AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥   Dim 2 Aoû - 13:51


Lire, c'est refuser de mourir...
Ouais, et sinon, tu fumes quoi pour
dire ce genre de conneries ?
Lee & Maximilian


Comme chaque matin, Maximilian attrapa son journal, un stylo et s'allongea à plat ventre sur son lit. Cela faisait trois jours qu'il n'avait rien écrit, et ce, pour une bonne raison. Cher Journal. Je m'ennuie. D'un ennui plus que mortel. Je n'aurai jamais pensé que la casse-couilles allait me manquer autant. Je n'aurai pas cru qu'Adyson et sa petite manie de faire chier le monde allaient autant me manquer. Depuis que maman et "beau-papa" sont partis en vacances et qu'elle a décidé de les accompagner, la maison est devenue calme. Trop calme. Plus de réveil brusque le matin, plus de dispute au sujet d'une cuvette que j'aurai volontairement fait exprès de laisser relevée, plus rien. C'est vide, et presque mort. Donc, oui, je le reconnais, je m'ennuie quand elle n'est pas là. Hier soir, Mika m'a appelé pour une soirée, je sais pas trop où et tu sais quoi ... J'ai refusé. J'ai préféré rester à la maison et regarder un match de baseball. Ça craint. Je ne suis jamais contre une bonne fête, avec alcool et tout ce qui va avec, mais, faut croire qu'y a un truc qui cloche. Le jeune homme soupira. J'ai vraiment une flemme monumentale. Envie de rien faire. Juste de dormir, mais j'y arrive pas. Je reste sur ma tablette jusqu'à pas d'heure. J'enchaine des films, des séries, et je dors la journée pour peu que j'arrive à fermer l'oeil. Au fond, il me tarde qu'elle revienne pour que je retrouve mes petites embrouilles habituelles.  Bon, c'est clair qu'un d'un côté, c'est reposant. J'ai pas à aller la chercher complétement défoncée à pas d'heure en boite, mais bon ... D'un geste lent, il referma son carnet, et se roula sur le dos. Non, vraiment, il était hors de questions qu'il reste une journée de plus dans cette grande baraque vide. Fixant le plafond, il réfléchissais. Il n'avait pas particulièrement envie de faire quoi que ce soit avec ces potes. Il voulait quelque chose de reposant et de silencieux.

La bibliothèque. C'était évident. Comment n'y avait-il pas pensé avant. Sans bouger, il jeta un coup d'oeil à l'horloge au-dessus de sa porte. Il était déjà midi passé et il n'avait pas encore pris ne serait-ce que son petit-déjeuner. Fainéant du jour, bonjour. Soupirant une nouvelle fois, il se redressa et se dirigea vers la salle de bains, attrapant un t-shirt et un short propre à enfiler au passage. Son reflet n'avait rien de bien sexy, bien au contraire. Il avait plus la tête du mec crevé, un lendemain de soirée. Et pourtant, la seule chose qu'il avait faite la nuit dernière était : regarder la télé. Il était fatigué. Très fatigué. Et les cernes sous ses yeux pouvaient en témoigner. Rapidement, il se débarbouilla le visage, se lava les dents et sauta dans ses fringues. Il était déjà un peu plus présentable dans cet état. Seulement, il ne pouvait pas sortir le ventre vide, et son estomac ne se gênait pas pour le lui rappeler. Il fallait qu'il avale un truc, s'il ne voulait pas qu'il crie famine toute l'après-midi.
Il lui fallut au moins cinq bonnes minutes pour trouver quoi se mettre sous la dent. Les placards commençaient à se vider et il fallait peut-être qu'il songe à aller faire un tour au super marché. Enfin ... Un bol de céréales suffisait amplement pour cette fois. Cela engloutit, il posa le tout dans l'évier et attrapa les clefs de voiture sur le comptoir. Treize heures trente. Le temps d'y aller, il était parfaitement dans les temps pour être présent à l'ouverture. Il faisait beau. Extrêmement beau, en fait. Suffisamment pour que les gens préfèrent aller à la plage plutôt qu'à la bibliothèque. On pouvait dire que Maximilian avait bien choisi son jour. Au pire, il trouverait sur place, trois ou quatre intello venus étudier. Lui, il voulait simplement lire, parce qu'il adorait ça. Il savait que la ressource en livre de la librairie était inépuisable et qu'il pouvait y trouver facilement tout ce qu'il lui fallait.

