AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 Dirty Little Secret # Elizaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Jeu 23 Avr - 21:35




Dirty Little Secret.





Je le regarde alors qu'on dirait un enfant en train de boire son coca, un enfant qui découvre le coca, trop mignon ! Hein ? Mais non, juste un enfant. Je sirote mon verre à côté tranquillement alors qu'il m'explique la fin de sa journée, il sourit comme un idiot ce qui confirme qu'il est complètement fait. Habituellement j'ai le droit a des sourire en coin, des trucs totalement craquant pas des sourires qui le rendent idiot. Mais bon, son idiotie me fait sourire alors je ne dis rien. Ouais, j'uis une idiote aussi et alors ? « Je pourrais lire ? Ou c'est classé top secret ? » Bin quoi ? Autant profité qu'il soit raide pour lire ce qu'il écrit, parce que j'avoue n'avoir lu aucun de ses écrit sur le journal, peut-être que j'y ferrais plus attention, maintenant que je sais que c'est lui qui écrit tu me diras. « Et je suis désolée de t'avoir fait attendre, j'ai finit plus tard que prévue et puis j'uis allée me faire jolie. » Je hausse les épaules avec un sourire, ouais pour toi crétin. Mais je suppose que t'es bien trop bourré pour l'avoir remarquer. Mais passons, j'ai l'habitude et puis c'est pas comme si je voulais absolument un compliment quoi. Si? Non. Je le regarde se retourner pour... Dire au revoir à brunette ? Je secoue la tête en souriant derrière lui, elle ça l'a fait pas rire elle lui balance un doigt très mal poli. Oh la vilaine. Le sourire que je lui lance en retour lui fait bien comprendre ce que je pense de tout ça je comprend alors qu'elle n'a pas beaucoup de conversation car c'est a nouveau un doigt d'honneur qu'elle me fait. Eh ben dit dont ma fille, maman t'as pas appris à respecter les gens ou quoi ? Elle s'en va enfourchant son balai et laissant derrière elle une traînée de fumée. Non je déconne elle a juste changer de mec. Je me tourne vers Nath en finissant mon verre et le pose sur le bar alors qu'il me dit qu'il vient de se faire larguer. « Ça ne devrait pas être trop dur, il y a plus de mini-jupes au mètres carrés qu'autre chose. » Je suis pas en mini-jupe j'ai le droit de le dire ! J'uis en robe, et toc ! L'envie de danser lui prend et puisque je viens tout juste de poser mon verre sur le bar je lui accorde le droit d'aller danser. « Allons-y. » dis-je souriante, glissant ma main dans la sienne je l'entraîne sur la piste avec aisance après tout ce n'est pas comme si je n'avais pas l'habitude de le faire. Ses mains trouvent mes hanches avec une facilité qui me surprend, mes bras s'enroulent autour de son cou, ce qui me surprend surtout c'est la façon dont nos corps se complètent, comme si on étaient fait l'un pour l'autre, du moins physiquement parlant.

© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Ven 24 Avr - 10:26

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Ce qui me paraissait si grave tout à l’heure semble de moindre importance. Oui, c’est pas parce que c’est bizarre des fois entre Elizabeth et moi qu’il faut que cela cesse. Bizarre c’est bien aussi, non ? Je me demande d’où me vient ce raisonnement mais il me semble totalement logique, et sensé. C’est tout simplement l’idée du siècle. Malgré tout, je me résous à ne pas lui en parler, pas tout de suite du moins. Voilà, on attend le bon moment. Et si il le vient jamais… ben on sera sérieusement dans la merde et puis c’est tout. Bien sûr, j’aborde le fait que j’aie écris cet après-midi et aussitôt sa curiosité prends le dessus. Je ne peux que le constater en voyant ses yeux s’illuminer. Je me demande pourquoi ça lui fait vraiment envie « Pourquoi ça t’intrigue à ce point ? » plus que spontané, je lui demande pourquoi ça lui fait envie. Je l’observe pour tenter de prédire ce qu’elle va me répondre mais aucun pressentiment ne me vient. Tant pis, j’aurais quand même bien la réponse un jour de toute façon. « Et tu pourras me lire dans le journal, comme tu sais que je leur file mes histoires maintenant. » ça aussi d’ailleurs, cela me semble moins grave, moins important que tout à l’heure. Après tout, elle a dit qu’elle n’allait pas le crier sur les toits. Donc je suis en sécurité. Je fronce les sourcils un instant. En sécurité… ça veut dire que je lui fais confiance. La regardant furtivement je me rends compte que oui, je lui fais confiance. C’est étrange car de base on ne se connait que dans un environnement où les artifices sont de rigueur, mais il y a quelque chose qui me fait savoir que je peux lui faire confiance, c’est comme ça, c’est tout. Ce n’est pas quelque chose qui s’explique. Ou alors je suis trop dans la brume ce soir pour pouvoir me l’expliquer.

Elle s’excuse de m’avoir fait attendre et je hausse les épaules faussement détaché. Puis à sa remarque je prends deux minutes pour la regarder. C’est vrai qu’elle est très jolie. Enfin, ça ne change pas du reste du temps en fait. Alors ce n’est pas que je ne le remarque pas, mais je pense que je pourrais m’habituer à cette beauté. M’habituer… je secoue la tête et tente me sortir ce mot de l’esprit. Non, pas d’habitude, pas ça, non. Je hoche la tête, et me dit qu’il est sans doute le moment où socialement je dois répondre quelque chose de gentil. A la place, je choisis quelque chose de vrai. « Tu es toujours jolie, ne tente pas de me faire croire que ça prend du temps ! » je réponds cela en me surprenant moi-même. Car ce n’est pas du tout ce que j’avais prévu de dire. C’est totalement ce que je pensais, bien sûr. Mais c’est le genre de pensées qu’il faut garder pour soi. Je secoue la tête et lève les yeux au ciel exaspéré par moi-même à l’heure actuelle. « Il me faudrait peut-être un café, parce que je suis sûr que quelqu’un a mis autre chose que de l’alcool dans mon verre. » je m’exprime en faisant la moue. Habituellement, je n’ai pas l’alcool bavard. Du moins pas comme ça !

