. Son cœur s'emballe dans sa poitrine. Elle lui répond avec une plaisanterie : « oui tu devrais sûrement partir. Batman t'attend. Et on ne fait pas attendre Batman... » Elle se penche pour déposer un baiser sur sa joue. Bray glisse s'écarte à nouveau pour s'éloigner et rejoindre le salon. Elle le raccompagne jusqu'à la porte d'entrée sans un mot de plus. Une fois devant la porte d'entrée, la blonde lui adresse un large sourire. « tu veux que je t'appelle un taxi ou tu l'as déjà fait ? Bonne soirée en tout cas. », lui dit l'australienne en fronçant les sourcils. Brayden ignore où il habite mais ce n'est sûrement pas dans les environs. Elle l'aurait aperçu, si c'était le cas. La jeune femme hésite à lui avouer qu'elle a passé une bonne soirée. Elle baisse la tête confuse. L'alcool peut-être qui la pousse à se montrer agréable et avenante avec le jeune homme. Elle finit par lui lâcher : « cette journée s'est avérée globalement bien meilleure que ce à quoi je m'attendais... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Jeu 23 Juil - 2:38

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ J’avais l’impression de ne plus être à Brisbane, mais d’être ailleurs. Quelque part. Dans un monde qui n’existait même pas. Un pays imaginaire. Comme celui que j’imaginais quand j’étais encore gamin. Les temps avaient changé et me voilà adulte. Heureusement qu’il était encore permis de rêver. On ne serait rien sans nos rêves. Tout en contemplant le paysage, je lançais des petits coups d’œil à la jeune fille assise pas très loin. Elle allait si bien avec le décor. Pendant un instant nous discutions ensemble, chose qui normalement, n’arrivait jamais, nous plaisantions, nous nous taquinons. Chose très rare. C’était à marquer dans les annales. C’était certainement à cause de la chienne. C’était elle qui nous avait rapprochés, ou qui avait tout simplement réussi à faire tomber une petite partie de mes barrières. Va savoir. C’était bizarre. Et je n’avais même plus envie de me contrôler. Pour une fois, j’avais envie de me laisser aller, juste pour un soir. Tout en sachant que dès le lendemain, tout redeviendra comme avant. Le faux couple, des faux sourires, faire semblant de s’apprécier. Autant en profité avant que tout cela s’arrête.

Il était enfin l’heure. L’heure de rentrer. Je n’en avais pas vraiment envie. Je restais tout de même assis, ne voulant pas bouger. Il n’était pas vraiment très tard, mais une longue journée nous attendait tous les deux dès le lendemain. Nous aurons certainement des retours concernant cette journée. Je soupirais intérieurement rien que d’y penser. J’avais presque oublié ce qu’il s’était passé et le pourquoi je m’étais retrouvé ici. Tout en la regardant, j’esquissais un sourire, avant de répondre « Ne t’inquiète pas pour lui, il est avec Robin ». Je lui fis un clin d’œil. De ce fait, tout à l’heure, j’avais averti une amie, au cas où je rentrerais plus tard que prévu pour qu’elle s’occupe de mon chiot. Et je lui faisais confiance. Je ne fais aucun commentaire et quand elle se penche vers moi pour me déposer un baiser sur la joue, je ne réagis pas non plus. Je ne la repousse pas en tout cas. Je souris même. Je me lève et je prends mon verre vide dans la main, pour le poser, au passage, à la cuisine. Traversant le salon à ses côtés, nous arrivons enfin devant la porte. Ha. Le taxi. Je l’avais complètement oublié celui-là. Je secouais la tête. « C’est bon, je peux m’en occupe ». Je sors mon téléphone de la poche et compose le numéro d’un taxi, lui disant ou je suis et ma destination. Je raccroche et me retourne vers la jeune demoiselle. « Bon, je vais devoir squatter encore un petit peu. Il ne sera pas là avant une demi-heure, si tout va bien ». Je m’approchais gentiment d’elle, la regardant droit dans les yeux. Je ne répondis pas à sa dernière remarque, préférant prendre son visage entre mes deux mains, plantant mon regard dans le sien, et approchant de plus en plus mon visage du sien, je posais délicatement mes lèvres sur les siennes.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Ven 24 Juil - 19:31