Par chance, il trouva facilement une place pour se garer. Comme il l'avait pensé : aujourd'hui était un bon jour pour aller à la bibliothèque. Le quartier était plutôt calme et peu de gens avaient eu l'idée de venir s'enfermer avec un soleil aussi présent. Et bien, s'il devait commenter, Maximilian dirait qu'ils étaient tous stupides. Il ne faisait nul part aussi bon que dans la librairie. Merci la climatisation. Rangeant ses clefs dans sa poche,il sortit son téléphone, vérifia qu'il n'avait rien reçu avant de le mettre en silencieux. C'était une règle dans ce genre d'endroit, qu'il aimait bien respecter. Il n'appréciait pas beaucoup être dérangé dans ce genre de moments, un sms ou un appel pouvait aisément le déconcentrer et ça l'agaçait.
À son entrée, il salua la bibliothécaire qui ne manquait pas une occasion de lui faire la conversation. Il était un habitué, et la vieille femme appréciait l'amabilité du jeune homme ainsi que sa politesse. Il était un peu comme chez lui dans cet espace qu'il connaissait presque par cœur. Chaque étagère, chaque secteur. Il savait où chercher quand il avait une idée précise Aujourd'hui, il en avait une. Il voulait réquisitionner pour au moins l'après-midi un livre qu'il avait lu et relu. Paper Money. Ken Follet. Voilà, un type qu'il respectait pour son talent. Il avait lu tous ses ouvrages. Sans exceptions. Mais celui-ci était son préféré. Directement, il se dirigea vers la section appropriée et parcourue du doigt tous les livres, dont les auteurs avaient pour initiales K. L'hiver du monde. Le scandale Modigliani. Peur blanche. Le vol du frelon. Pas de Paper money. Le jeune homme fit la moue. Ce n'était habituellement pas le genre de livres qu'on venait chercher jusqu'à ce coin-ci, de la librairie. Il soupira. C'était embêtant. Il voulait celui la et pas un autre. D'un pas lent, il se dirigea vers le bureau de la vieille femme qui l'avait accueilli.

"Excusez-moi ... Je ... Je venais pour emprunter Paper money, de Ken Follet, mais ... Il n'y est pas, alors je me demandais si on, vous l'avez rapporté et si vous l'avez avec vous, là, sur votre bureau ou pas ..."

La bibliothécaire, lui accorda un regard agréable et vérifia dans sa base de données.

"Non. Je suis désolée mon petit, mais il a été emprunté, il y a à peine vingt-quatre heures ... Malheureusement, comme tu le sais, nous n'avons qu'un exemplaire et ..."

Maximilian inspira avant de soupirer longuement. À un jour près, il l'aurait eu. Merci flemme de la veille.

HRP:
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥   Lun 3 Aoû - 20:49

 

Lee avait développé tout récemment une passion pour la lecture. La jeune femme s'était lancée le défi suivant : lire un maximum de livres en une semaine. Elle avait donc pris une carte chez la bibliothèque. Ainsi, elle n'aurait pas à payer pour des livres qu'elle ne comptait lire qu'une seule fois. Enfin, elle n'avait pas les moyens de tous les acheter de toute manière. Ce n'était pas étonnant que ce soit plus facile de s'assoir devant une télévision. La jeune femme venait d'entrer dans la bibliothèque. Elle avait garé son pickup dehors. Son sac à l'épaule et trois livres de poches dans les bras, la belle avançait en direction du bureau de la bibliothécaire. Devant elle se tenait un jeune homme blond d'une vingtaine d'année. Il était sûrement un peu plus jeune qu'elle cependant. Après, peut-être se trompait-elle. Les apparences étaient parfois bien trompeuses. Il parlait avec la bibliothécaire. Il venait de lui demander le livre Paper money de Ken Folley. Cette dernière lui répondit : "Non. Je suis désolée mon petit, mais il a été emprunté, il y a à peine vingt-quatre heures ... Malheureusement, comme tu le sais, nous n'avons qu'un exemplaire et ..." Lee fronçait les sourcils. Il lui semblait bien avoir entendu ce nom quelque part. La jeune femme regarda les ouvrages qu'elle comptait rendre aujourd'hui. Et le voilà qui se trouvait entre ses mains. La jeune femme passa par le côté gauche pour le doubler et le rejoindre devant le bureau de la bibliothécaire. « bonjour, excusez moi de vous interrompre j'allais justement le rendre.  », leur dit-elle avec un large sourire. La rousse déposa la pile de livres sur le bureau. Elle sortit sa carte de son sac et la tendit à la bibliothécaire. Elle détourna son attention de la jeune femme pour adresser un sourire compatissant au jeune homme. « il n'y a pas de raison qu'il ne puisse pas lire le livre qu'il souhaite. En plus, j'ai terminé de le lire.   », ajoutait la petite rouquine.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥   Mer 26 Aoû - 15:00