Sa répartie quant aux minijupes me fait éclater de rire car regardant la salle je ne peux voir que ça. Je secoue la tête en regardant ces filles, qui semblent sans éclat. Et je me demande depuis quand je vois les filles comme ça et pas comme des possibilités de mettre l’une d’elle dans mon lit. Je me retourne légèrement vers Elizabeth et me rends compte que je sais très bien depuis quand. « Tu ne peux pas les blâmer d’exposer la marchandise ! Après, c’est vrai qu’il n’y a plus de place pour l’imagination on pourrait dire que c’est triste. » je lui réponds décidemment carrément prolixe ce soir. Plus le temps passe, et plus je me dis que la fatigue me rend bavard. D’ailleurs je réprime un bâillement et me laisse entrainer par le rythme de la musique avant de proposer à Liz d’aller danser. Sa réponse positive me fait sourire légèrement, et je m’attèle à gommer ce sourire pour ne pas avoir l’air débile. Elle m’entraine sur la piste et son contact me réchauffe bizarrement, comme une onde. Mais j’aime bien ça. C’est comme si ça me détendait jusqu’aux entrailles et cette sensation est vraiment cool. Meilleure que toutes les drogues que j’ai occasionnellement pu essayer. Sans y penser, je trouve ses hanches et l’approche contre moi. Je me rends compte que nous ne suivons pas totalement le rythme et je me dis qu’elle doit flipper que je lui marche sur les pieds parce que je suis trop rond pour être totalement coordonné. « Je vais pas te marcher sur les pieds tu sais. » je lui murmure au creux de l’oreille et souris en remarquant qu’elle frissonne.



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Lun 27 Avr - 17:13




Dirty Little Secret.





C'est vrai ça pourquoi ? Excellente question, a laquelle je n'ai pas de réponse à t'offrir. Enfin pas une qui te plairait et encore moins à moi je pense, d'ailleurs évitons d'y penser. Je lui sourit tout de même. « Ce ne serait pas la même chose la je pourrais le lire en exclu. La grande classe tu vois ! » Un compliment ? Bon, j'avoue je l'avais chercher. Mais c'était tellement pas son genre et puis c'était si... Je ne sais pas. Je lui souris doucement alors qu'il se rattrape comme il peut, chose qui me fait rire. Ouais c'est ça c'est surement  la drogue qui parle pour toi ! Je secoue la tête comme si j'allai te croire en plus. «Vu ce qu'elles affichent c'est sur qu'il n'y pas besoin de beaucoup d'imagination. » Non, je ne suis pas mauvaise langue, je ne comprend juste pas ces filles. Franchement il n'y a pas besoin de provoquer comme ça pour avoir quelqu'un dans son lit le soir. On dirait qu'elles sont désespérée sérieusement. Bon, j'avoue que moi aussi j'aime me faire jolie, mais je n'ai pas le pot de fond de teint étalé sur la tronche et mon string est caché tout de même sous mes fringues ! Ces filles n'ont aucune pudeur, c'est fou. Mais bon, elle font bien ce qu'elles veulent après tout, je souris à Nath' et finit par l'entraîner sur la piste puisqu'il me demande de danser gentiment. Pourquoi refuser alors que je venais de finir mon verre ? D'ailleurs j'aurais peut-être du en reprendre un histoire de pouvoir le rattraper niveau alcool car je suis encore trop a "jeun" à mon goût. Mais une danse ne devrait pas être trop dangereuse... Bien sûr c'était sans compter sur Nath qui vient murmurer a mon oreille avant de me rapprocher un peu plus de lui, ce qui m'arrache un frisson. « C'est ce qu'on dit ouais. » Plus collé a lui, je ne peux pas a moins d'être nue dans un lit. J'ai le nez enfouie dans son cou et je me laisse aller contre lui pour suivre les mouvements de son bassin en rythme. Oui malgré ce que je dis, je sais qu'il ne va pas me marcher sur les pieds j'ai suffisamment danser avec lui pour le savoir. Comment ça j'ai confiance en lui ? Non, j'ai juste... Non pas d'habitude. Bin, c'est juste qu'à force je m'en doute. Voilà, je sais c'est tout. Je sens un regard sur nous et je vois Brunette nous regarder mauvais alors qu'elle danser avec un mec, je lui fais un sourire de vainqueur, tu l'as mauvaise hein ?! Attend regarde ça chérie. Je relève la tête et le regarde en me mordillant la lèvre, je lui souris avant de l'embrasser. Ce qui devait juste être un baiser pour faire rager l'autre cruche ce finit en baiser tendre, je sens ses bras se resserrer autour de moi alors que les miens font de même, nous avons ralentit mais nous dansons toujours. Lorsque nous finissons par nous éloigner pour retrouver notre souffle, nous nous regardons, je me mordille a nouveau la lèvre avant de détourner le regard, je reposer ma tête dans son cou comme au début. Qu'est ce que c'était que ça ? J'ai le cœur qui bat à cent à l'heure et je prie pour qu'il ne le sent pas, et le souffle quasiment coupé. Et cette sensation étrange qui m'a prise au ventre... Je ferme les yeux et me concentre sur la musique. Bonne idée.

© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Lun 27 Avr - 20:31

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Elizabeth élude brillamment ma question et je ne peux m’empêcher de sourire. Alors elle ne veut pas en parler, c’est étrange. Bien souvent, elle est d’une sincérité qui peut être déconcertante. Mais là, elle choisit de se faire. Ou du moins de passer à autre chose, espérant probablement que je ne m’appesantirais pas plus que ça sur ce point. Je ne dis rien, cependant je note dans un coin de mon esprit qu’elle ne souhaite pas me révéler les raisons de sa curiosité à l’égard de ce que je lis. Rapidement, je me demande quelles raisons elle pourrait avoir. Découvrir quel genre d’écrivain je suis, sans doute. Tenter d’en apprendre plus sur moi par curiosité sans doute aussi. Enfin, il est bien possible que je sois à des kilomètres de la vérité. Elizabeth est tellement singulière que je ne préfère plus émettre d’hypothèses. Je me laisse couler, et prend les choses comme elles viennent. « Là, tu pars du principe que ce que j’écris vaux la peine d’être lu en exclusivité. » je lui réponds calmement, n’éludant pas aussi franchement qu’elle, mais n’étant pas totalement direct non plus. Après tout, on peut bien être deux à jouer à ce jeu-là. D’ailleurs, elle ne me montre pas ses photos elle. Pourtant, j’ai souvent vu son appareil trainer. J’ai parfois voulu prendre des photos de moi peu habillé pour lui laisser un souvenir, mais on sait jamais. Si je l’énervais et qu’elle m’affichait à poil sur internet. Pas que je sois extrêmement pudique, mais tout de même.

La conversation dérive vers l’apparence des jeunes femmes autour de nous. Moi ça ne me dérange pas tant que ça de ne pas avoir à faire travailler mon imagination. Avec elles, on sait à quoi s’en tenir. Elles veulent coucher. Pour le reste, si elles ont d’autres attentes elles devraient se rhabiller un peu. Car sans mystère on prend ce que l’on veut et on fait demi-tour très rapidement. Du moins, c’est ainsi que j’imagine les choses. Traitant les femmes de la même façon peut-importe comment elles sont apprêtées. Enfin… pas toutes non plus. Je regarde la blonde en ma compagnie et me dit qu’elle doit avoir un effet particulier sur moi. Je ne peux mettre ça sous le compte de l’alcool, mais tout de même. Elle est… je sais pas, je souris brièvement en me disant qu’elle est plutôt unique comme fille et que de passer tant de temps avec elle ne me dérange pas. C’est drôlement étrange.