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

« Ne t’inquiète pas pour lui, il est avec Robin », lui répond le brun. Il lui fait un clin d'oeil. Elle rigole légérement. Il est mignon quand il plaisante. Il est mignon quand il lui fait un clin d'oeil. Peut-être qu'il est mignon tout simplement. La jeune femme finit par déposer un baiser sur sa joue. Pour lui dire au revoir, pour le remercier ou simplement parce qu'elle en a envie. Elle aime être proche de lui peut-être tout simplement. Ils marchent en silence jusqu'à la porte. La jeune femme ne remarque même pas le fait qu'il est assez poli pour laisser son verre dans la cuisine. Peut-être le verra-t-elle plus tard. Une fois près de la porte, la blondinette lui propose de lui appeler un taxi s'il ne l'a pas déjà fait. Il secoue la tête. « C’est bon, je peux m’en occupe », lui répond Cael. La blonde hoche la tête pour lui dire qu'elle a entendu et qu'elle est d'accord. Elle ne se souvient même pas où elle laissé son propre téléphone. Dans sa chambre ? Dans la salle à manger ? C'est un peu flou. Elle le laisse faire. Pendant ce temps, l'actrice retourne ranger la bouteille et son verre qu'elle a laissé sur la terrasse. La blonde revient alors qu'il raccroche. Il se tourne vers elle. « Bon, je vais devoir squatter encore un petit peu. Il ne sera pas là avant une demi-heure, si tout va bien », l'informe le brun. Elle lui sourit pour lui signifier qu'il n'y a aucun problème. Il s'approche doucement d'elle. Il la regarde droit dans les yeux. Elle soutient son regard hésitante. Son cœur s'emporte. La belle lui dit que cette journée était bien plus agréable qu'elle ne l'aurait espéré. Il prend son visage entre ses deux mains. Il rapproche son visage du sien lui arrachant quelques battements désordonnés. Il dépose délicatement ses lèvres sur les siennes. Il l'a surpris. Tout simplement parce qu'il n'y a qu'eux. Et c'est la première fois que cela arrive. Elle a fermé les yeux un instant. La blonde lui rend son baiser avec plus d'intensité. La belle ne veut plus se détacher de ses lèvres. L'australienne a des papillons dans la ventre. Elle a la tête qui tourne légérement. Brayden finit par s'éloigner de quelques centimètres pour reprendre son souffle. L'actrice laisse échapper un léger rire sans le quitter du regard. C'est rire nerveux parce que la blondinette s'est laissée emporter. Elle a cessé de penser. Elle a oublié que le reste du monde existait l'espace d'une minute. Brayden se demande finalement s'il n'a pas fait ça car ils se trouvent sur le pas de la porte et que des journalistes pourraient les voir. La jeune femme recule brutalement. Elle dépose ses doigts sur ses lèvres un bref instant. La blonde est tentée de l'inviter à rentrer à l'intérieur. Ils ont une demi-heure à tuer après tout. La blonde est presque sûre qu'ils pourraient trouver comment s'occuper assez facilement... Seulement, elle ne veut pas tomber dans le panneau. Ils ont bu certes mais la blonde est sincère. She kind of like him. He is a lot nicer than she thought. Besides he just took her breath away... Son regard se balade sur son jardin puis sur le grand portail. « je ne pense pas qu'il y ait des journalistes qui trainent par ici à cette heure là... », lui dit-elle en lui lançant un regard interrogatif. Peut-être qu'il n'a pas réfléchi. Peut-être était-ce pour lui un simple automatisme ou une façon de s'assure que leur couverture était intacte. Bray n'en sait rien. Ce n'est pas le cas pour elle en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Ven 31 Juil - 15:53

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Juste après mon appel à la compagnie de taxi, qui m’avertit qu’il fallait que j’attendre environ trente minutes, je me retournais vers la jeune fille. Je lui expliquais quoi comment, et qu’elle devra encore me supporter un petit moment. Sans rien dire de plus, je m’approchais d’elle, et je déposais mes lèvres sur les siennes. Bray répondit bien évidemment à mon baiser, ça ne me surpris qu’à moitié. Dès qu’elle se détacha, je fis quelques pas en arrière, plantant mon regard dans le sien. Sur le moment, je ne savais pas trop quoi dire. Je restais tout simplement planté là, à la regarder. Il faut bien l’avouer que c’était une jolie jeune femme. Mais, car oui il y avait toujours un mais, c’était son caractère qui faisait blocage. Si elle arrêterait de se prendre pour la reine à chaque fois, peut-être qu’il pourrait y avoir quelque chose. Je dis bien peut-être. N’exagérons rien. Et puis bon, je n’ai pas un caractère très facile non plus. Ça ne collera jamais entre nous. Rien que pour ça. Tout en la regardant, je remarque qu’elle commence à rigoler. Nerveusement certainement. Je fronce un sourcil, me demandant pour quelle raison elle réagit de cette manière. J’ai dû la déstabiliser. Involontairement. Je n’avais juste pas contrôlé mes gestes. C’était venu automatiquement.

