AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Sam 13 Juin - 11:28

Elizabeth ∞ Nathaniel
Surprise, Surprise !
Les lunettes sur le nez, j’observais le spectacle se jouant juste devant moi. Une petite fille et un chien jouaient sur le sable, se courant mutuellement après. Elle, éclata de rire tandis que l’animal poussait ses flancs avec sa tête. Et il y avait fort à parier, compte tenu du comportement du canidé, qu’il aurait rit aussi s’il avait pu. Finalement, l’animal déséquilibra l’enfant de 4 ans qui termina sur les fesses, manquant de pleurer lorsque le chien lui léchouilla le visage faisant passer son malaise et entrainant un rire aussi cristallin qu’enfantin. Riant également, j’étais une fois de plus choqué par ce que ma vie était devenue. Car ce chien sur l’herbe était mien, et la magnifique petite blonde c’était en quelques sortes la mienne aussi.

Soupirant, je me souvins de mon arrivée à Brisbane. Après un détour obligatoire par Sydney comme je venais de très loin, j’avais finalement atterris ici. Guidé par les informations du détective privé qui m’avait contacté à peine 24 heures avant, je m’étais dirigé à l’hôpital pour découvrir ce frère dont il m’avait parlé. Les infirmières avaient été plutôt sympathiques, et ne semblèrent pas étonnées de me voir débarquer de nulle part. J’avais donc pu gagner la chambre où était branché mon cadet, d’un an. Dans le lit que j’avais longuement fixé, se tenait un homme à peine plus grand que moi. Je pouvais reconnaitre en forçant certains traits que je possédais moi-même. Il restait toutefois difficile de trouver des ressemblances avec quelqu’un d’endormi. De plus, je m’étais rapidement trouvé impressionné par la pléthore de machines l’entourant, le maintenant en vie. Toujours un peu sous le choc, j’avais quitté la chambre aseptisée et refermait tout juste la porte lorsque je croisais une vieille dame qui semblait se diriger à l’intérieur. Soudainement, son regard croisant le mien elle s’arrêta. « C’est fou comme vous lui ressemblez. » m’avait-elle lâché tout à trac. Ne comprenant pas, j’avais froncé les sourcils près à la questionner, mais elle avait repris rapidement « Votre père. Vous lui ressemblez. Euh… Où est donc passé ma politesse, je suis Tara. J’étais l’épouse de votre père. » avait-elle expliqué. Et c’est a peu près le moment où j’avais dû m’assoir car une violente nausée m’avait saisi. Trop d’informations, trop de surprises et de révélations en peu de temps. Je n’étais définitivement pas préparé à ça. Tara avait demandé aux infirmières de l’eau histoire que cela m’aide. La vielle femme s’était assise le siège à côté de moi, me surveillant comme de l’eau sur le feu. C’est alors qu’une question capitale m’avait intrigué, « Et où est… » je fus coupé dans ma question par l’arrivée d’une petite blondinette pas plus haute que trois pommes. « Mamie, mamie, mamie ! Elles me laissent pas voir… » arrivant en criant, elle aussi avait fini par se faire sa petite bouche formant un O de surprise lorsqu’elle m’aperçut. Me penchant pour être à sa hauteur, nous nous étions dévisagés un moment, nous apprivoisant d’une façon plutôt primaire. Tara n’avait rien dit pendant un moment avant de sourire et d’éclaircir ce qui n’avait pas totalement besoin de l’être. « Allie, c’est ton tonton Nathaniel. C’est lui qui va s’occuper de toi, comme je suis fatiguée, tu sais. » avait-elle expliqué à la petite fille. Cette dernière s’approcha un peu plus de moi tandis que je m’accroupissais pour me retrouver totalement face à elle. Plantant son regard dans le mien, je fus surpris de me retrouver en ce petit être. Ses yeux noisette étaient un ton plus clair que les miens, mais tout de même, ils semblaient si semblables. « Salut. » était tout ce que j’avais trouvé à dire à une petite ayant perdu sa mère et dont le père était aux soins intensifs. Forte de l’insolente indolence de son âge, elle m’avait souris, et était venu me planter une bise sonore sur la joue.