A ma plus grande surprise, nous finissons sur la piste de danse. Et je me demande une nouvelle fois si quelqu’un n’a pas mis un truc dans mon verre lorsque je vais chuchoter auprès de son oreille. Je suis bien plus… bizarre que d’habitude, et ça me fait vraiment une sensation étrange de danser avec elle tout collé comme ça. Comme si je pouvais me contenter de ça, à condition que cela ne cesse jamais. Ouais, je pourrais sûrement, c’est sûr. Je me gifle mentalement d’avoir ingurgité autant d’alcool car je suis sûr que je ne pense plus clairement. Au fond de moi, quelque chose me dit que l’alcool ne me fait pas divaguer mais être plus moi, en cette douce soirée. Mais je refoule cette pensée totalement absurde. Je n’ai pas le temps de répliquer quant à mes compétences en tant que danseur qu’Elizabeth s’approche dangereusement de moi. Je sais très bien ce qui va se passer, mais j’ignore pourquoi j’apprécie autant le moment juste avant le baiser que le baiser en lui-même. C’est un baiser encore plus étrange que tout le reste de la journée d’ailleurs. Je ne me ressens pas aussi avide de la débarrasser de ses vêtements. Son baiser rassasie quelque chose en moi dont je n’avais pas conscience jusqu’alors. Et je me surprends à apprécier cela et à être beaucoup plus tendre à mon tour. Cherchant à lui rendre la sensation qu’elle me procure. Car ce truc est super cool, et elle mérite bien de le ressentir non ? Nous reprenons notre souffle, et je vois qu’elle est en plein dilemme intérieur elle aussi. Lorsqu’elle se mord la lèvre, j’ai envie de l’embrasser, mais d’une façon bien moins tendre soudainement. J’éloigne ces pensées alors qu’elle pose de nouveau sa tête dans le creux de mon cou. Je reprends doucement ma respiration, conservant la sensation que mon cœur souhaite sortir de ma cage thoracique. Et comme elle est collée à moi, je sais bien que je ne suis pas la seul avec un palpitant affolé. Quelque part ça me soulage… autant que cela m’effraie. Nous dansons tranquillement, perdant le rythme de la musique, mais je pense que nous pensons plus qu’autre chose dans le fond. Car, en dépit des mois qui passent, nous restons deux enfants perdus elle et moi. J’ignore si un jour nous pourrons quitter Neverland et être prêts à prendre des risques sentimentalement. La musique se termine et nous nous décollons légèrement, toujours gênés. « Je vais en fumer une, ça te dis ? » je lui demande avec un air faussement tranquille. Car elle peut s’en aller si elle le veut, elle a une porte de sortie pour se débarrasser de moi pour le reste de la soirée. Une part de mon âme supplie qu’elle reste, tandis que l’autre s’insurge que j’aie osé lui demander de venir alors que je suis bouleversé.



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Mar 28 Avr - 13:10




Dirty Little Secret.





Si il me laissait lire en exclusivité ça voudrait dire quelque chose ? Non hein ? Juste que je l'ai fait chier jusqu'à ce qu'il le fasse. Et tout le monde sait que je suis une chieuse. Même si au final, je pourrais très bien lire sur le journal mais c'est de suite moins drôle, enfin je trouve. « Ce n'est pas le cas ?» j'ai le sourire aux lèvres, je suis amusée par tout ça même si finalement je ne devrais peut-être pas... Mais autant rire, parce que nous savons que si nous prenons tout ça au sérieux ça va vite partir en sucette, plus que maintenant je veux dire. Et ça, non. Aucun de nous deux ne veut ça. Il ne réagit pas sur les poufs qui nous entourent et tant mieux, je sais ce qu'il en pense mais je n'ai plus d'arguments au bout d'un moment et puis bon, ça reste un mec. Par contre quand il est avec moi, il est avec moi quoi, il n'essaie pas de draguer d'autres filles, même en mater d'autre il s'abstient, certains n'ont pas cette tenue. Alors j'apprécie je l'avoue. Sur la piste il se passe quelque chose de bizarre, notre baiser il est vraiment étrange, je n'avais jamais ressenti ça avant que ce soit avec lui ou avec un autre. Je ne sais même pas comment décrire ça... On finit par s'éloigner à la fin de la musique, pourquoi j'ai ce pincement au cœur ? C'est bon il est à côté hein. Une clope ? Hum, je ne devrais pas, c'est le bon moment pour s'éloigner le temps qu'il aille fumer je trouve un autre mec et hop. Si en plus il me voit, il comprendra et ce sera finit. Alors pourquoi je n'arrive pas à ouvrir la bouche pour le lui dire ? Pourquoi !! « Oh oui !! » Que... QUOI ? Nan mais la c'est n'importe quoi ! C'est pas vrai, je ne peux même pas commander ma bouche maintenant ! Je me retiens de soupirer mais lui souris. « Je vais juste chercher un verre, tu veux quelque chose ? » je m'éloigne après sa réponse, pff mais comment ça se fait que je n'arrive pas à lui dire non ? Pourquoi je suis si faible en presence de ce mec, je comprend pas ! Je m'accoude au bar et demande une nouvelle vodka coca, verre que je liquide en peu de temps. Ahh. Ça fait du bien. L'alcool me fait un bien fou, peut-être que je réfléchirais mieux comme ça ? Ou pas du tout, au moins pas de soucis. J'attrape son verre et un nouveau pour moi, je souris au barmaid en payant et me dirige vers notre espace clope. Je monte les escaliers, le rejoins et lui tend son verre en souriant. « Tiens. Ça ferra un baiser ! » oui, embrasse moi. Embrasse moi et montre moi que cette sensation bizarre c'était rien du tout, juste dans ma tête...

© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Mer 29 Avr - 16:41

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Je hausse les épaules lorsqu’elle me demande non-explicitement si je pense que mes écris valent le coup. Je ne sais quoi répondre. C’est assez potable pour que le journal le publie alors je ne me pose pas plus de questions que ça. Puis, ça me permet de m’améliorer alors j’aime ça. La tête me tourne légèrement, et j’aime à outrance cette sensation de déséquilibre. Comme si tout reprenait sa place d’un coup, une place bancale et pas forcément normale. C’est ainsi la réalité de la vie, je pense. Me perdant en philosophie, je ne réponds pas à sa dernière réplique et la suit sur la piste de danse, me mouvant contre elle avec une aisance et une habitude presque troublante. Finalement, sans que je ne comprenne pourquoi ni comment, nos lèvres se retrouvent scellées en un baiser plus étrange. Doux, tendre. Et cela remplis quelque chose en moi, ce baiser comble un vide. Comme si je l’avais attendu pendant des siècles. Bizarre, vraiment bizarre.