Je sentis un léger malaise s’installer entre nous deux et je ne savais pas comment le rompre. Surtout qu’il fallait que je patiente encore une demi-heure ici et que je ne savais pas comment ça allait se passer. Il était certain que je n’allais plus boire, j’avais bu assez de verre comme ça pendant la soirée, je n’allais pas encore en rajouter une couche, mais je ne voyais rien d’autre. A part poireauter devant sa porte. Je m’étais perdu dans mes pensées, cherchant une réponse à mon geste. Je n’en trouvais pas. Je me dis que c’était certainement l’habitude de jouer un rôle. C’était venu comme ça. Voulu tout. Rien de plus. Rien de moins. La voix de la jeune fille me fit sortir de mes pensées. « Je ne pense pas qu’il y ait des journalistes qui trainent par ici à cette heure-là … » Certes. Elle avait raison. Mais pour la forme je me tournais, regardant aux alentours. Voir si par hasard, il y en avait un qui était caché quelque part. Mais non. Personne. Je réfléchis un moment avant de répondre. « Hum … », je m’interrompis pour choisir mes mots. « Me semble pas non plus ». Fin. Un long silence s’ensuivit. Je me sentais de plus en plus mal à l’aise, et je ne savais pas comment casser cette sensation. Si au moins le taxi aurait de l’avance et qu’il arriverait maintenant. Mais non. J’étais bloqué ici. Ça m’apprendra à réfléchir. Je plantai de nouveau mon regard dans celui de la jeune, me grattant la tête. « Désolé … certainement l’habitude ». Oui voilà. C’était ça. L’habitude de notre rôle dans la vraie vie. L’habitude de toujours devoir se dire au revoir en se faisant un baiser, rien que pour les caméras et les journalistes à l’affût. Ce n’était rien d’autre. C’est ce que j’essayais de me convaincre. Je tournais de nouveau mon visage vers l'allée, et je regardais ensuite ma montre. « Bon ...» .

