AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex   Mar 29 Sep - 19:52



Alexander "Alex" Brandt
     citation citation citation

SON PTIT SURNOM  ➺ La plupart du temps on le surnomme Alex SON ÂGE  ➺  29 ans et toutes ses dents, ouais, bientôt la trentaine... SON ORIENTATION SEXUELLE  ➺  Hétérosexuel SON STATUT CIVIL  ➺  Célibataire, mais son coeur s'affole pour une jolie blonde  SA NATIONALITÉ  ➺  Américain et australien  SON CARACTÈRE  ➺  Bienveillant, courageux, rassurant, protecteur, généreux, à parfois du mal à faire confiance aux autres, ne parle que trop peu de ses problèmes, parfois trop franc, impulsif, têtu.  SA PROFESSION  ➺  Lieutenant de police à la criminelle SON REVENU MENSUEL (en $)  ➺  $ $$$ SON GROUPE  ➺  Wind Maker

 ➺ chasing pavements


Alex est né à Brisbane et y a, pour le moment, passé toute sa vie, l’envie de découvrir d’autres horizons n’ayant jamais fait son chemin ৩ Il avait une sœur jumelle, Cécile, mais celle-ci est décédée quelques heures après sa naissance ৩ Quand il était petit, il clamait haut et fort à qui voulait l’entendre que, lorsqu’il serait grand, il serait pompier. Finalement il s’est engagé dans la police dès qu’il a été en âge et en capacité de le faire ৩ Il adore les animaux et fait partie d’une association de défense et de protection de la cause animale ৩ Il fait énormément de sport, à commencer par un footing d’au moins une heure tous les matins, ça lui permet de se vider l’esprit et de bien commencer la journée ৩ Il boit beaucoup de café, c’est sa drogue à lui ৩ Il ne boit que très peu d’alcool et ce en de rares occasions, et n’a jamais touché à une cigarette de sa vie, même s’il a été tenté de le faire dans sa jeunesse ৩ C’est un cuisinier absolument désastreux, c’est pour cette raison qu’il se nourrit presque exclusivement de plats congelés ou de pâtes ৩ Dans les rares moments où il n’est pas en action, il aime se poser sur son canapé et dévorer un bon bouquin ৩ Lorsqu’il avait vingt-deux ans, il a rencontré une jeune femme dans une soirée : Adixia. Cette dernière est rapidement devenue plus qu’une connaissance et il a passé cinq ans de sa vie à ses côtés ৩ Il pensait qu’Adi serait la femme de sa vie, mais leurs chemins se sont séparés après que la jeune femme ait eu un accident de voiture, perdant ainsi l’enfant qu’elle portait et qui devait pointer le bout de son nez trois mois plus tard ৩ Suite à cet accident les deux jeunes gens se sont déchirés et, après leur rupture, Alex s’est renfermé, devenant un homme plus sombre et plus agressif qu’auparavant ৩ Ce changement de comportement lui a valu d’être piégé par ses collègues des stups, ces derniers voyant dans sa « pseudo-dépression » une occasion en or de le faire passer pour un drogué et d’ainsi introduire de la drogue chez lui ৩ Malgré qu’il ait clamé son innocence, il a été envoyé derrière les barreaux et ce n’est qu’un an plus tard qu’il a été libéré après qu’on ait découvert qu’il s’agissait d’une erreur ৩ Cette année en prison lui a tout de même été bénéfique puisqu’elle lui a permis de voir les choses autrement et de se rendre compte que la vie était belle et qu’il ne devait pas perdre son temps à pleurer sur les choses du passé qu’il ne pourrait