A la suite de cet étrange moment, la musique change et nous nous éloignons l’un de l’autre haletant. Ses yeux et les miens bien trop expressif, bien trop réaliste alors que nous sommes probablement dans le même genre de déni, l’un et l’autre. Mais pourtant, nos corps tentent d’affirmer le contraire. Tout ça est bouleversant. Très bouleversant, mais je fais mine que tout est normal et lui propose de m’accompagner pour fumer. C’est sa porte ouverte, un signal qu’elle peut toujours faire demi-tour. En y repensant un moment, qu’est-ce que je veux ? Qu’elle s’éloigne accompagnée du danger que sa compagnie implique, ou qu’elle reste et que je finisse dans une position que j’ai toujours essayé d’éviter. Je l’ignore, mais elle me répond et mes questionnements n’ont plus raisons d’avoir lieu. Sa réponse affirmative me surprend, mais quelque chose en moi exulte. Je tente de réprimer cette sensation et lui demande un autre coca. Parce que je pense vraiment gerber si je continue à boire pour le moment. N’ayant probablement pas assez mangé, je n’ai pas ma résistance habituelle à l’alcool et j’ai peur que cela ne me joue des tours ce soir. Elizabeth s’en va en direction du bar. Quant à moi, je me dirige tranquillement vers le toit. Je ne peux aller plus vite car le monde tangue légèrement. Néanmoins, bien trop fier pour l’avouer je me traine tranquillement jusqu’au toit et m’appuie sur la rambarde comme d’habitude après avoir tiré une clope de mon paquet. Je l’allume et la laisse se consumer trois secondes avant de tirer dessus. Bon sang, ce que c’est bon.

Le bruit de ses talons me ramène à la réalité et je tire une nouvelle fois sur ma clope histoire d’avoir une certaine contenance. Toutefois, je ne me leurre pas sur le fait que je reste déchiré un bon moment. Je me tourne pour la regarder et récupère mon verre en souriant en coin lorsqu’elle aborde le mode de payement. « Bizarrement, j’ai jamais pensé que tu pouvais être le genre de personne à se faire payer en nature. » je lui avoue mon sourire en coin toujours posté sur mon visage. J’avale une gorgée de mon coca et me sens tout de même un peu mieux. La caféine dans la boisson gazeuse doit m’aider à contrer les effets de l’alcool. Posant ma clope sur le bord de la rambarde je m’approche d’elle, prêt à m’acquitter de ma dette, et bien plus encore. Je pose mes mains sur ses hanches et l’attire vers moi, prenant garde à ce qu’elle n’échappe pas son verre, puis j’approche mon visage du sien lentement, faisant monter la tension, mon sourire en coin toujours scotché aux lèvres. Je sais qu’elle déteste être frustrée comme ça, et c’est tellement adorable de la voir contrariée. D’ailleurs je sens qu’elle commence à être agacée. Et comme c’est un baiser dû, je fais cesser l’anticipation en l’embrassant. Je songe tout d’abord à lui donner un baiser langoureux et sensuel comme on le fait automatiquement habituellement. Néanmoins, c’est plus passionné que je me fais sans m’en rendre compte, et je l’approche plus encore de moi. L’avoir contre moi est devenu l’un des rares moments où je me sens entier. Et autant je pourrais passer une vie à l’embrasser, autant une part de moi veut s’enfuir en courant car tout cela est… cela fait carrément flipper.

Une fois de plus, c’est à bout de souffle que nous terminons, et je ne peux détacher son regard du mien, totalement perdu au fond. Au bout d’un moment, je trouve le courage de me lancer « J’espère que ça te satisfera, il n’y a pas de remboursement possible sinon. » je lance avec une pointe d’humour comme pour casser la tension manifeste qu’il y a entre nous depuis quelques temps déjà.




Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Sam 2 Mai - 10:28




Dirty Little Secret.





Je n'arrive pas à croire qu'après une journée aussi bizarre on arrive encore à finir ensemble, la soirée n'est pas finit certes mais je sais qui est-ce que j'aurais à mes côtés demain matin en me levant. C'est ce que je me dis pendant que je monte les escaliers, parce que j'en suis certaine et aussi parce qu'au fond j'en ais envie, j'ai envie que ce soit lui. Je soupire avant d'arriver vers lui en souriant, il ne faut pas c'est pas bien putain. Je lui tend son verre en souriant tout en quémandant un baiser. « Il y a surement plein de chose que tu ne penses pas que je sois le genre de personne a faire, et pourtant que je fais. » Il ne tarde pas à se rapprocher de moi pour m'embrasser comme je le lui ais demander contre son verre, je souris parce que ça m'amuse. Je perd un peu mon sourire lorsque je comprend qu'il s'amuse a me faire patienter, je soupire a nouveau t'es un idiot Nath et je ne te ferrais pas le plaisir de te sauter dessus, non. Mais pas besoin de le faire ses lèvres s’écrasent sur les miennes, à nouveau notre baiser est passionné et encore une fois mon coeur s'emballe contre mon gré. Il me serre comme il peut dans ses bras et je soupire d'aise. Pardon ?! Non, mais rien ne va plus là. Je suis bien dans ses bras, tellement que je suis obligée de le faire remarquer à tout le monde, à lui en tout cas pour l'instant. « Ah bon ? T'es sûr de ça ? » demandais-je en souriant mais haussant les épaules. « Bon bin tant pis. » je cherche mon paquet de cigarette rangé dans mon soutien gorge, ma super cachette lorsque je n'ai pas de poche dans ma tenue. Une clope au bec et je l'allume, ahh voilà ça fait du bien. Je prend une gorgée de vodka et c'est le pied. Un beau mec, une clope et de la vodka, la soirée parfaite. 

© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Mar 5 Mai - 18:59

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Le pire, c’est que cette tension qu’il y a entre nous ne me dérange pas, ne me dérange plus. Voilà que je me surprends à aimer ces moments d’inconforts manifestes. Je me secoue mentalement, et me dis qu’il ne manquerait plus que je la laisse lire ce que j’ai écrit tout à l’heure. Elle penserait à de la réalité. Mais ce n’est que de la fiction. Oui, c’est ça. Exactement ça, de la fiction. Je me suis juste inspiré, un peu, moyennement, peut-être beaucoup tous compte fait. Secouant doucement la tête, je bois dans mon verre et le coca me pique la gorge en me rappelant à l’ordre sans doute. Il faut avoir la tête froide… Je manque de rire seul en pensant au nombre de verres ingurgités. Comment avoir la tête froide après ça bon sang ? C’est tout bonnement mission impossible. Elizabeth allume sa cigarette et je me laisse gire par terre, dos à la rambarde. L’alcool toujours beaucoup trop présent dans mon organisme, je ne parviens pas à me défaire de l’hideuse sensation de ne pas être totalement moi-même. Pire, j’ai envie de parler. Le silence me semble étouffant. Et après deux minutes passées à me convaincre que c’est juste parce que je suis bourré, je finis par ouvrir la bouche malgré moi. « Quel genre de trucs ? Allez dis-moi et t’auras une surprise… Si t’es sage ! » je débite, exalté d’une part et totalement dépité de l’autre. Pourquoi est-ce que je dis des trucs pareils ma parole… Note à moi-même, ne plus jamais boire en ayant mangé rapidement pour ne pas être en retard. Note à moi-même bis, ne plus jamais me presser pour ne pas être en retard quand j’ai rendez-vous avec une fille. Note à moi-même… je secoue la tête et ne me souviens plus du chiffre. De toute façon, je ne suis pas le genre de gars à me faire des notes à moi-même c’est tout.

Conscient que je viens de dire n’importe quoi, je me lève – non sans mal – et sors une autre cigarette pour me donner un peu de contenance. Au moment où je vais pour allumer ma clope, je manque de faire tomber mon briquet par terre, intrigué par ce que je vois sur la chaussée en bas. « Oh punaise ! Ce clébard est trop chou là. Tu penses qu’il est abandonné ? Hein ? Tu penses que je peux l’adopter ? J’ai toujours voulu d’un chien. Mais j’ai toujours eu la flemme. » m’étalais-je presque inutilement. En tous cas, le chien sur la chaussée était calme. Petit, je voyais le monde un peu trop tanguer pour distinguer sa race. Rangeant ma clope dans mon paquet, je l’appelais comme ça me vint… « Allez chien, regarde là-haut ! » je le hélais, ridicule. Avant de m’éloigner de la rambarde. « Je vais voir si il a un collier. » expliquais-je à Elizabeth.



Code by Silver Lungs
$
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Mer 6 Mai - 16:30




Dirty Little Secret.





Je tire sur ma cigarette recrachant la fumée après avoir laissé envahir mes poumons de nicotine. On sait que c'est mauvais pourtant on ne peut s'en passer. Ouais un peu comme Nath, c'est ma nicotine à moi celui-là. Je baisse les yeux pour le voir s'asseoir par terre. Pff petit joueur. Il sirote son coca alors que la vodka descend dans ma gorge, je prend une inspiration, il faut que j'arrête de réfléchir. Boit donc. Aller, une gorgée en plus. « Une surprise ? Hum. Eh bien, je ne sais pas... Je suis le genre de fille à passer la journée en jogging, pas coiffée, pas maquillée et a m’empiffrer de nutella si le cœur m'en dit. Tu me voyais faire ça ? » Je sais très bien que non, parce que ce n'est pas l'image que je dégage lorsque je suis avec lui. Je suis toujours en robe ou en jupe avec des talons, des bijoux, coiffés et bien maquillée. Alors ouais, le dimanche, je fais flipper, mais je m'en fou c'est le jour où je ne fous rien et c'est trop bon. Alors que je pense a mon dimanche je l'entend parler de chien. Que-quoi ?! Mais qu'est ce qu'il raconte encore ce triple idiot ?! Je le regarde se pencher par la rambarde et fais de même pour voir de quoi il cause. Je vois qu'effectivement il y a un chien sur le trottoir mais de la à ce qu'il soit abandonné, faut pas rêver non plus, son maître ne doit pas être bien loin. Je n'ai pas le temps d'ouvrir la bouche pour le lui expliquer qu'il est déjà parti, je soupire, aller voir le collier. Nan mais sérieusement ?! J'ai bien envie de le laisser avec son chien pour la soirée, mais au final ça m'intrigue aussi et si ce pauvre chien est réellement abandonné je peux pas le laisser entre les mains d'un mec bourré. Alors je le suis, je finis mon verre et le pose sur le bar en faisant signe au barmaid, je vais chercher mes affaires, j'enfile ma veste avant de le rejoindre. Il est accroupi en train de caresser ce chien. Je lève les yeux au ciel j'espère qu'il n'a pas la rage au moins ! Mais bon, il est trop mignon comme ça, je ne peux même pas l'engueuler.  « Alors il a un collier ? » le chien tourne la tête vers moi en m'entendant parler, je me baisse  à mon tour pour le caresser, je souris, il était encore plus mignon que Nath celui-là. « Oui, t'es beau. T'es un bon chien. » Bah oui, tant pis pour la rage, les puces et toute ces merdes. Comment ne pas craquer avec ces yeux la ?!
© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Mer 6 Mai - 23:32

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Je ne prends pas le temps de m’appesantir sur ce qu’elle vient de me révéler. Le chien est en bas, seul, et j’ai une violente envie de me rendre auprès de lui. Ce que je fais sans attendre une approbation quelconque de sa part. Tout en dévalant les escaliers, je bois mon coca cul sec et une larme s’échappe de mes yeux. Bon sang, il était ultra-frais, donc, ultra piquant ça déchire. Secouant la tête, je pose la bouteille en verre sur le bar. Une rousse tente de m’approcher mais d’un signe de main je lui montre mon dédain. Non mais qu’elle attende. Il y a le chien dehors. Et c’est tout ce qui compte. Même si elle avait été à poil elle n’aurait pas pu valoir le coup face au chien. Ignorant pourquoi cela m’obsédait autant, je récupérais ma veste en jeans et sortais. Le mordant de l’air me fit grimacer, et je me rendis compte que je redescendais. Les effets de l’alcool s’amenuisaient à mesure que les sensations basiques telles que ressentir la chaleur s’insinuaient de nouveau en moi.