Lire, c'est refuser de mourir...
Ouais, et sinon, tu fumes quoi pour
dire ce genre de conneries ?
Lee & Maximilian


On pouvait vraiment parler de déception. Maximilian n'avait pu dissimuler sa frustration lorsqu'il n'avait pas trouvé ce qu'il voulait dans la bibliothèque. Il avait parcouru l'étagère concernée trois fois de suite pour avoir la certitude que le livre qu'il cherchait ne s'y trouvait pas. Il soupira. D'ordinaire, il n'avait pas ce genre de problèmes. Ken Follet était certes, un très bon écrivain, il n'était pas le plus lu dans le monde. Autant le dire, le jeune homme était profondément déçu et tenta en vain de le cacher alors qu'il s'approchait de la bibliothécaire. C'était une vieille femme tout à fait sympathique qui souriait à l'étudiant chaque fois qu'il mettait les pieds dans son antre qu'elle connaissait sur le bout des doigts. Du haut de sa soixantaine d'années passée, elle ne se gênait jamais de laisser traîner son regard sur le jeune Anderson. Il avait des airs à son mari. C'était un beau jeune, se disait-elle toujours. Et cela, en tout bien tout honneur, évidemment.

"Excusez-moi ... Je ... Je venais pour emprunter Paper money, de Ken Follet, mais ... Il n'y est pas, alors je me demandais si on, vous l'avez rapporté et si vous l'avez avec vous, là, sur votre bureau ou pas ..."

Un espoir était là, quelque part au fond de lui. Il adorait lire, plus qu'autre chose. Il adorait lire, comme il adorait jouer au foot ou écrire dans son journal intime. C'était une de ses passions et il détestait avoir des barrières. Pourtant, ce jour-là, l'impossibilité d'emprunter Paper Money en était une.

"Non. Je suis désolée mon petit, mais il a été emprunté, il y a à peine vingt-quatre heures ... Malheureusement, comme tu le sais, nous n'avons qu'un exemplaire et ..."

Et voilà, il y était. Agacé, il poussa un long soupir, près à tourner les talons et à s'en aller. Il était près à rentrer chez lui, à se mettre devant la télé, un tas de cochonneries sous la main et à regarder Gotham, une fois de plus. Il était prêt à recommencer comme les nuits dernières quand une  jeune femme se plaça sur son côté gauche. Il ne lui accorda d'abord qu'un regard désintéressé, jusqu'à remarquer la pile de livres qu'elle tenait entre ses mains. « bonjour, excusez-moi de vous interrompre, j'allais justement le rendre. » Elle souriait, dévoilant un sourire plus qu'agréable.D'un coup, les lèvres de Maximilian s'étirèrent faiblement, laissant paraître un léger sourire en coin. Elle le sauvait. Et elle était plutôt jolie. Oui, cela n'avait strictement aucun rapport avec la situation mais Max' ne put s'empêcher d'apprécier la chevelure rousse et les yeux clairs de l'inconnu. Alors qu'elle déposait ses emprunts sur le bureau de la bibliothécaire, le jeune Anderson se sentit satisfait. Voilà une bonne chose ! Et, tandis que la vieille dame s'occupait de rentrer les livres dans un de ses logiciels, la jeune femme se tourna vers lui, afin de lui adresser un nouveau sourire. « il n'y a pas de raison qu'il ne puisse pas lire le livre qu'il souhaite. En plus, j'ai terminé de le lire. » L'occasion était bien trop belle.