pas changer. A sa sortie il est donc petit à petit redevenu celui qu’il était auparavant ৩ Il s’est réorienté dans la criminelle et bosse désormais avec une jeune blonde, avec laquelle il avait déjà travaillé auparavant et, si le courant était plutôt bien passé entre eux et qu’Alex l’avait déjà remarqué pour autre chose que ses capacités à effectuer du bon travail, il n’avait jamais rien tenté, étant en couple à l’époque ৩ Il hésite depuis longtemps à lui avouer ses sentiments, mais n’a jamais osé le faire, de peur que cela brise quelque chose entre eux, alors qu’ils partagent une si belle amitié ৩ Il adore les enfants et particulièrement ceux de Sameen, avec lesquels il s’entend plus que bien ৩ Sa saison préférée est l’automne, il aime voir les arbres se colorer de couleurs flamboyantes et, surtout, c’est la saison qui apporte la fête qu’il affectionne le plus depuis qu’il est gamin : Halloween ৩ C’est un grand fan de l’univers Marvel, il peut passer des heures entières à lire les comics, en sachant qu’il en possède une belle collection, mais également à regarder les films. Et, comme tout homme qui se respecte, il est particulièrement attiré par cette belle rousse en combinaison de latex noir : Black Widow ৩ Il possède un chat, un Maine Coon silver taby répondant au nom de Berlioz ৩ Dans ses moments de cafard, il lui arrive souvent de se demander ce qu’aurait été sa vie s’il était toujours avec Adixia et s’il était devenu papa ৩ S’il y a bien une chose qu’il déteste faire en ce monde, c’est devoir rédiger ses rapports d’enquêtes, ça l’énerve au plus haut point ৩ Son sens de l’orientation est quasi nul et il lui arrive souvent de se perdre, c’est pour cette raison qu’il laisse le soin à Sameen de les guider lorsqu’ils sont dans un cadre professionnel ৩ S’il adore pratiquer tout un tas de sports, il déteste cependant les regarder et vous ne le verrez jamais suivre un match de football, de basket ou encore de rugby à la télévision ৩ Il aime bien voyager, mais voilà bien longtemps qu’il n’a pas eu l’occasion de le faire et cela lui manque plus qu’il ne voudrait l’avouer ৩ Lorsqu’il était plus jeune, on lui avait proposé de s’engager dans la police montée, mais il a une peur irrationnelle des chevaux et prends garde à toujours rester à une distance respectable de ces derniers. Cependant, ayant trop honte de l’avouer, il garde cette peur secrète et seuls ses parents sont au courant et aiment bien le charrier à ce sujet ৩ C’est un homme qui ne recule devant rien et qui est toujours prêt à aider son prochain, se montrant parfois un peu trop gentil et généreux, ce qui lui a parfois valu de bien se faire avoir ৩ Ce n’est pas un adepte des hôpitaux et il ne s’y rendra jamais de son plein gré, seulement s’il y est forcé. La seule raison qui pourrait le pousser à y aller, et encore à reculons, serait de devoir rendre visite à l’un de ses proches qui serait blessé ou malade, ou bien en cas d’une naissance dans son entourage ৩ Il n’aime pas se montrer faible face aux gens, c’est pour cette raison qu’il ne parle que très peu de son passé ou bien qu’il n’accepte jamais de lâcher prise et de se laisser aller à ses émotions.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