Alors que je suis dehors depuis seulement deux secondes, je trouve le chien un peu plus loin sur le trottoir et je m’approche de lui doucement. Immédiatement, je remarque qu’il n’a pas de collier. Une part de moi est soulagée. Je comprends alors que l’alcool n’a fait que de pointer en avant un fait. Je suis aussi solitaire que cet animal qui a pourtant l’instinct grégaire tout comme moi. Sans doute aussi sans famille, et aussi abandonné. Porté par ces émotions je m’approche de lui et m’accroupis tendant la main. Il finit par s’avancer vers moi, et je le caresse immédiatement. En quelques secondes, je comprends qu’il est jeune et probablement abandonné en raison d’une portée trop nombreuse. Contre toute attente, j’entends le bruit familier d’une paire d’escarpins s’avancer près de moi. Je ne me retourne pas, me disant que c’est probablement pas Elizabeth. Et ma surprise est authentique lorsque sa voix brise le silence de la rue lorsqu’elle me demande s’il a un collier. « Non, pas de collier. Il semblerait qu’il soit… orphelin. » je termine en murmurant presque. S’identifier à ce point-là à un animal pourrait sembler troublant pour certain. Enfin, il faut tout de même se rappeler que nous en sommes nous aussi, des animaux. Au fond, combien de pourcents de notre génome est-il différent de celui de ce pauvre animal. Je suis certaine qu’il éprouve des choses lui aussi. Rien qu’à voir à quel point il semble heureux d’avoir un peu de contact humain. Elizabeth se prend au jeu elle aussi et caresse l’animal. Un instant, je la regarde et souris. Oui. Par bien des façons elle me surprend. Et cela me donne envie de connaitre encore plus de choses sur elle. Même imbibé, je sais que ce n’est pas bon pour nous. Néanmoins, je refoule cette pensée. « Je vais le prendre pour la nuit. Après, je verrais avec les autorités compétentes s’il est à quelqu’un. » déclarais-je sérieux tout en continuant de regarder le chien« Hein mon grand, je vais te donner à manger et un endroit chaud pour dormir. C’est qu’il caille ici, et puis quelqu’un pourrait t’écraser aussi. Alors vaut mieux que tu viennes avec moi. » mon discours me sembla totalement débile, mais face à moi l’animal semblait comme écouter. Sensible à l’éclat d’intelligence dans son regard, je me mis à espérer qu’il soit réellement abandonné pour pouvoir m’occuper de lui par la suite. Cette journée ne cessait de devenir encore plus étrange. « Et je ne pensais vraiment pas que tu étais une fille à passer le dimanche en pyjama ! » revenais-je sur ses déclarations préalables en souriant en coin« J’aimerais presque voir ça, tiens. » la taquinais-je en souriant.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Jeu 7 Mai - 18:13




Dirty Little Secret.





Quand il me dit qu'il n'a pas de collier, je suis un peu triste pour ce chien parce que même si je ne suis pas la première a criser quand on les abandonne je n'aime pas ça non plus. Je part du principe que si tu achètes un chien c'est pas pour l'abandonner deux jours après même si il se passe un imprévu dans ta vie, c'est n'importe quoi. Je sais que ça le touche encore plus que moi car il le dit comme orphelin, ce sont les enfants qui sont orphelins, pas les chiens. Même si ça revient au même il n'utilise pas la bonne appellation, mais je ne dis parce qu'après je ne sais rien. Enfin, je veux dire je ne sais pas ce que ça fait d'être orphelin, même si moi-même j'ai perdu mon père puis ma mère mais d'une autre façon. Je relève la tête du chien surprise quand il dit qu'il veut le garder. « Quoi ? » Et puis je me dis que c'est mieux pour le chien, il a raison ce petit bébé pourrait se faire écraser dans la nuit et tu ne veux pas sa mort sur la conscience n'est pas Liz ?! Pff bin non bien sûr hein. Le chiot est assis en train, on dirait qu'il écoute Nath comme si c'était déjà son maître quoi. Je souris doucement et repose ma main sur ses poils pour le caresser, il est tout doux, il vraiment trop chou. Le chien hein, pas Nath. « Je peux venir avec toi ? »  Idiote. Idiote. Idiote. Encore un truc que vous allez partager comme des débiles. Mais j'avoue que la question est sortie toute seule. Ouais, comme à chaque fois quoi. « Si tu veux, on a qu'à aller chez moi, il doit bien y avoir de quoi le nourrir dans le frigo et demain on ira voir un véto ensemble si tu veux bien ? » rajoutais-je. Pff, aller enfonces toi Liz, continue. Si il dit oui et que le chien a vraiment été adopter, tu lui demandes la garde partager aussi ?! Débile.
© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Sam 9 Mai - 11:37

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Tranquillement, je sentais les effets de l’alcool se dissiper. Le fait est, que je n’avais pas bu tant que ça. Alors après la caféine contenue dans le coca, plus la surprise de trouver ce petit animal en bas de la rue. Je redevenais moi-même tranquillement. Mu par un instinct étrange de protéger ce chiot. Vraiment bizarre d’ailleurs. Je n’avais jamais rien eu contre les animaux, mais mon espèce de coup de foudre pour celui-là relevait de l’inédit. Sans peur qu’il puisse me mordre ou être atteint d’une pathologie transmissible à l’homme je finis par l’attraper et me relever. Tout petit, il ne devait pas peser plus de deux kilos et son poil était super soyeux. Sage, il se contentait de nous regarder à tour de rôle Elizabeth et moi. Sa surprise quant à mon envie de m’occuper de l’animal était naturelle. Jamais je ne me soucie vraiment de quelque chose. Hors là, c’était un virage à 360 degrés que je lui proposais. Toutefois, je n’avais que faire d’être cohérent. L’important, c’était le bien de ce petit chiot qui était tout seul, et qui risquait d’être maltraité par une bande de racailles si jamais je le laissais dans la rue. Ce fut à mon tour d’être choqué lorsqu’elle me demanda si elle pouvait venir avec moi. Repensant à notre rencontre cet après-midi, j’aurais juré que son but ultime était de se débarrasser de moi ce soir. Et de façon plutôt définitive. Je l’avais accepté après avoir couché mes ressentis sur papiers. Son comportement était étrange, mais je n’avais aucune raison de m’opposer au fait qu’elle m’accompagne tout compte fait. « Ouais, si tu veux. » je me contentais de lui répondre, me mettant en route en caressant le chiot qui se blottis délicatement contre moi. Je ne pus retenir un sourire, heureux de cette marque d’affection si banale. Suite à ma réponse, elle enchaine naturellement en me proposant d’aller chez elle. Et bien, nous allons de surprises en surprises ce soir. Peu embêté, je finis par répondre « Oui, pourquoi pas. En plus ton balcon est plus grand que le mien. Comme ça si il a besoin de se dégourdir les pattes ça le fera. » je réponds calmement me mettant en chemin pour aller chez elle.