Me soustrayant à ce souvenir à présent vieux de trois mois, je constatais que Jack – mon chien – et Allie ne semblaient plus totalement d’accord. La petite tentait de l’enterrer, et le pauvre animal ne souhaitait pas se laisser faire. Je ris et me levait histoire de récupérer ma nièce, la portant sans soucis histoire de laisser du lest à Jack. La faisant sauter en l’air, ses rires firent rapidement écho au mien. Je la reposais assez rapidement toutefois, car elle n’était plus totalement un bébé et pesait tout de même son poids. Elle en profita pour me voler mes lunettes de soleil et se les coller sur le nez. Je prenais une photo et en faisait mon fond d’écran, hilare et attendri par cette vision. Le temps que je range mon smartphone, Jack stoppa ce qu’il faisait et s’en alla en courant, rapidement rejoins par Allie qui lui courait après. Soupirant, je secouais la tête avant de me mettre à les suivre.
Je les rattrapais au moment où Jack se jeta sur une personne probablement venue pour profiter de la partie de la rivière la plus calme du coin. Allie poussa le chien, ayant bien compris qu’il devait nous obéir et que de sauter sur les autres lui était interdit. Elle lui fit même la leçon alors qu’il me restait plusieurs mètres à parcourir pour les rejoindre « Pas bien Jack, faut pas sauter sur les autres ! » le sermonnait-elle en levant son index histoire de le menacer. Pas apeuré, le chien l’ignora et entrepris de tourner autour de la personne qui se révéla être une jeune femme. Avant que je ne puisse m’excuser et récupérer enfant et chien, Allie – bavarde et plus que sociable – entrepris de commencer à discuter « Il est vilain Jack aujourd’hui. Déjà, il a pas voulu jouer avec moi tout à l’heure… Et en plus il te saute dessus alors que c’est pas bien. » expliquait-elle avec une assurance qui me fit rire, d’autant plus qu’elle avait toujours les lunettes sur le nez. Arrivant, je sifflais le chien pour qu’il revienne alors qu’il était partit près de l’eau, et m’adressait enfin à Allie « Allie, chérie, tu me rends mes lunettes et tu arrêtes d’embêter la dame, s’il te plaît. » lui ordonnais-je tranquillement récupérant les lunettes qu’elle me tendit, avant que je ne pose les yeux sur la dite dame. La petite me répondit, boudeuse « Mais je l’embête pas moi, c’est Jack d’abord ! » s’exclama-t-elle mécontente. Je ne pu lui répondre. D’ailleurs je ne pouvais plus penser clairement. La dame, une blonde à la plastique parfaite n’était autre qu’Elizabeth. Choqué de la voir là, ma surprise ne semblait être rien comparée à la sienne. Elle ignorait manifestement que j’étais là…



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Sam 13 Juin - 19:39



❝Surprise, surprise !❞
Elizaniel.