➺ the tipping point

« A quoi pensez-vous ? » Le jeune homme fixait le plafond, allongé sur le divan de son psychologue. Il ne savait pas très bien ce qu’il faisait là, juste qu’il n’avait pas vraiment eu le choix. Son supérieur l’avait convoqué dans son bureau il y a quelques jours et, après une longue discussion entre les deux, il en était ressorti qu’Alexander avait besoin de consulter. En effet, beaucoup de ses collègues avaient apparemment rapporté qu’il ne semblait pas forcément dans son assiette en ce moment et qu’il n’était peut-être pas aussi efficace qu’à l’accoutumé. Plus distrait aussi, apparemment. Il ne s’en était pas vraiment rendu compte, mais peut-être que c’était vrai. C’est aussi pour cette raison qu’il n’avait pas spécialement rechigné quand on lui avait demandé de prendre rendez-vous. Dans le fond, il pensait savoir d’où venait le problème. En fait, il était presque persuadé que ça venait de là. De l’accident, de sa rupture avec Adixia, de la prison… Bientôt cela ferait quatre ans que tous ces événements étaient venus chambouler sa vie et, comme chaque année, il ne se sentait pas aussi joyeux que d’habitude. Il n’en avait jamais vraiment parlé à personne, mais ça lui pesait sur la conscience. Il s’était donc dit qu’en parler avec quelqu’un pourrait peut-être l’aider après tout, mais maintenant qu’il était là, allongé sur ce divan, il n’était plus vraiment sûr de vouloir en discuter. Il regrettait même d’être venu. Il se sentait terriblement mal à l’aise, ne savait pas quoi dire et, surtout, n’avait pas envie de dire quoi que ce soit. Ce psychologue était un inconnu, pourquoi lui en aurait-il parlé ? Voilà pourquoi il était muré dans le silence depuis maintenant presque vingt minutes, et il commençait à trouver le temps long. « A rien… » Mauvaise réponse, il le savait. Il était impossible de ne penser à rien, bien évidemment. « Si vous étiez un moine bouddhiste, que vous aviez des années de méditations derrière vous, j’accepterais peut être cette réponse. Mais ce n’est pas le cas. Alors, à quoi pensez-vous ? » Il poussa un profond soupir, puis pris une inspiration, comme s’il s’apprêtait à répondre, pourtant il continua de garder le silence et fixer le plafond. « Vous voyez ce mur ? » Il tourna la tête et acquiesça silencieusement. « Imaginez que c’est un écran de cinéma. Je voudrais que vos moindres pensées soient projetées sur ce mur. Je veux dire par là que j’aimerais que vous me disiez tout ce qui vous passe par la tête. Même si ça n’a aucun rapport, si vous pensez que c’est inutile, pour moi ça sera utile et je saurai quoi en faire. » Hum… Plus facile à dire qu’à faire. Il ne parvenait pas forcément à mettre de mots sur ce à quoi il pensait et l’exercice s’avérait assez complexe. Raison pour laquelle, encore une fois, il ne pipa pas un mot. Mais à quoi bon payer un psy si c’était pour se taire pendant une heure ? Il allait bien falloir qu’il dise quelque chose à un moment ou à un autre. Qu’il lui parle de l’enfant qu’il avait perdu, mais aussi d’Adixia, de l’année qu’il avait passé en prison, de ses envies de suicide à ce moment-là. « Que voyez-vous Alexander ? » Il se rendit compte que le silence dans la pièce durait depuis déjà un certain temps, ce qui le mit mal à l’aise. « Rien du tout… » Borné, ça il l’était. Il n’avait pas envie de parler de ça avec un inconnu. Encore une fois il pensait avoir fait une grosse erreur en venant ici et il se dit qu’il aurait mieux fait de partir tout de suite plutôt que de lui faire perdre son temps. Mais le psychologue ne semblait pas vouloir lâcher l’affaire aussi facilement, il était aussi déterminé que lui. Poussant un soupir, il posa son carnet près de lui et croisa ses bras sur son torse. « Si vous ne vous montrez pas coopératif je ne pourrais rien faire pour vous. Alors j’imagine que c’est bien ce que vous attendez, que je décide de vous renvoyez chez vous et de ne rien faire pour vous aider. Mais c’est mon métier de vous aider, alors s’il vous plaît, faites un effort. Cela ne vous coûtera rien. Surtout que vous aviez l’air plutôt décidé en entrant, alors pourquoi ce silence tout d’un coup ? » Oui, il avait raison, mais parler de ça était encore douloureux pour lui. Même après quatre ans. Sa gorge se noua et il inspira profondément. « C’est compliqué…» Mais après tout, ça l’était toujours, non ? « Il y a quelques années j’avais une femme dans ma vie, Adixia. Nous étions heureux tous les deux, nous attendions même un bébé. Une petite fille. Elle aurait été aussi jolie que sa maman... » Il s’arrêta, la gorge déjà nouée par la douleur. « C’est bien, continuez. » Il n’en avait jamais vraiment parlé et il ne pensait pas que le faire l’attristerait autant, lui qui croyait que