Un moment, elle se rend compte que je n’ai pas besoin d’être guidé pour aller chez elle, et je me contente de hausser les épaules. Bien que toujours plutôt imbibé lorsque l’on fini par rentrer, je conserve malgré tout mon sens aigu de l’orientation. A vrai dire, j’ai toujours su retrouver un endroit où j’avais déjà été. Tâche plutôt aisée pour moi, je savais que certaines personnes n’y parvenaient pas si facilement. Un vrai GPS disent mes potes. Cela me servait d’autant plus lorsque je bossais dans des endroits un peu louches. Toujours pouvoir se repérer, histoire de ne jamais se faire avoir. Le chiot dans mes bras semblait apaisé. Et je me demandais combien il allait grandir au final. Avant de me restreindre. Cet animal représentait une ébauche de famille. Et on m’avait toujours refusé ce plaisir. Aucun doute que l’on retrouverait ses propriétaires demain, et qu’une autre déception viendrait s’ajouter à la pile de celles que je collectionne depuis déjà longtemps.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Sam 9 Mai - 13:57




Dirty Little Secret.





Nous voilà donc partis en direction de chez moi, hum et il connaît la route, aller encore un truc à rajouter à la liste. Comme si elle n'était pas assez longue. Le chemin se passe tranquillement, on discute du chien, enfin des animaux en général voilà que l'on s'intéresse à l'enfance maintenant, c'est comme ça que je lui dis que petite j'avais un chat, mais qu'il était mort de vieillesse il y a quelques années maintenant. Il m'explique que lui n'en a jamais eu, après tout en orphelinat ça n'a rien d'étonnant. On arrive devant chez moi, par réflexe je lève les yeux pour apercevoir ma fenêtre et je remarque que la lumière est allumée, ma colocataire étant en vacances ça ne peut être que moi qui l'ait oublié en partant je soupire.  « Merde. J'ai laissé la lumière allumée. » mon amie va me tuer si la facture d’électricité a encore augmenter. Je rage contre moi-même en cherchant mes clefs dans mon sac à main pendant que l’ascenseur est en train de monter. Je souris, genre trop fière lorsque je les sort enfin, mais un sac à main c'est une horreur pour retrouver quelque chose. Personnellement j'ai un peu de tout en passant par un déo, un livre, du maquillage, j'ai même mon appareil photo, enfin le mini parce que sinon je me tuerais l'épaule tout les jours. Bref, j'ai un sac encore mieux que celui de Mary-Poppins. L’ascenseur s'ouvre quand je suis en train de lui demander : « Tu crois qu'on lui donne quoi à manger ? » On sort et quand je tourne les yeux vers la porte de mon appartement, je m'aperçois qu'elle est entre-ouverte. Alors ça non, c'est pas possible je l'ai fermé j'en suis sûre. A moins que...? Je me mordille la lèvre réfléchissant, mais non je suis presque certaine de l'avoir fermé en partant. Même claquée parce que je me suis dit que j'allais me faire engueuler par le voisin. J'observe les deux autres portes de mon palier et ne voit rien d'étrange. Mon coeur s'accélère et pour une toute autre raison que Nath collé derrière moi, qui doit trouver ça bizarre que je ne n'avance pas, mais avant qu'il ouvre la bouche je me retourne. « Je... Je crois qu'il y a quelqu'un... » chuchotais-je.
© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Dim 10 Mai - 11:37

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Le chemin se déroula tranquillement. Il nous fallut parcourir quelques kilomètres pour que je parvienne à me rendre compte qu’on était en train de quitter la soirée alors qu’il n’était qu’une heure et demi du matin. Néanmoins, cela ne me gênait pas. Tranquillement, nous discutions à propos du chien, à propos de tout. C’était étrange, cette quiétude plutôt douce de discuter comme ça. Bien que l’alcool soit toujours à un dosage élevé dans notre sang notre conversation était dès lus agréables et cela finit de me surprendre. Rapidement, nous arrivâmes près de chez elle et je m’arrêtais en la voyant cesser d’avancer. Laisser la lumière allumer. Je fronçais un sourcil, observant l’appartement légèrement concerné. Elle me demandait comment on pourrait nourrir notre petit compagnon. Un moment, j’hésitais regardant la petite truffe adorable de l’animal dans mes bras. Puis je haussais les épaules « Un morceau de viande devrait faire l’affaire, non ? » demandais-je ne connaissant pas bien le régime des animaux et encore moins des chiots. Je me concentrais sur notre ami à poils, continuant de le caresser alors que nous faisions un pas pour sortir de l’ascenseur. Elizabeth se stoppe et je me cognais presque contre son dos alors qu’elle me disait penser qu’il y avait quelqu’un à l’intérieur. Aussitôt, je désoulais. Rapidement, je lui mettais le chiot dans les mains, posant mes mains sur ses épaules, prenant la situation en mains. « Reste ici, je vais vérifier » intimais-je à Elizabeth tranquille, sortant un couteau de ma poche. Je ne la regardais pas, sachant pertinemment qu’elle allait avoir un air réprobateur sur le fait que je sois constamment armé.

Suspicieux, je rentrai dans l’appartement et il n’eut plus aucun doute quant à un cambriolage lorsque je constatai le foutoir qu’il y avait partout. Le bruit venait de la chambre, aussi je m’y dirigeait passant par la salle de bain. Connaitre les lieux était un avantage certain. J’observais le mec qui était en jeans et t-shirt avec un masque noir. Presque pas cliché tiens. Constatant qu’il n’avait rien d’autre qu’un taser je lui sautai dessus. Bien sûr l’abruti se débattit. Et je maudissais tous ces verres que j’avais pris qui amenuisaient ma force. Je parvins à lui ôter son masque et à le voir avant qu’il ne me mette un coup avec son taser à la con et se casse par la fenêtre. « Ahhhh bordel ! » m’écriais-je sentant mon organisme parcouru par l’électricité de son arme de lâche.



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Dim 10 Mai - 17:09




Dirty Little Secret.





Je me retrouve avec le chien dans les bras et un mec (oui parce que c'est pas le mien.) en train d'en chercher un autre et ça avec un putain de couteau de poche. D'ailleurs c'est quoi l'idée du couteau sérieusement ? Je caresse le chien mécaniquement en observant mon appartement de l'extérieur. Je ne sais pas qui rassure qui même si je ne sais pas si le chiot comprend réellement ce qui ce passe en fait. Mais moi j'en ais marre d'attendre donc je rentre, je referme la porte doucement derrière moi et lâche le chiot. Je vois tout mes meubles renversés, beaucoup trop de choses cassés. « Putain. » soufflais-je avant de reprendre le chiot dans les bras histoire qu'il ne se coupe pas, évitons qu'il se blesse. On a assez de problème pour le moment. J'entend Nath jurer, je relève la tête et me dirige vers ma chambre. Je le trouve au sol, putain il s'est pris un coup ?! Et bourré comme il est il a pas dû se défendre comme il aurait pu cet idiot. La fenêtre est grande ouverte et c'est celle qui donne sur la rue donc je sais qu'elle ne l'était pas quand on est passé. « Ca va Nath' ? » Je pose le chiot qui j'espère ne va pas partir aussi à terre alors que je m'accroupis à ses côtés. Je suis surprise de voir que le chiot vient poser son nez sur sa joue et lui donner un coup de langue. Je souris attendrit, quand tu sauves un chien il t'adopte aussi c'est ça ?  « Qu'est ce qui c'est passé ? Tu vas bien ? » Je le regardais s'asseoir, je sais pas si c'est l'alcool mais il a l'air vraiment étrange. Ce connard à peut être mis en pièces mon appart' mais pour l'instant Nath reste tout de même le plus important.
© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Dim 10 Mai - 18:59