Aujourd’hui c’était une longue journée. Dans le sens où j’allais la passer seule Ethan avait été appelé ce matin tôt, je dormais encore. Il m’avait donc laissé un message sur le frigo m’expliquant ce qu’il faisait de sa journée et à quelle heure il rentrait. Il m’a même proposé de venir le rejoindre et souvent j’y aller, pas pour voir sa façon de poser, je la connaissais par cœur. Non surtout pour voir le photographe travailler, certains discutais avec moi partageant leurs expérience avec la « jeunesse » alors que d’autres en avait clairement rien a faire. J’étais même de trop. Et la il avait déjà travaillé avec ce photographe je savais donc que je gênerais, je n’avais même fait l’effort d’aller jusqu’au studio. Surtout que si au début je pouvais calmer mon ami, il a pris assez de confiance en lui pour gérer tout seul. Je savais qu’il n’avait pas besoin de moi. Et puis, en rentrant ce soir à l’appartement –on venait tout juste d’y emménager, ça faisait quelques jours, il aura quelque chose à me raconter. Du coup en me levant et après avoir vu le mot, j’étais un peu blasée. Qu’est ce que j’allais bien pouvoir faire… J’avais pris mon temps pour prendre mon petit déjeuner, en checkant mes mails et surfant un peu sur le net. Sous la douche, la aussi je ne m’étais pas pressée sachant qu’il n’était pas la, il ne gueulerait pas pour les trois heures dans la salle d’eau. Du coup j’en avais profité pour faire tout ces trucs de filles qui m’occupent des heures normalement. Ethan toque souvent à la porte lorsque je suis occupée d’ailleurs, ce débile toujours pressé. J’étais sortie toute propre, dénuée de poils, et même maquillée légèrement, alors que j’en avais pas spécialement besoin puisque je ne faisait rien de spécial aujourd’hui. Mais je me sentais jolie alors je m’en foutais, j’avais revêtue une robe légère vu la chaleur qu’il faisait déjà dès le matin. Elle était fleuri, me tombait juste au dessus des genoux je l’aime beaucoup, c’est la première robe que je me suis offerte ici. J’avoue que je n’aurais pas dû mais elle était si jolie que je n’ai pas pu résister. Bref, en sortant de la salle d’eau, j’avais regardé l’heure et je soupirais en voyant qu’il n’était que midi, je ne m’étais occupée que deux petites heures. J’en avais encore pour quatre ou cinq heures de solitude. Enfin, ce n’est pas que je n’aime pas la solitude au contraire même. C’est juste que je ne savais pas quoi faire. On a fait le ménage hier, la musique a fond, on avait détruit pas mal de chansons en hurlant comme des tarés et astiquant de fond en comble l’appartement. Donc bon, je n’ai pas besoin de m’y remettre toute seule aujourd’hui. Je me jette sur le canapé en soupirant, ennuie quand tu nous tiens. Je n’ai même pas envie de regarder un film et la je ressemble à une idiote à fixer la pendule, comme si ça allait faire avancer le temps tiens ! Bon aller, je me lève et j’attrape mon sac, j’y fourre un livre, mon appareil photo et file hors d’ici. Je prends le premier bus qui passe en bas de chez nous et m’arrête à un arrêt quelconque. Si je me perds et bien tant pis. Je ne connais pas encore Brisbane comme ma poche il faut dire. Après tout ça ne faisait que deux mois que j’étais ici et j’avais passé pas mal de temps à suivre Ethan comme son ombre depuis. Mes lunettes se soleil sur le nez, mes tongues (fleuris elles aussi) claquant sur le sol je me laisse emporter par le destin. Non je déconne, juste par mes pieds qui marchent sans vraiment savoir où aller. Pas très loin j’aperçois un endroit assez calme au bord de la rivière, parfait pour lire un bouquin non ? Je m’installe donc pas sûre que ça m’occupe toute l’après-midi cette histoire, mais bon au pire j’irais voir ailleurs si j’y suis. Finalement, plongée dans mon roman je ne vois pas les heures passés parce que c’est un chien qui vient me sortir de mon livre. Je secoue les jambes sans baisser les yeux, je n’arrive pas à lâcher mon livre et puis quelqu’un va bien passer pour siffler le chien. Il ne va pas éternellement me renifler, je soupire en voyant que si. Par contre je finis par lever les yeux de mon roman lorsqu’une petite fille vient enguirlander le chien qui a finit par me sauter sur les jambes. Jack ? Je hausse un sourcil et finit par baisser les yeux sur ce chien. Je fronce les sourcils, merde. Qu’est ce que ? Je regarde la petite qui m’explique que le chien est pas gentil, je finis par sourire doucement parce qu’elle est trop adorable, elle n’a pas l’air d’avoir la langue dans sa poche celle-ci.  « Ne t’en fais pas, tout va bien. » Je baisse la main pour caresser le chien, bien que je ne comprenne pas vraiment ce qui se passe. Ce chien je suis sûre de le connaître puisque c’est avec moi que son maître l’a adopté en le trouvant dans la rue. Mais il ne peut pas être ici, non il n’a pas le droit. Bin tiens, au loin j’entends quelqu’un siffler et Jack repart en courant sa direction alors qu’il était parti pour me tourner autour puisqu’il avait perdu mon attention. Je tourne la tête vers l’homme qui vient de siffler et mon cœur rate un battement. Putain de merde. Bon c’était obligée et même si je m’attendais à le voir, je suis tout de même surprise. Qu’est ce qu’il fait ici, avec une petite fille et un chien. Sérieusement ? Elle est où la femme maintenant ? J’ai l’impression de ne pas l’avoir vu pendant des années, alors que ça fait quoi  cinq mois ? Bon aller six, la moitié d’une année et je le reconnais à peine. Fuck quoi. Je baisse les yeux sur la petite,  « chérie » ? Bon, je la joue pas jalouse sur une enfant, mais chérie quand même quoi. Ils sont obligés d’être proche pour un surnom comme celui-ci. La petite me regarde et je l’observe un peu mieux, c’est vrai qu’elle est blonde, mais après tout sa maman peut tout à fait l’être. En tout cas ses yeux. Mon dieu ses yeux c’était les même, et oui parce qu’à force de l’observer je peux les reconnaître entre milles. Comme sa voix, elle me fait frissonner alors que ce n’est même pas à moi qu’il s’adresse. Nos yeux se rencontrent enfin et là j’ai tellement de sensations qui me traversent en même temps que je n’arrive même pas à mettre des noms sur toutes. Le manque, le regret en font partis, c’est celles que je ressens le plus je crois. C’est la petite fille qui nous force à nous lâcher du regard, elle tire sur la chemise de Nath’ et lui chuchote quelque chose à l’oreille, je souris en entendant le « c’est qui ? » très discret des enfants. Je lui souris en me baissant pour être à sa hauteur. « Excuse moi, je suis mal polie. Je m’appelle Elizabeth. Mais tu peux m’appeler Liz’. Je suis… Une amie de ton… De Nath. » je n’arrive pas à dire « de ton père » parce que malgré moi, je n’ai pas envie que ce soit son père. J’ai un pincement au cœur rien que d’y penser. J’appréhende le moment où la maman nous rejoindra et où elle sera tellement belle qu’elle me mettra une claque monumentale. Je la laisse s’approcher de moi timidement, bizarrement je ne la pensais pas aussi timide aux premiers abords. Mais elle me surprend en me prenant dans ses bras. Eh bien. Je lui embrasse la joue avant de me relevé, je souris doucement à Nathaniel, timidement à mon tour. « Salut… » chuchotais-je. La petite est en train de jouer avec Jack à côté et je les fixe pour éviter d’affronter son regard à nouveau. « Qu’est ce que tu fais ici ? Je veux dire à Brisbane. Tu es en vacances ?! » j’arrive pas à croire que l’on se retrouve ici par hasard, c’est trop étrange. Surtout après avoir tout tenté pour l’éviter lorsque je suis revenue à Ohama après Londres.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Sam 13 Juin - 22:59

