AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 Like your life has slipped away ◊ Lee & Bradford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Like your life has slipped away ◊ Lee & Bradford   Dim 3 Mai - 3:20



Like your life has slipped away

Avec Lee Bjørnsøn


Sans un mot il prend place sur un des tabourets hauts du bar et d'un doigt il effleure le comptoir de bois, poli par les divers passages des innombrables clients que comporte un endroit comme celui-ci. Un geste qu'il effectue à chaque fois qu'il est là, comme pour se rappeler que le comptoir est bel et bien matériel et que lui, Bradford, est bien revenu au pays, à Omaha.
La journée est clémente et le soleil arrose généreusement les promeneurs au dehors. Lui a préféré l'ombre et les lumières artificielles du pub, parce que cela fait déjà quelques heures qu'il erre, sans but aucun, dans le centre ville. Dans son sac à dos, qu'il a jeté négligemment sur son épaule le matin même, il y a les papiers du divorce, lourds comme une pierre, qui leste son humeur jusqu'à voir tout en noir. Nora a su trouver son adresse lorsqu'il s'est agi de cela, alors qu'il lui était si difficile de lui adresser seulement deux mots, lorsqu'ils étaient tous deux dans la même pièce. Le coup est rude si bien que comme il a su partir sans se retourner, il n'a fait que laisser l'enveloppe cachetée et la balancer dans son sac afin de l'oublier. Sauf que des menus détails comme ceux qui réagencent toute une vie, on ne les oublie guère aussi aisément.

Alors il est venu solliciter la verve de sa cousine, qui normalement doit être dans les parages. Un moyen de se changer les idées, quelques verres d'alcool entre eux deux. Tandis qu'il la voit arriver, il sourit, de son léger sourire, sans trop d'effusion tout de même. Mais il ne peut s'empêcher de lui envoyer une boutade, parce que c'est là leur passe temps favori :

- Et c'est à cette heure-ci qu'on arrive ? Franchement...

Il attend la réplique de la rousse qui tient de ses origines le sang chaud, les remarques assassines, mais avec lui, sachant qu'il est ici à la dérive et que c'est elle sa bouée de sauvetage, elle sait ménager les attaques, les dosants avec parcimonie.

- Où va le monde, dis-moi ? Je suis sûr qu'il serait adouci avec une pinte de brune cependant.

Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Like your life has slipped away ◊ Lee & Bradford   Lun 4 Mai - 16:06


 

dylan/lee ⚜ Like your life has slipped away  
 
Lee a fini sa chimio. Revoir le soleil, sentir le vent balayer ses cheveux roux, sentir l'air frais entrer dans ses poumons à nouveau. Lee se sent tellement plus légère. Elle a l'impression d'avoir laissé sa mauvaise humeur et sa noirceur derrière elle. Cette petite tâche sur son tableau déjà bien trop grisé. La belle n'a pas osé appeler Noam. Elle n'ose pas parler à ses frères et à sa sœur. Son passé ne pèse plus sur ses épaules. Elles sont plus légères, plus détendues. Lee s'autorise un moment de répits. La rouquine profite de ce moment de faiblesse. Il ne durera pas. Il ne dure jamais longtemps. Lee n'a pas oublié. Elle prétend simplement afin de fourvoyer la vie, de se fourvoyer elle-même. La jeune femme a tronqué son blouson noir en cuir pour une robe légère et des épaules dénudées. Rien ne peut l'atteindre. Lee est de nouveau invincible. La jeune femme passe par la porte de derrière. Elle salue ses employés qui esquissent un sourire.  «  Et c'est à cette heure-ci qu'on arrive ? Franchement... » Un sourire se dessine sur ses lèvres. L'espace d'un instant son visage toujours si sévère deviendrait presque rieur. « Est-ce une façon de parler à ta cousine préférée ? Il me semblait qu'on s'était décidés sur le fait que tu devais te prosterner devant moi. » , plaisantait la petite rousse en se retournant pour croiser son regard. Lee retire élastique accroché à son poignet chétif. Elle rassemble ses cheveux dans une rapide queue de cheval.  «  Où va le monde, dis-moi ? Je suis sûr qu'il serait adouci avec une pinte de brune cependant.  », déclarait son cousin. Passant derrière le bar, la demoiselle prépare sa boisson. Elle la fait glisser doucement devant lui. Elle sort alors un verre pour elle. La rousse se sert du bourbon. Lee ne fait jamais dans la demi-mesure. Et encore moins aujourd'hui. Finissant son verre d'une traite, une grimace sur ses lèvres, la belle répond : « Oh fuck, ça m'avait manqué ça tiens. »  Sa tête tourne déjà. Le contre coup de la vie, de la maladie. Elle fronce les sourcils l'ignorant. Elle se sert un verre de bière avant de tirer un tabouret pour s'installer de l'autre côté avec lui. « Dire que tu es la seule personne que je peux supporter ces derniers temps… Le monde doit définitivement avoir cesser de tourner correctement. » , lançait-elle, un sourire au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Like your life has slipped away ◊ Lee & Bradford   Mar 5 Mai - 16:01