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Sam 1 Aoû - 17:39


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Bray ne s'était pas attendue à ce que la journée se passe ainsi. Depuis cet après-midi, le brun ne cessait de la surprendre. Peut-être un peu trop. La blonde s'était emportée quelque peu. Ils avaient bu un verre ensemble et échanger quelques mots avant qu'il ne se décide à partir. Ils avaient encore quelques minutes devant eux avant que le taxi n'arrive. Cael l'avait embrassé. La jeune femme lui avait rendu son baiser comme de nombreuses fois auparavant. Sauf, que cette fois là, il n'y avait aucun journaliste à l'horizon. Alors pourquoi continuait-il d'agir ainsi ? L'habitude peut-être. Ou peut-être que non. L'actrice tâchait de comprendre. Elle lançait alors qu'il n'y avait sûrement aucun journaliste comme pour souligner le fait qu'il n'avait pas besoin d'agir ainsi. Peut-être s'était-il senti forcé de le faire après tout ? Qu'en savait-elle ? Elle ne le connaissait pas vraiment. Ce n'était pas une seule soirée d'entente qui allait changer ça. « Je ne pense pas qu’il y ait des journalistes qui trainent par ici à cette heure-là … » , confirmait-il simplement. Bray était déçue par sa réponse sans trop savoir pourquoi. Qu'avait-elle attendu qu'il lui dise ? C'était la réalité et non la fiction ou leur stupide série télévisé. Rien n'avait sûrement changé entre eux. Ce n'était que des douces illusions. La blonde les avait laissé la tromper. Elle se sentait bien stupide. Il se tournait pour regard aux alentours un instant comme pour confirmer l'hypothèse qui n'en était pas vraiment une.  « Hum … Me semble pas non plus  », conclut le brun. Un long silence s'installait entre eux. Ce silence était familier. Il était commun entre eux. Presque rassurant. Bray ignorait comment le rompre. Elle ignorait ce que tout cela signifiait. Il plantait son regard dans le sien avant de se gratter la tête. « Désolé … certainement l’habitude », s'expliquait-il finalement. Il détournait le regard pour fixer l'allée. Son regard se baissait sur le sol. Sa remarque la blessait un petit peu. Pourquoi ? Elle s'en voulait de porter une importance particulière à cela. Cela ne devrait pas l'atteindre pourtant c'est le cas. Peut-être dans le fond aurait-elle préféré que ce soit plus que l'habitude. Mais il avait sûrement raison. Il ne fallait pas confondre fiction et réalité. « Bon ...», lançait-il en regardant sa montre. Il redevenait désagréable. Il était visiblement impatient de partir. Elle fut tentée de lui dire qu'il n'avait qu'attendre dans l'allée. C'était éclairé et le quartier était bien fréquenté. Il ne risquerait rien. La blonde fronçait les sourcils. Il avait qu'à partir de lui-même. Son cœur galopait dans sa poitrine alors qu'une idée lui venait à l'esprit.   « Est-ce que je peux essayer quelque chose ? », lui demande-t-elle sans une once d'hésitation. Ce n'était pas vraiment une question. Si lui n'était pas intéressé, Bray voulait comprendre pourquoi cela l'agaçait autant. Elle n'attendit pas sa réponse pour s'exécuter. Elle s'approchait doucement du jeune homme. Son visage se rapprochait doucement du sien. Son regard ne lâchait pas le sien. La blonde dépose ses lèvres sur les siennes. Son coeur s’emballait. Elle avait la tête qui tournait légérement et des papillons dans le ventre. Fuck. Bray s'éloignait brusquement.  « Hum.. Okay merci. », lâchait-elle en fixant le sol sous ses pieds. La jeune femme évitait soigneusement son regard et rentrait de nouveau à l'intérieur de la villa. Il pouvait très bien attendre dehors après tout. Il semblait bien pressé de partir de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Mer 12 Aoû - 16:30

Remember - Part Two
Bray & Cael.

✻✻✻ Débout sur le perron devant la maison de Bray, en face d’elle, je contemplais rapidement ma montre. Ç’avait été un réflexe plus qu’autre chose. Je ne savais juste pas quoi faire et je me sentais de plus en plus mal à l’aise. Le comportement que j’avais eu tout à l’heure avec elle n’était pas vraiment normal et j’essayais de savoir pourquoi j’avais réagi de telle façon. Non pas qu’elle ne me plaisait pas, tout au contraire. Je la trouvais très charmante et quand elle y mettait du sien, elle était d’une compagnie agréable, mais voilà, il fallait que mon naturel revienne au galop et que je me comporte comme un salop. D’un côté je voulais que le taxi arrive maintenant, plus vite que prévu, pour que je puisse retrouver mon appartement, me retrouver seul pour réfléchir à cette journée, et d’un autre côté je n’avais qu’une seule envie. Rester ici avec elle. Passer la nuit avec Bray. Tout en sachant que cela ne serait pas possible. Je me tenais donc devant elle, droit comme un i, me perdant dans mes pensées quand sa voix me fit revenir à la réalité. « Est-ce que je peux essayer quelque chose ? ». J’hochais la tête, fronçant les sourcils, me demandant ce qu’elle allait bien pouvoir faire. Tout en la regardant, je l’interrogeais du regard. « Oui bien sûr ». J’attendis alors une réaction de sa part quand elle approcha son visage plantant ses magnifiques yeux bleus dans les miens et que ses lèvres se posèrent contre les miennes. Sur le moment, tout mon corps se figea, ne sachant pas comment réagir. Toujours tiraillé entre deux sentiments. Malgré tout, je répondis quand même à son baiser. Sans rien n’y comprendre. Quelques instants plus tôt c’était moi qui avais fait le premier pas vers elle, et elle avait osé me faire une remarque, essayant de savoir ce qui m’était passé par la tête. Me parlant de journaliste. Mais nous étions seuls. Et voilà qu’elle faisait pareil. Je m’attendais à tout sauf à ça. Décidément, les femmes étaient toutes imprévisibles. Ce fut elle qui rompit le baiser, s’éloignant brusquement. « Hum … Okay merci ». Je la regardais, bouche bée. Cette fois-ci c’était moi qui ne comprenais plus rien. Elle jouait à quoi ? Bray rentra tout à coup à l’intérieur de sa maison et je me retrouvais bêtement devant le pas de sa porte. Je soupirais, et jetant de nouveau un coup d’œil à ma montre, je vis que j’avais encore quelques minutes devant moi. Sans son accord, je la suivis et je me retrouvais alors dans le couloir, pas très loin de Bray. « Tu m’expliques là ? » Toutes sortes de question se bousculaient dans ma tête, sans trouver aucune réponse. Je m’approchais enfin d’elle, et tout en la regardant, je posai une de mes mains sur son visage, caressant légèrement sa joue. Qu’est-ce qu’elle était jolie !

