AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 it's time to move. ( téo&wyatt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: it's time to move. ( téo&wyatt)   Mar 24 Fév - 22:43

Comme tout les jours depuis des mois, Wyatt prenait le même chemin lorsqu'il ne travaillait pas dans ce pub irlandais, les écouteurs aux oreilles près à passer une après-midi entière dans une maison dont il connaissait tout les recoins. Il avait choisit de s'enfoncer dans cette routine lorsqu'il avait repris contact avec son partenaire de crime, Téo Halstead, après qu'il soit revenu d'une mission militaire en Syrie. Cette décision n'avait pas été si facile à prendre, comme tout le monde pourrait le penser, elle en avait valut des nuits d'insomnies à notre petit brun, au nez bien particulier. Mais, maintenant, il voyait se dresser, déjà, devant lui une maison aux allures accueillante malgré ces volets qui grinçaient, et qui était un véritable atout pour les soirs d'Halloween, lorsqu'il s'agissait d'effrayer les enfants courant les rues à la recherches de bonbons.


«  Sors de ton trou Halstead, ça pourrait pas te faire de mal ! » Les doigts du jeune Wyatt accrochait la poignet de la porte d'entrée, espérant apercevoir son plus fidèle ami et son fauteuil roulant se rué vers la porte pour prendre l'air frais, un soupir sortit d'entre les lèvres du brun lorsque ses espoirs furent réduit au néant lorsque le silence répondit à son interpellation. Il entra, fermant derrière lui une porte qu'il ne ré-ouvrirai seulement lorsqu'il devrait rentrer chez lui. Pardon ? Son ami aurait voulut un traitement de faveur ? Etait-ce une blague ? C'est lui qui avait chercher à se jeter dans la gueule du loup, ça ne lui avait pas suffit la mort de deux pères ? Non ? Oui, en quelque sorte le Collin en voulait à son aîné de l'avoir abandonné pour aller gambader dans un champs de mines, le laissant là à s'inquiéter, à ne plus en dormir la nuit. Ce n'est pas que Téo était devenu une partie intégrante de la vie de Wyatt, mais quand même assez, c'est vrai. Il lui en voulait c'était aussi simple que ça. Mais, il n'avait jamais réussit à lui avouer, du moins jamais franchement, et honnêtement. Par piques, par remarques désobligeantes. Peut-être que le dire concrètement aurait aider le plus jeune à être soulager d'un point, mais il ne le pouvait. Par respect, peut-être. Ou, peut-être qu'il aurait réussit à l'avouer si son meilleur ami n'était pas revenu en chaise roulante. «  Tu comptes rester devant la télé toute la journée ?  » avait renchérit une voix morne et qui trahissait une certaine lassitude de ce type de scénario «  parce que tu vois, moi je comptais aller boire un verre pour une fois que je ne le sers pas, et critiquer les gens qui passent, parce qu'en ce moment ma vie est nulle. » Ici, il était un peu comme chez lui. En faite, il avait du s'habituer à rester des jours enfermés ici donc le voir s'affaler sur le canapé qui grinçait comme pour le supplier d'arrêter n'était pas une scène si choquante que ça. Quand Téo était revenu de Syrie, le serveur l'avait ignoré pendant un long mois. Un mois remplit de culpabilité, et de doutes. Il ne savait pas si celui qu'il avait connu auparavant serait toujours ici, et si, il arriverait à lui pardonner d'être parti. Mais, au final, il était revenu, et avait essayé tant bien que mal d'adopter un comportement différent des autres. Le plus jeune essayait de ne pas faire attention au handicap de son compère. «  C'est quand que tu te bouges ? Parce que je veux bien que tu sois fatigué, ou je ne sais quoi, mais merde, va t'habiller . On bouge aujourd'hui, et ce n'est pas une proposition, Téo. C'est un ordre. » Voilà, que le jeune homme s'était redressé, et toisait de ses pupilles chocolats la personne qui se trouvait à ses côtés. Il était temps pour lui de faire quelque chose pour retrouver une vie qui ressemblait à celle d'avant, autant pour lui que pour Halstead.  Un bondissement, et on pouvait déjà entendre des pas qui menaient à la chambre du haut, puis, revoir débarquer quelques secondes plus tard comme une flèche, le tout jeune homme avec des bras remplit d'un t-shirt, d'un jean qui ressemblait plus à quelque chose que ce vieux chiffon qui envelopper les membres de son ami, et il les jeta ainsi sur son ami.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it's time to move. ( téo&wyatt)   Ven 6 Mar - 16:28