Elizabeth ∞ Nathaniel
Surprise, Surprise !
Vous êtes-vous déjà pris une porte en pleine face ? Car c’est l’effet que de voir Elizabeth si proche de moi me fit. En dépit de sa défection Londonienne, je n’avais pu faire machine arrière. Cela faisait plusieurs mois que j’avais accepté le fait que je ressentais des choses peu communes pour elle. Il m’était difficile d’avouer, même en pensées, qu’il s’agissait d’amour, mais je savais bien que c’était ça et pas autre chose. C’est le genre de truc super cliché. Un stéréotype en pleine puissance. Ouais. On c’est que c’est ça. On a pas besoin de le voir décrit, on le sait tout simplement, et puis c’est tout. Mais c’était la première fois que je la voyais depuis que je m’en étais rendu compte. Et ça me faisait bizarre. Déjà, de la voir après tout ce temps. J’avais cette idiote envie de sourire, néanmoins en repensant à notre dernière rencontre j’avais du plomb dans l’estomac. Elle m’avait fuis, et elle avait quitté le continent par ma faute. J’aurais pu rester planter un bon moment, si Allie n’avait pas repris la parole tirant ma chemise bleue – qu’elle aimait beaucoup en passant – et me demandant en parlant à voix haute mais sur le ton du secret « C’est qui la dame ? Tu la connais ? » avec un regard inquisiteur. Lui ébouriffant les cheveux tandis qu’Elizabeth s’adressait finalement à elle, je constatais qu’Allie était protectrice. Elle semblait plutôt bien aimer Elizabeth, mais je la sentais un peu méfiante à son égard. Je comprenais ça en la voyant timide. Puis me rendis compte qu’il ne m’avait pas fallu très longtemps pour apprendre à décoder ma nièce en une seconde. C’était probablement ça être un parent. Parce que quoi qu’on en dise, l’état de mon frère ne s’améliorait pas, et j’étais sur le chemin de la parentalité depuis plusieurs mois. Je ne m’en étais même pas rendu compte au début d’ailleurs. Finalement, Allie serre Elizabeth contre elle avant d’aller rejoindre Jack pour jouer. Un instant, je suis la petite des yeux me demandant si elle lui fait penser à sa mère qui était jeune. Lorsqu’elle rompt le silence, mon regard se tourne immédiatement vers Elizabeth qui regarde Allie et Jack. « Je vis ici depuis presque 4 mois en fait. » avouais-je en souriant en coin, tout en me passant la main dans les cheveux un peu gêné « Je m’occupe d’Allie, surtout. » continuais-je ignorant si on discutait comme deux anciennes connaissances ou si tout devait demeurer étrange entre nous.