Sortant à son tour sa carte de son porte feuille, il la tendit à l'employé, les yeux rivés sur l'inconnue. « Du coup, je vous l'emprunte ! » Il ne la regardait pas, trop concentré à analyser celle qui se tenait devant lui. Son instinct de mec encore pas tout à fait mature reprenait le dessus. « Tu trouves ça comment ? Le .. Le livre, j'veux dire. Tu l'as trouvé comment ? » Engager la discussion. Et vite ! « Moi, je l'ai lu et relu. J'suis ce genre de personnes capable de lire dix fois le même ouvrage sans s'en lasser. Pour certains, c'est bizarre .. » Maladroit. Voilà, ce qu'il était. Et embarrassé.

HRP:
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥   Dim 30 Aoû - 17:36

 
Lee avait défini un nouveau défi. La jeune femme aimait dépasser ses limites. Au lycée, la rouquine n'avait jamais ouvert un des livres des lectures obligatoires pour passer l'examen final. Un examen qu'elle avait d'ailleurs obtenu par miracle, de justesse. Peut-être parce que dans le fond, la rousse n'était pas aussi bête qu'elle ne laissait paraître à l'époque. La demoiselle avait plus tendance à sécher des heures de cours qu'à être un élève assidu. Une chose que la demoiselle avait vite regretté. Elle n'avait pas pu se permettre d'aller à l'université ou encore dans le community college des environs. La belle avait besoin d'argent et vite. C'était une histoire vielle comme le monde. Son destin avait bien vite chaviré. Pourtant, aujourd'hui personne dans cette bibliothèque ne pouvait se douter un seul instant de son passé douteux. Ses longs cheveux roux ondulés, son visage pâle, ses yeux émeraudes, ses lèvres rouges, sa petite taille fine et son allure soignée étaient trompeurs. Elle portait même du rouge à lèvres. Des années auparavant, Lee ne se serait sûrement pas reconnue. Et la voilà qui se décidait à rendre la journée d'un jeune homme un peu moins sombre. L'australienne interférait dans leur conversation afin de rendre le livre qu'il souhaitait emprunté. Le jeune homme semblait content puisqu'il s'empressait d'informer à la bibliothécaire qu'il l'empruntait. Il avait posé son regard sur elle. Il était plutôt mignon ce petit blond.  Il engageait la conversation : « Tu trouves ça comment ? Le .. Le livre, j'veux dire. Tu l'as trouvé comment ? » Un petit sourire se dessinait au coin de ses lèvres. Lee le laissait poursuivre dans sa lancée.  Il semblait mal à l'aise.  Elle ne voulait pas l'interrompre au risque de le brusquer.  « Moi, je l'ai lu et relu. J'suis ce genre de personnes capable de lire dix fois le même ouvrage sans s'en lasser. Pour certains, c'est bizarre .. », affirmait-il. Un autre sourire passait sur ses lèvres. Elle ne pouvait s'empêcher de trouver son enthousiasme adorable. « Je comprend très bien pourquoi. Il est vraiment bien. Je l'ai dévoré en moins de 24 heures donc je ne peux que comprendre pourquoi.  », commençait-elle tâchant de le rassurer. Il n'y avait rien de bizarre à relire un livre plusieurs fois. Cela voulait simplement dire que l'auteur avait réussi à toucher son lecteur. Ce qui finalement était le but. Si le livre ne réussissait pas à émouvoir ses lecteurs, ces derniers ne continueraient à le lire.« Et il n'y a rien de bizarre dans le fait de relire plusieurs fois un ouvrage. Tu viens souvent ici ? Je ne pense pas t'avoir déjà croisé... Peut-être que nous nous sommes manqués à chaque fois. Enfin, ça fait pas bien longtemps que je viens dans cette bibliothèque... », lâchait-elle en plongeant son regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥   Mer 2 Sep - 12:15


Lire, c'est refuser de mourir...
Ouais, et sinon, tu fumes quoi pour
dire ce genre de conneries ?
Lee & Maximilian