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   Ven 14 Aoû - 19:08


It's written in our story, it's written on the walls.
This is our call, we rise and we fall.
@Lost Frequencies feat. Janieck Devy - Reality

Bray avait des papillons dans le ventre. La blonde était perdue. Ce n'était qu'une mascarade. Ils n'étaient qu'une illusion. Ceci n'était pas réel. Bray et Cael était deux êtres qui n'arrivaient pas à s'entendre. Ils n'étaient pas un vrai couple. Ils n'étaient pas amis. Ils étaient deux simples collègues qui jouaient la comédie. Alors pourquoi son coeur s'emballait dès qu'il déposait ses lèvres sur les siennes ? Pourquoi avait-elle dû mal à discerner la réalité de la fiction ? Pourquoi avait-il agi ainsi cet après-midi ? Un instant, il lui avait semblé qu'ils avaient réussi à s'entendre, à avancer. Mais vers où se dirigeaient-ils ? Une direction qui lui semblait bien trop incertaine. Un chemin sinueux qui la déboussolait. Elle ne l'appréciait pas. Bray inspirait profondément. La blonde marchait lentement pour cacher le fait que sa petite expérience l'avait atteint. Elle ne souhait pas l'admettre et encore moins à Cael. Elle avait envie de partir en courant loin de lui. Elle voulait qu'il la rattrape et qu'il l'empêche de partir. Elle souhaitait qu'il disparaisse. Son coeur et sa raison étaient entrés en conflit dès l'instant où la jeune femme l'avait embrassé à son tour. Pourquoi ? Parce que pour elle, à cet instant-là, c'était réel. Et son coeur l'avait trahi. Ce fourbe s'était dévoilé. Il avait retenu sa respiration un instant. Il avait lâché une nuée de papillons dans son estomac. Il l'avait fait frissonné. Il avait avoué combien il en voulait plus. Ce n'était plus assez. C'était trop. Soudain, Cael était près d'elle dans le couloir. Il s'était rapproché. Il caressait délicatement sa joue.  Son regard s’abaissait sur le sol alors qu'elle réprimait un sourire. « Tu m’expliques là ? », lui demandait-il. Bray relevait son regard pour croiser le sien. Il semblait sincère. Il paraissait même perplexe. Son cœur cognait dans sa poitrine. Son contact l'électrisait. Elle se reculait de quelques pas. Son dos reposait contre le mur derrière elle.  « Tu devrais partir maintenant... Je suis pas sûre d'être capable de te laisser partir si tu ne pars pas tout de suite. », répondit la blonde sans le lâcher du regard. Il était terriblement sexy en cet instant. Il semblait presque aussi perdu qu'elle. Il ne comprenait sûrement pas ce qui se passait. La jeune femme libérait sa chevelure blonde, la laissant retomber sur ses épaules. « Tu pourrais très bien attendre ton taxi dehors. À cet heure-là, il n'y a rien à craindre. Tu n'as qu'à fermer la porte d'entrée derrière toi. », proposait-elle sans bouger. Elle n'allait pas lui dire qu'elle l'appréciait pour autant. C'était pour elle, à présent, une évidence. Un secret qu'elle comptait bien garder pour elle. Que pouvait-elle faire d'autre à part lui demander de partir ? Il méritait une explication alors il l'avait - partiellement - eut. L'actrice avait plus ou moins admis qu'il ne la laissait pas indifférente.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ☽ remember. ↛ part two. {cael}   

Revenir en haut Aller en bas
 

☽ remember. ↛ part two. {cael}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-