tout ceci était derrière lui. Bien évidemment il avait tourné la page, mais peut-être pas complètement en fin de compte. « Un jour, Adi est sortie faire des courses. Je n’étais pas là, je travaillais ce jour-là. Habituellement nous y allions toujours ensemble, le week-end. Mais cette fois-ci il manquai t pas mal de choses pour la semaine et elle avait décidé d’y retourner… Sur le chemin du retour, elle a été percutée de plein fouet par un autre véhicule. Ce jour-là j’ai perdu les deux femmes de ma vie… » Il marqua un temps d’arrêt et inspira profondément. Il se sentait faible à cet instant, chose qu’il détestait par-dessus tout. Derrière lui, l’homme griffonnait des choses dans son carnet, il entendait le frottement du crayon contre le papier. Mais il ne lui dit rien, lui signifiant par là qu’il pouvait continuer à parler. « Peut-être que si je l’avais dissuadé ou bien si j’avais été avec elle ça ne serait pas arrivé. » Il changea légèrement de position, repliant ses bras sous sa tête. « Pourquoi vous sentez-vous coupable d’une chose que vous ne pouviez pas prévoir ? Ce n’est pas vous qui étiez au volant du véhicule qui a percuté votre compagne, ce n’est en rien votre faute. Vous n’avez pas à vous en vouloir pour ça. » Dans un sens il avait raison, mais Alexander ne pouvait s’empêcher de penser qu’il aurait peut-être pu éviter qu’une telle chose ne se produise. Adixia pouvait parfois être tellement distraite lorsqu’elle était au volant, il le savait pourtant… « Oui, je sais. De toute façon m’en vouloir ne changera pas les choses. Notre fille est morte dans l’accident et après ça, c’est une partie d’Adi qui est morte. Nous nous sommes déchirés et nos chemins se sont séparés. Par la suite j’ai un peu… perdu les pédales, si on peut dire ça comme ça. » Période sombre de sa vie où il avait broyé du noir pendant de longs mois. Il était devenu associable, désagréable et agressif et beaucoup de personnes lui avaient tourné le dos à cet instant, et ça ne s’était pas arrangé lorsqu’on l’avait envoyé en prison pour une chose qu’il n’avait pas faite. « Je travaillais aux stups et un jour on m’a piégé. On a retrouvé de la drogue chez moi et je suis passé par la case prison sans passer par la case départ, si je puis dire. » Il éclata d’un rire sans joie, tandis que derrière lui le psychologue continuait de prendre des notes. Il n’était pas très bavard, mais d’un autre côté le jeune homme n’avait pas forcément envie d’entendre ce qu’il avait à dire par rapport à tout ça. « Je ne suis pas très fier de cette période-là, j’ai fait pas mal de choses que je regrette, mais aujourd’hui je vais mieux. Enfin je crois… » Il se mordilla légèrement la lèvre tout en passant une main dans ses cheveux châtains. « Vous croyez ou vous en êtes sûr ? Soyez précis, c’est important. » Etait-il toujours un connard qui parlait mal aux gens et qui avait envie de se pendre avec les draps de sa cellule ? Non, bien sûr que non, il était parvenu à surmonter tout ça, il n’était plus cet homme-là. « J’en suis sûr. » Dans son dos, le psychologue hocha la tête et griffonna de nouveau quelque chose dans son carnet. « Qu’est-ce qui vous a poussé à vous sortir de cette face sombre ? » Elle, bien évidemment. Sameen. Si à sa sortie de prison il n’était pas encore l’homme le plus chaleureux du monde, il avait su se retrouver au contact de la jeune femme. Elle était si belle, si gentille… Certes, elle avait son petit caractère bien à elle mais c’est ça qui faisait tout son charme et qui plaisait tant à Alexander. Un mince sourire étira la commissure de ses lèvres tandis qu’il pensait à elle. « Ma coéquipière. Je ne suis pas certain qu’elle s’en soit rendu compte, mais inconsciemment elle a énormément fait pour moi. Elle m’a fait beaucoup de bien. » Et c’était vrai, à ses côtés il se sentait de nouveau vivant et ça lui faisait un bien fou. « Vous semblez proches. Lui avez-vous déjà parlé de votre passé ? » Nouveau silence. Il n’avait pas envie de s’embarquer sur ce terrain-là, tout du moins pas aujourd’hui et son psy sembla le comprendre en le voyant se crisper soudainement. « Bien, Alexander, je pense qu’on va s’arrêter là pour aujourd’hui. » Il poussa un petit soupir de soulagement et se redressa sur le divan. Etre resté allongé pendant près d’une heure et demie n’avait pas été très agréable et il s’étira longuement. « J’aimerais vous revoir la semaine prochaine. Lundi à dix-sept heures, ça vous irait ? » Il s’était juré de ne pas remettre les pieds dans ce cabinet, pourtant, allez savoir pourquoi, après avoir payé la séance et serré la main de l’homme, il acquiesça à sa question. « Dix-sept heures. Bien, je serai là. » Puis il quitta la pièce, pas certain d’avoir fait le meilleur choix.