D’ailleurs, il fallait se rendre à l’évidence. C’était fichtrement étrange. Jamais je ne me serais attendu à tomber sur elle au plein milieu du parc bordant la rivière. Naturellement, je faisais des sauts entre Allie et Jack à quelques mètres et Elizabeth. Au départ, il m’était impossible de regarder ailleurs que là où ma nièce se trouvait. J’étais trop inquiet. Je ne pouvais cesser de regarder en sa direction de peur de la perdre, de peur qu’elle se blesse sous ma garde, de peur qu’on me la vole. Puis, avec le temps j’étais devenu plus assuré. Je ne peux toujours pas m’empêcher d’aller la regarder dormir, car elle est si apaisante que cela m’inspire pour écrire. D’ailleurs, une fois que j’ai finis de lui raconter une histoire, je prends mon mac règle la luminosité au minimum et écrits pendant qu’elle dort à côté. Car voir un enfant aussi paisible en dépit de l’horreur de ce qu’elle a vécu est tout simplement miraculeux. Sa grand-mère dit qu’elle est plus calme depuis que je suis arrivé. Je ne sais pas si elle dit ça pour me faire plaisir et me rassurer, ou si c’est vraiment le cas. En tous cas, entre Allie et moi les choses ont été tout de suite. Sortir ne me manque même pas, c’est bizarre. Enfin… ça ne manquait pas depuis que Elizabeth n’était plus là pour être honnête. Je ne voyais qu’elle, et les autres semblaient fades et insipides. Puis, aussi fou que cela puisse paraitre devoir se lever le matin pour accompagner Allie à l’école et bosser légalement remplissait mes journées. Et le plus étrange c’était que j’aimais ça. « Et toi ? » demandais-je alors « Tu es là pour les vacances ? » je n’osais pas demander plus à ce propos de peur qu’elle réponde par l’affirmative à cette question. J’attendais la réponse quand Allie disparu de mon champ de vision, aussitôt je me mettais à courir en sa direction pour la trouver en train de tenter d’escalader un arbre. « Allie qu’est-ce qu’on a dit ? » lui demandais-je une fois ma panique calmée « Ben quoi, je grimpe ! » me répondit-elle avec humeur. Levant les yeux au ciel, je la décrochais de l’arbre et embrassais sa joue avant de la poser à terre « Je dois toujours te voir quand tu joues, sinon ça me fait avoir peur. Je t’ai déjà expliqué. » la petite hocha la tête et me tapotait la joue comme j’étais accroupi pour être à son niveau. Avant de courir de nouveau après Jack. Riant doucement, je rejoignis Elizabeth. « Désolé, elle a beau être intelligente elle oublie souvent que je n’ai pas l’habitude. » avouais-je ne masquant pas le fait que j’étais parfois un peu dépassé.




code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Lun 15 Juin - 11:33



❝Surprise, surprise !❞
Elizaniel.