La chance. Oui, ça en était, comme souvent d'ailleurs. Maximilian n'était pas ce genre de gars malchanceux, que la poisse poursuivait. La seule chose qui ne le laissait pas en paix, c'était Adyson, m'enfin. Il n'était donc que très rarement question de malchance, même s'il lui arrivait d'en trouver par-ci par-là. Dans le fond, il finissait toujours par y avoir un retournement de situation. Aujourd'hui, la malchance s'était traduite par l'absence de Paper Money au sein des étagères de la bibliothèque et le retournement n'était autre que cette voix, cette jeune femme qui venait de faire irruption à ses côtés. Il n'y avait que très peu de chances pour que cela arrive. Il n'y avait que très peu de chances pour qu'elle apparaisse comme ça, avec ce qu'il cherchait entre les mains. Il n'avait pas pu s'empêcher de jeter un œil sur la pile de livres lorsqu'elle informa la bibliothécaire qu'elle avait l'objet de son envie du jour. Il était content. La déception naissante sur son visage venait de s'envoler, d'un coup, laissant place à un sourire en coin, à la vue de la demoiselle. Elle était jolie, plutôt craquante. Ses cheveux roux, ses yeux clairs, son sourire. Sans s'en rendre compte, il s'attardait sur le physique de la jeune femme, l'observait, l'appréciait. C'était dérangeant. Pour lui. Pour elle. Il était gêné. 

« Tu trouves ça comment ? Le .. Le livre, j'veux dire. Tu l'as trouvé comment ? »

Embarras du jour, bonjour. Il avait bégayé. Il avait repris sa phrase. Il avait essayé de se rattraper. Abruti, avait-il pensé. L'envie de se frapper le front lui démangeait la main. Il méritait une bonne tarte. La situation était gênante, mais il en ressortait quelque chose d'amusant. Il se donnait un air mignon, sans le vouloir, et lui décrocha un sourire, mais aucune réponse. Il fallait se donner une contenance, dire quelque chose n'importe quoi, relancer la conversation quitte à avoir l'air bête. « Moi, je l'ai lu et relu. J'suis ce genre de personnes capable de lire dix fois le même ouvrage sans s'en lasser. Pour certains, c'est bizarre .. »

Nul. Ce n'était pas une baffe qu'il méritait, mais un bon et gros coup de poing. Mieux valait se taire parfois. D'instinct, il leva les yeux au ciel, agacé par lui même. Il avait l'air d'un enfant, devant sa première amoureuse. Pitoyable. « Je comprends très bien pourquoi. Il est vraiment bien. Je l'ai dévoré en moins de 24 heures donc je ne peux que comprendre pourquoi. » A l'écouter, il ne put empêcher un sourire d'étirer ses lèvres et d'un coup, bêtement, pour aucune raison apparente, il se sentit détendu. « Et il n'y a rien de bizarre dans le fait de relire plusieurs fois un ouvrage. Tu viens souvent ici ? Je ne pense pas t'avoir déjà croisé... Peut-être que nous nous sommes manqués à chaque fois. Enfin, ça fait pas bien longtemps que je viens dans cette bibliothèque... » Ok. Tout allait bien. Elle n'avait pas pensé de lui qu'il était un intello coincé, un rat de bibliothèque. Tant mieux. Il soupira de soulagement. Un petit soupir, quasi-imperceptible. Elle avait l'air sympa, en plus d'être mignonne.

Alors qu'il s'était emparé du livre et avait récupérer sa carte, il reporta son attention sur l'inconnu, et lui sourit. Elle avait un regard complètement attractif dans lequel il ne pouvait pas résister à l'envie de plonger dedans. « Si je viens souvent ? Mon dieu, oui. Chaque fois que j'ai un peu de temps pour emprunter un livre. Lire, c'est un hobby pour moi, un vrai passe-temps. Ça me détend beaucoup, alors ... Ça permet de s'évader, du coup, c'est assez pratique, tu vois ..» Oui, pratique ça l'était. Heureusement qu'il avait les livres et son journal, sinon Adyson croupirait déjà six pieds sous terre depuis bien longtemps. « Non... je ne pense pas qu'on se soit déjà croisé... Je veux dire, je l'aurai bien remarqué, j'aurai retenu.. Enfin .. Ce que je veux dire c'est que .. Voilà .. Tu passes pas trop inaperçu.. » Se taire. Voilà, ce qu'il devait faire. Se taire à tout prix, avant de la vexer ou de dire une bêtise. Il soupira. « Ok ... Oublie ce que je viens de dire ... Désolé .. C'est pas négatif, c'est ... Tes cheveux ! » Oui, ils avaient l'air doux, et soyeux. Ils étaient roux, et donc, remarquables. Le jeune homme ne faisait que s'enfoncer, c'était catastrophique. « Maximilian. Je m'appelle Maximilian ... Et ... Je suis profondément maladroit, faut croire.. » Et comme si le destin lui tournait à nouveau le dos, le livre quitta ses mains et s'étala par terre. Fixant la jeune femme, il sourit un peu embarrassé et se moquant de lui-même. « Qu'est-ce que j'disais ... »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥   Sam 5 Sep - 15:27