৩ inside the bubble  ৩
     - virtual reality bites -

PSEUDO/PRÉNOM  ➺  Chimène/Chloé ÂGE  ➺  18 ans PAYS  ➺  Celui des Bisounours, des licornes et des arc-en-ciel /PAN/ DISPONIBILITÉ ➺  Tous les jours :3 L'HISTOIRE DE COMMENT TU NOUS AS CONNU  ➺  J'étais Evelyn :3 UNE PETITE ANECDOTE A TON SUJET ➺  Je suis amoureuse de Scarlett Johansson fuck   JE SUIS  ➺  un scénario {X} un inventé {}  AVATAR CHOISI ➺  Paul Sexy Wesley bave  CRÉDIT  ➺  Tag
Spoiler:
 
     
©️ UPSIDE DOWN  ~  REPRODUCTION TOTALE OU PARTIELLE INTERDITE.


Dernière édition par Alexander Brandt le Dim 4 Oct - 19:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex   Mar 29 Sep - 20:07

Rebienvenue ma belle .. fais comme chez toi
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex   Mar 29 Sep - 20:13

Re-bienvenue parmi nous ma belle, et puis avec mon chéri d'amour en plus cute calin fuck woo
Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de pouvoir RP avec toi hug kiss
Merci d'avoir choisi Alex cute héhé woo fuck calin hug bave kiss kiss 58 per 69 pitty 963 4054 40394 40394 3043 3043
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex   Dim 4 Oct - 10:06

Merci cute

Sam, j'ai hâte d'avoir terminé pour qu'on puisse rp ensemble et faire tout ce qu'on a prévu woo calin hug fuck kiss
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex   Dim 4 Oct - 19:31

Bravo tu es, validé !
Bienvenue parmi nous !!


Et voila ma belle, je t'avais dis que je te faisais confiance pour Alex et tu as su parfaitement répondre à mes attentes, j'adore ce que tu en fais, il est parfait, félicitation  calin On se retrouve au plus vite en RP  cute Encore merci d'avoir pris Alex  kiss  
Je te laisse aller te créer une fiche de liens pour te faire de nouveaux copains ! Pour commencer à rp très vite je te laisse demander à rejoindre un des groupes de l'intrigue.  Tu peux aussi aller te trouver ton chez toi ici, ainsi que faire recenser ton métier ici. Tu peux aussi participer à la loterie.    
  Amuse toi bien dans ton nouveau chez toi.        
©️ UPSIDE DOWN  ~  REPRODUCTION TOTALE OU PARTIELLE INTERDITE.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ☼ Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
02 - Every Step Of The Way
 :: heart breaking reality :: inhabitants of Omaha
-