Like your life has slipped away

Avec Lee Bjørnsøn


« Est-ce une façon de parler à ta cousine préférée ? Il me semblait qu'on s'était décidés sur le fait que tu devais te prosterner devant moi. »
Il hausse un sourcil, garde un regard froid et emprunté un instant, comme pour voir s'il va arriver à tenir avant de laisser éclater l'ébauche d'un sourire ou peut-être même un rire. Il finit par sourire en coin, n'y tenant plus trop car il est toujours fort difficile de garder son sérieux en la présence de Lee. Malgré le drame qui la touche, et qui préoccupe bien plus Dylan qu'il ne lui avouera jamais, elle sait toujours voir le bon côté des choses. Et après tant de froideur et de faux semblants de sa vie d'avant, être ici avec elle, près de ce comptoir patiné par le temps, c'est une goulée d'air extraordinaire. Il lâche, narquois : Vraiment ? Excuse-moi mais je ne devais vraiment pas être présent quand tu es eu cette lubie. Quand je te dis qu'il n'est pas sain de faire la conversation toute seule... Il laisse tomber son sac à dos d'un geste, au pied du tabouret, l'air de rien, comme pour s'en débarrasser une bonne fois pour toutes. Il récupère immédiatement son verre mais attend avant d'y plonger les lèvres. Il sourcille un bref instant en voyant qu'elle va s'en servir un... Il sait pertinemment en tant que médecin que l'alcool n'est vraiment pas recommandé après le lourd traitement qu'elle a eu. Il sait aussi en tant qu'homme qu'il ne faut guère se priver des plaisirs, même les plus simples. Surtout ceux là d'ailleurs. Enfin, il est conscient en tant que cousin que ça ne sert strictement à rien d'entrer dans cette conversation avec sa cousine qui a une tête de bois lorsqu'elle s'y met. Il se tait donc et la regarde vider son verre d'une traite, en secouant la tête moqueur : Soiffarde... Commente-t-il. Mais il descend le sien de moitié et s'il n'a pas des ancêtres irlandais, son arbre généalogique comporte quelques tchèques qui lui ont légué des gênes similaires. « Dire que tu es la seule personne que je peux supporter ces derniers temps… Le monde doit définitivement avoir cesser de tourner correctement. » Il lui sourit doucement, le monde vacille sous leurs pieds. Leur monde est malade mais au final, ils s'y retrouvent tous deux dans une sorte de galère de la vie. Non mais moi je ne te supporte que pour boire à l'oeil, c'est une sorte de survie en milieu hostile tu vois ? Un sourire plus accentué tandis qu'il prend encore une bonne rasade de bière. Après tout, il n'opère pas en ce moment, donc pas besoin de s'inquiéter des mains qui tremblent. Au fait, j'ai vu qu'ils rediffusaient Detective Millhone à l'Orpheum, ça te dit d'y aller ? Contrairement à ce qu'il vient d'affirmer, passer du temps avec elle ne lui est absolument pas désagréable. Ce Détective, ils l'idolâtraient quand ils étaient petits. C'est un genre de vieux polar à l'ambiance bien sombre saupoudré d'un humour bien noir, toujours plaisant aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Like your life has slipped away ◊ Lee & Bradford   

Revenir en haut Aller en bas
 

Like your life has slipped away ◊ Lee & Bradford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-