Un nouveau soupir s’échappe lourdement de mes lèvres, la musique à fond dans la maison, je ne peux même pas prétendre être en train de danser. A moitié endormi dans ma chaise, j’attends qu’on vienne m’achever. Certes, je sais que personne ne va venir et que j’attends la lune, je sais aussi que de toute manière, je ne peux pas laisser ma sœur tomber, ni les personnes qui comptent sur moi pour avancer dans la vie. Je sais que ma réflexion est égoïste et que je n’ai pas le droit de ne penser qu’à ma gueule, je sais aussi que je ne suis pas le seule dans ma situation et qu’il serait grand temps pour moi de grandir. Est-ce que cela veut dire que c’est facile ? Non, ça ne l’est jamais. Alors je laisse le temps passer et je me contente de voir les choses se profiler doucement. Je sais que rien ne fonctionne, je sais que rien ne pourra me permettre de s’arranger, et cela me brûle de l’intérieur. Je ne sais jamais sur quel pied danser, depuis que je suis rentré. Enfin… Ce n’est qu’une expression, je ne vais pas me mettre à prétendre que je danse ahah… Je ne sens même plus ce qu’il se passe au niveau de mes pieds. J’ai entendu dire que l’on pourrait bien me couper la jambe que je ne le sentirais même pas. Parfois, je me dis que ce serait peut-être plus simple, en fin de compte. Mais il n’y a pas de remède miracle, malheureusement, et je suis le premier à le savoir. Je dois apprendre mais je n’y parviens pas, il va me falloir bien plus de temps. Je ne sais juste pas encore comment est-ce que cela va passer. J’ai peur de ne pas supporter cette vie pendant encore longtemps. Un sursaut me traverse alors que j’entends la voix de Wyatt à travers la porte. Je souris doucement alors que je sais que la journée sera déjà bien plus agréable. Depuis que je suis revenu, je peux compter sur mes proches, sur les gens qui comptent pour moi et j’ai besoin d’eux, plus que jamais. Au moins, aujourd’hui, tout se passe pour le mieux. Je sais que je n’ai pas besoin de lui ouvrir, la porte n’est pas verrouillée et le connaissant, il ne va pas vraiment se casser la tête à frapper, de toute façon. C’est ce que je comprends bien vite alors qu’il pénètre dans les lieux. « Tu remarqueras que c’est la radio qui est allumée, pas la télé. Mais sinon… Oui, peut-être. Pourquoi ? Tu ne trouves pas mon programme intéressant ? ». Mais bon, au vu de son ton las, j’imagine qu’il ne voit pas les choses de la même manière que moi. Et je ne peux absolument pas lui en vouloir. « C’est un programme qui peut me botter aussi ». Je souris doucement, après tout, boire un verre et critiquer, je sais faire, je n’ai même pas besoin de bouger beaucoup. Ca me permet de changer d’air et de me détendre oui, de toute évidence. Enfin bon, après, faut-il encore que je puisse me changer parce que je ne vais pas sortir en jogging gris poisseux et débardeur blanc hein. On voit la musculature de mes bras, mais ce n’est pas ça qui va me permettre de rester au chaud ou de ne pas avoir l’air d’un con, en fin de compte.   « Faut juste que je me zappe mais ça va prendre un peu de temps. J’ai encore du mal à enfiler un pantalon.. ». Voilà que Wyatt monte en haut pour aller me chercher des fringues. Ca va me faire gagner un temps fou, déjà. C’est un bon début, en tout cas, oui.

Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: it's time to move. ( téo&wyatt)   Dim 15 Mar - 21:24

it's time to move ✩
wyatt & téo
Après une longue absence, je le voyais enfin débarquer habillé. C'est vrai que sa vie ne devait pas être facile depuis cet accident-là, cet accident que dis-je ? Cet acte suicidaire, c'est vrai quoi. Il n'avait pas été vraiment intelligent, ou peut-être était-ce moi qui restait sur mon idée et qui ne voulais pas en démordre. Mais, il avait fait comme nos pères, il avait combattu pour ce pays, et avait manqué de mourir. Est-ce que ça allait devoir se passer autour de moi, toujours, comme cela ? Je n'ai pas la pire des vies, c'est vrai. Mais elle n'était pas toute rose non plus, depuis quelques temps, j'avais l'impression de faire une sorte de dépression nerveuse. Quelque chose qui me rendrait maussade tout le temps, qui dévorerait en moi chaque once de bonheur, et les recracherait en une haine, et une tristesse infini. Peut-être que ce n'était pas Téo qui avait besoin d'aller voir un psy mais bel et bien, moi, j'étais peut-être entrain de faire une sorte de crise d'adolescence en retard. Devenir dépressif, ô le comble, moi qui était si joyeux étant jeune. Un rayon de soleil sur pattes, sans vouloir me vanter. Si papa voyait ça … Il n'en reviendrait même pas. «  Bah t'es beaucoup plus sexy comme ça, bien que tu seras jamais aussi sexy que moi…  », on pouvait sentir cette pointe d'ironie que j'avais toujours lorsque je parlais à Téo, ou presque. Téo, c'était un peu… Comme le grand frère que je n'avais jamais eut. Au départ, je traînais avec sa sœur, parce qu'on était un peu près dans la même tranche d'âge, et surtout qu'on était voisins. C'est vrai quoi, il était beaucoup plus vieux que moi à cette époque, et l'âge quand on est plus petit à l'air plus important que maintenant. Mais lorsque mon père était décédé, il m'avait pris sous son aile. Maintenant, malgré la petite rancune que j'ai envers lui, c'était à moi de l'aider. De trouver des moyens pour alléger sa vie, bien que je ne sois pas toujours en accord avec cette tête de con. Bon, faut l'avouer, on était deux têtes de cons, mais lui l'était d'autant plus. «  On y va ? Parce que c'est pas que je connais cette endroit par coeur, mais un peu quand même. Et faut que t'ais une vie, compris ? Une petite amie, un truc dans ce genre-là, parce que là, c'est plus possible…  » avais-je alors déblatérer comme une mère effrayé à son enfant qui jouait un peu trop aux jeux vidéos sauf que le brun frisé qui se trouvait à mes côtés n'étaient pas vraiment un enfant, et il ne jouait pas non plus trop à sa console. Non, il laissait sa vie dans un coin de sa maison, comme on y laisse une vieille bricole. Il la laissait, peu à peu, se ranger et prendre la poussière. Et, je ne pouvais pas laisser passer ça. Alors, que je prenais le soin de refermer la porte derrière nous, je me tournais vers Téo qui essayait déjà de prendre de l'avance. J'avais adopté un air peu concerné, en apparence, par son handicap, et ça consistait à le laisser se fatiguer autant qu'il voulait ses bras avec son fauteuil, jusqu'à ce que je vois le point limite. Celui, où il faut vraiment que j'intervienne. Et alors, là, naturellement, et sans un mot, je me mettais derrière lui et le poussait. Je savais pertinemment que si je lui demandais si il avait besoin d'une quelconque aide, mon meilleur ami finirait par se braquer. Mais, bon… Je ne pouvais lui en vouloir. «  Tu vois, une petite amie… Genre cette blonde-là. La fille qui vient, la kiné, elle est pas mal. Mais t'es une tête de con pour l'avouer. En plus, c'est fou comme t'es pas aimable. Et la mexicaine-là, qui vient faire le ménage chez toi, elle te plaît pas ?  » Oui, c'est vrai que je passais assez pour un entremetteur mais, il fallait quelque chose dans la vie de ce rescapé de guerre, qui lui ferait oublier qu'il est handicapé. Oui, j'étais là. Mais je ne le faisais pas planer sur un nuage, et ça… C'est ce qui lui fallait. Planer sur un nuage.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it's time to move. ( téo&wyatt)   

Revenir en haut Aller en bas
 

it's time to move. ( téo&wyatt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-