 
Lee se sentait de bonne humeur. Sa santé n'était pas au plus haut mais son esprit n'y pensait même plus. Il s'était occupé à lire plusieurs ouvrages présent sur sa nouvelle liste de lecture. La rouquine venait d'ailleurs de déposer un des livres afin qu'un jeune homme puisse le lire à son tour. Cependant, il semblait souhaiter le relire. Il lui expliquait alors qu'il s'agissait d'un de ses livres préférés. Lee se demandait alors s'il était un habitué de cette bibliothèque. C'était la première fois que la rousse le croisait à Brisbane en tout cas. Peut-être ne fréquentaient-ils pas les mêmes lieux après tout... Ou peut-être n'avaient-ils fait que se croiser sans s'en rendre compte. « Si je viens souvent ? Mon dieu, oui. Chaque fois que j'ai un peu de temps pour emprunter un livre. Lire, c'est un hobby pour moi, un vrai passe-temps. Ça me détend beaucoup, alors ... Ça permet de s'évader, du coup, c'est assez pratique, tu vois ..», lui expliquait-il. Lee s'était découvert une passion pour la lecture tout récemment mais cela ne l'empêchait pas de comprendre ce qu'il disait. « Je comprend très bien. J'ai récemment découvert le plaisir de lire. Depuis, je ne semble plus être capable de m'arrêter. », lâchait Lee avec un sourire timide. Cela lui faisait toujours un peu bizarre de se dire qu'elle avait manqué cela pendant tant d'années. Enfin, les goûts évoluaient sûrement. Il répondit alors ensuite à sa question précédente.  « Non... je ne pense pas qu'on se soit déjà croisé... Je veux dire, je l'aurai bien remarqué, j'aurai retenu.. Enfin .. Ce que je veux dire c'est que .. Voilà .. Tu passes pas trop inaperçu.. », déclarait le blond avant de soupirer. Un sourire amusé passait sur ses lèvres. Il était assez marrant et mignon. Il semblait s'embrouiller un peu. Lee allait répondre mais ses lèvres se refermèrent alors qu'il poursuivait :  « Ok ... Oublie ce que je viens de dire ... Désolé .. C'est pas négatif, c'est ... Tes cheveux ! » Négatif ? Sa précédente remarque était assez positive. C'était sûrement la première fois étrangement qu'on lui disait qu'elle ne pouvait passer inaperçue. Elle semblait pourtant si facile à oublier... Ses cheveux ? Elle ne voyait pas vraiment où il voulait en venir. La jeune femme fronçait les sourcils. Il venait de la perdre.  « Maximilian. Je m'appelle Maximilian ... Et ... Je suis profondément maladroit, faut croire.. », dit le blondinet. Lee lui adressa un sourire. Au moins, sa maladresse était touchante. Craquante même. En plus, elle n'était même pas forcée. Il la fixait un instant. Son livre s'échouait brusque sur le sol. Son regard se posait de nouveau dans le sien. « Qu'est-ce que j'disais ... », lançait-il. La jeune femme s'abaissait pour ramasser son livre. Elle lui tendit ensuite. Lui adressant un large sourire, la rouquine lui dit : « Bonne question. Je dois avouer que tu m'as un peu perdue. Maximilian, c'est bien ça ? Je peux t'appeler, Max?  Est-ce qu'on t'a déjà dit que tu parles beaucoup ? Ne le prend pas mal. C'est plutôt adorable ta maladresse comme tu dis. Et je pense que je me souviendrais de toi aussi. Pour tes cheveux, bien sûr. » Un léger rire s'échappait de ses lèvres. La rousse détachait son regard du sien pour observer la bibliothèque. Dans tout ça, elle en avait presque oublier la raison de sa venue. Continuer sa liste et pourquoi pas en ajouter d'autres, le jeune homme semblait avoir des bons goûts. « Est-ce que je peux te demander un service, Max? Après tout, tu m'en dois une. Grâce à moi tu pourras relire un de tes livres préférés... », lui demandait-elle en plongeant son regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lire, c'est refuser de mourir ... // Ft Lee ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-