Alors que j’étais en train de lire tranquillement, j’avais d’ailleurs quasiment fini mon roman, quand en moins de deux secondes tout ce que je pensais avoir oublié a resurgit. Il m’a suffit de l’apercevoir pour ça. Et depuis que yeux s’étaient posés sur lui, cette sensation n’était pas parti, celle qui depuis six j’essaie d’oublier. Et puis merde, comment il fait pour être aussi beau ce con ? Y’a des choses qui ne change pas. Depuis quatre mois il est ici, j’en déduis qu’il est venu ici pour s’occuper de la petite. Est-ce que la mère l’aurais appelé en panique ? Au bout de trois ans ? Parce que c’est l’âge que je donne à la gamine, enfin j’imagine elle est peut-être plus vieille.  Ça me fait mal au cœur parce qu’on avait déjà parlé de ça un jour, enfin assez rapidement comprenant très vite que c’était un sujet bizarre après coup. Mais je me souviens qu’il m’avait dit qu’il ne se sentait pas près pour ça. Et genre six mois après si ? Une gamine de trois ans arrive avec ses beaux yeux et ça va mieux ? Enfin. La petite y est sûrement pour rien. C’est la mère. Je me demande si elle est blonde, comme moi ou si au contraire elle ne me ressemble pas du tout. Mais qu’est ce que ça peut faire sérieux ? De toute façon il l’avait rencontré avant moi. Elle ne doit pas être ici car elle nous a toujours pas rejoins et tu ne laisse pas ton homme, surtout celui-ci tout seul avec une autre femme si tu n’es pas loin. Enfin moi c’est ce que je ferrais en tout cas. Pour les vacances ? « Oui, je suis venue avec Ethan. » A la base, oui. D’ailleurs s’il me demande c’est qu’il n’est même pas au courant qu’Ethan est là en fait… Moi qui me posait la question justement, mais je ne voulais pas en parler avec Ethan, en fait je ne voulais pas parler de Nath avec qui que ce soit. C’est un sujet tabou, comme mon père. Parce qu’encore une fois je m’étais attachée rien qu’un peu et je l’avais perdu aussi. Il rejoint la petite et la réprimande un peu alors qu’elle monter dans un arbre, mais il voulait qu’elle soit dans son champs vision, ce qui parait normal en soit. Je lui souris doucement lorsqu’il revient. « C’est normal c’est une enfant. » Et elle était super mignonne, comme Nath le lui avait dit elle vérifier toujours maintenant qu’elle soit à notre vu alors qu’elle jouait avec Jack, le chiot avait bien grandi tout de même, mais il était toujours aussi mignon. Surtout avec la petite je trouve. « On est arrivés ici il y a deux mois, je l’ai suivit parce qu’il a eu un contrat de deux mois pour une agence de mannequin et si à lui ça lui faisait du boulot, à moi ça me faisait des vacances. » Je lui avoue comment pour la seconde fois j’ai quitté l’Amérique sans me retourner, en le laissant derrière moi. Enfin, je pensais l’avoir laissé derrière moi, mais finalement je n’avais fait que le suivre. A croire que le destin s’acharnait contre moi. Est-ce que je devrais lui dire que l’on reste plus longtemps ? Je ne sais pas. Mais bon, maintenant qu’il sait qu’Ethan est ici, il viendra sûrement le voir et puisque nous habitons dans le même appartement… Je serais forcé de le voir, alors que je ne voulais qu’une chose c’était l’oublier. Je ne veux plus ressentir tout ces choses bizarres que je ressens depuis que je le connais. Je veux redevenir la fille que j’étais avant de le rencontrer, celle qui faisait la fête et qui s’en foutait de tout ces mecs parce qu’il ne faut absolument pas s’attacher. Mais merde, lui aussi ne voulait pas tout ça. C’est ce qui nous avait rapprochés au début, je pensais d’ailleurs que c’était pour ça que l’on finissait toujours ensemble. Mais est-ce que je ne voilais pas la face ? Non. C’était juste du sexe, et il ne faut que ça reste que ça. Bon, maintenant qu’il a une gamine ça va être difficile, mais le souvenir que je dois garder de lui : juste du sexe. J’ai beau me le répéter, lorsque je le regarde je ne vois pas que ça. Vilaine Liz’ ce n’est pas bien. Bon allez dit lui. « Mais maintenant il a été réellement pris ici, du coup il m’a proposé de rester ici avec lui au lieu de retourner a Ohama. Et j’ai dit oui, on s’est installés dans un appart’ dans le quartier de Balmoral il ya quelques jours. » Et oui, c’était pour t’éviter, encore. Pour t’oublier. Mais bon apparemment tout mes plans tombe à l’eau puisque tu as eu les même que moi depuis le début.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Mar 16 Juin - 14:39