Dirty Little Secret
   Liz & Nath'
Défait, je regardais pas la fenêtre comme si l’enflure pouvait revenir d’un instant à l’autre. Etrangement, je ne sentais pas le besoin de me lever. A vrai dire, je ne pensais pas pouvoir y parvenir. Mes muscles étaient ankylosés et j’étais bien trop occupé à me maudire d’avoir bu autant. Une chose demeurait certaine, j’allais retrouver cet enfoiré et cette fois-ci taser ou pas, on verrait bien qui aurait le dessus sur l’autre. Elizabeth arrive très vite, et j’étais conscient que je pouvais dire adieu à ma dignité pour ce soir. L’image peu glorieuse du mec qui n’a pas pu être utile, c’était moi ce soir, et je n’aimais pas ça, pas du tout. Le chiot s’approcha de moi et sa marque d’affection me fit esquisser un sourire en dépit de la situation. Mon gré, mal gré, je parvins à m’assoir sur le sol, sachant pertinemment que je ne pourrais pas bouger pendant quelques temps, la douleur du voltage que m’avait imposé son arme continuant de me traverser légèrement. Je détestais les armes depuis toujours. Rien de meilleur pour moi qu’un bon combat à mains nues. C’était efficace et plus honorable que de s’en prendre à un mec moins ou pas armé du tout. Néanmoins, comme le disait un dicton ancien : Il n’y a pas d’honneur chez les voleurs. D’ailleurs, le sac d’objets que le mec voulait prendre est sur le lit d’Elizabeth et je me vois soulagé qu’il n’ait pas pu prendre son butin. Toussant afin de reprendre un minimum de contenance, je lui fis face « Ca va. Je suis désolé, j’ai pas pu l’arrêter. Il m’a donné un coup de taser… Mais j’ai vu son visage, si tu veux appeler les flics pour poser une plainte. » lui proposais-je.

Elle ne savait pas que je détestais le contact avec nos chers amis les bleus. Mais là n’était pas la question ce soir. Sa sécurité était quelque chose d’important. Et cela m’inquiétait que l’on puisse entrer aussi facilement par effraction chez elle. Aussi, regardant l’ampleur du désastre, je soupirais en reprenant « Et tu devrais appeler ton assurance aussi histoire qu’ils viennent bâcher avant d’estimer le cout des réparations. Si tu veux tu peux venir passer la nuit chez moi » proposais-je en essayant de me relever sans succès. Ma tête tournait légèrement, il était possible que je me sois cogné en tombant, mais je préférais éviter de lui signaler. J’étais bon pour un passage par les urgences sinon. Et j’avais atteint mon quota de patience pour la soirée. Le chien restait près de moi, et le caresser me permettait de me concentrer sur autre chose que ma rage à l’encontre de ce maudit cambrioleur.



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   Dim 10 Mai - 19:55




Dirty Little Secret.





Pff on va en avoir des choses à faire demain. Et puis des trucs trop cool hein tant qu'on y est. Je regarde l'état de ma chambre qui est un désastre, je pense que c'est la pire puisque quand je suis passé au salon c'était pas à ce niveau là. Et la chambre de mon amie est fermé a clef puisqu'elle est parti en vacances, oui vive la confiance, mais bon des fois ça sert. Il me propose gentiment de passer la nuit chez lui, je dois avouer que je préfère oui. Même limite la semaine prochaine entière aussi, jusqu'à ce que ma colloc' revienne quoi, mais ça je verrais avec quelqu'un d'autre hein. Abusons pas. « C'est gentil, merci. » Je vois bien qu'il ne peut pas e lever tout de suite, alors je m'assois correctement à ses côtés, mais sans rien dire. J'imagine que son ego en a déjà pris un coup lorsque je l'ai trouvé par terre alors si en plus il me prouve qu'il est vraiment faible. Alala, les mecs je vous jure. « Je m'occuperais de tout ça demain, parce que vu l'heure je doute que ce soit ouvert. » Je me mordillais la lèvre, bin sauf le commissariat quoi. Mais je connais son amour pour cet endroit, en même temps on demande pas pourquoi hein. « J'irais juste porter plainte avant d'aller chez toi. Hum. On se rejoindra chez toi si tu veux. » Je suis vraiment au petit soin avec lui c'est un truc de malade. Il faut que j'arrête avant qu'il n'y prenne goût, si c'est pas déjà fait. Ouais comme toi quoi. Alors la c'est complètement faux, je ne suis pas attachée à ses petites attentions pour moi. Mensonge. Bon j'avoue que lorsqu'il est passé devant ça m'a touchée, ou quand il a bouger Brunette tout à l'heure pour moi aussi. C'est mal, mal, mal, MAL !!
Lorsqu'il arrive enfin à se lever, on sort de chez moi. Non sans oublier des affaires à moi et le chien, je le laisse rentrer et me dirige chez les flics. Il n'y a pas grand monde, pour une fois, donc ça va assez vite. Je le rejoins chez lui après tout ça, le chien est couché dans ce qu'il a pu trouver pour lui faire un panier et Nath' m'attend dans son lit. Je me change et le rejoins, je lui raconte ma conversations avec les policiers et je me laisse aller dans ses bras. Parce que bien sûr on ne peut pas finir dans le même lit et juste dormir. On finit tout de même par dormir, le chien couché à nos pieds, parce que finalement le lit c'est bien plus confortable que le panier.
Ce dimanche à été très loin des dimanches dont je me vantais de faire à Nath, on a pas arrêter de la journée. Donc pas de nutella devant la télé pour moi. Non, on a enchaîné avec le véto, les flics, l'assurance, chez moi-chez lui. Enfin bref une journée qui passe à une allure folle. Une journée que j'ai passé avec un mec que je ne devrais pas voir en dehors des soirées. Pff tu fais vraiment n'importe quoi Elizabeth, va falloir changer tout ça.

© .pinklemon


Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dirty Little Secret # Elizaniel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dirty Little Secret # Elizaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-