Elizabeth ∞ Nathaniel
Surprise, Surprise !
Tout cela était simplement surréaliste. Je peinais à croire qu’Elizabeth était bel et bien devant moi. Lorsque je l’avais ratée à Londres, j’avais fini par conclure que c’était le destin. Puis, au final elle avait eu ce qu’elle voulait. Une relation sans lendemain que l’on peut terminer sur un coup de tête sans plus jamais avoir à s’en soucier. J’étais parti avant qu’elle ne regagne le pays, il semblerait. Et ce n’était pas plus mal. Si j’avais cherché à la voir et qu’elle avait refusé, j’ignore quelles auraient été les retombées psychiques pour moi. Le plus bizarre était sûrement de voir combien j’avais changé en quelques mois. Restant toujours le même physiquement, et vestimentairement parlant, m’occuper de ma nièce avait totalement bouleversé ma vie. En effet, le déménagement ne m’avait pas plus perturbé que ça. J’avais revendu l’essentiel de mes affaires à Omaha et j’avais pu débarquer avec une grosse enveloppe. Avant de me rendre compte que je vivrais dans la maison de mon frère. Au final, je m’étais retrouvé très bien installé directement. Et avec un bébé dans les bras en moins de temps qu’il m’en avait fallu pour le dire. Les choses n’étaient pas si compliquées au final. La grand-mère de la petite m’avait expliqué la routine à laquelle ma nièce était habituée et j’avais rapidement trouvé quelque chose de similaire à lui proposer. Les jours passants, j’avais décidé que je ne pouvais décemment pas me contenter de m’occuper d’Allie. Je souhaitais que ce demi-frère inconnu se réveille et s’occupe lui-même de sa merveilleuse petite fille. Pour au final ne plus rester qu’un oncle cool sachant prendre soin d’elle. Donc, j’avais cherché un travail. Par chance, un garage pas très loin cherchait un mécanicien, et personne ne m’avait demandé de diplôme. En moins d’une semaine, j’étais passé de fêtard invétéré à un rythme de père de famille modèle. L’écart était grandiloquent, mais la pause plus qu’appréciée au final. J’appris tranquillement les préférences de ma nièce, et me renseignait beaucoup auprès d’autres parents, ou de livres pour savoir comment faire au mieux. Voilà que je finissais par m’inquiéter de tout pour elle, je m’étais également aperçu en un rien de temps que j’avais aussi peur d’être médiocre si son père ne s’en sortait pas. Toutefois, le temps passant, je m’inquiétais également de ce qui se passerait s’il s’en sortait. Me retrouverais-je totalement seul, démuni, inutile. Car après tout, j’avais tout abandonné pour Allie. Pour qu’elle ne finisse pas comme moi, pour qu’elle ait une famille, et une vie normale, elle. Il m’était parfois compliqué de sortir de mes pensées, la présence d’Elizabeth me troublant c’était pire encore. Lorsqu’elle me dit qu’elle était venue avec Ethan, je ne pus masquer ma surprise. « Avec Ethan… Mais, il ne m’a rien dit ! » m’exclamais-je conscient que je cramais probablement mon pote. Néanmoins, il aurait tout de même pu avoir la décence de me prévenir d’une telle chose. Le pire, je l’avais vu à plusieurs reprises et il n’avait pas jugé utile de me dire que la blonde était dans ses bagages.

Je regardais attentivement Allie lorsqu’elle expliqua que son comportement était normal. Je n’en étais pas si certain. Le psychologue disait qu’elle gérait très bien les choses, personnellement j’avais juste peur qu’elle finisse par déprimer sévèrement. Bien sûr, je faisais tout pour que ce ne soit pas le cas. Passant la majeure partie de mon temps en sa compagnie. Bien malgré moi, cela m’avait donné le goût des enfants. Alors que j’aurais fait une crise de panique quelques mois auparavant, voilà que je me retrouvais totalement à l’aise, amoureux des plus jeunes. Le fait que Liz me donne son adresse me surpris, mais je hochais la tête « Ah d’accord. Ce n’est pas extrêmement loin de là où l’on vit avec Allie. » répondis-je calmement. Il était vrai que la maison était dans un quartier résidentiel très calme, néanmoins cela restait proche de tout. Mon frère avait été un vrai génie lors de l’acquisition de la demeure. Cela me faisait toujours bizarre de nommer quelqu’un ainsi avec de véritables liens du sang nous unissant. « Et c’est plutôt près de mon boulot, en fait. » concluais-je en me passant la main dans les cheveux toujours attentif à ce que la petite pouvait faire. Elizabeth semblait véritablement gênée et c’était mon cas aussi. Je n’aimais pas ce climat, surtout que depuis le temps on se connaissait plutôt bien tout de même. « Et tu vas continuer les cours, ou bosser ? » lui demandais-je feignant la politesse pour masquer ma curiosité évidente à son sujet. Il y avait tant de choses que j’avais souhaité lui dire, pendant ces mois passés ici. Mais maintenant que j’étais face à elle, j’avais l’impression de n’avoir aucune légitimité en fin de compte. Et me demandais pourquoi elle semblait si étrange. Peut-être que ça la surprenait que je sois venu jusqu’ici m’occuper de la petite, qu’en sais-je ?



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Jeu 18 Juin - 18:54



❝Surprise, surprise !❞
Elizaniel.

Que… Pardon ? Ethan ne lui a rien dit. Attend. On récapépète. Ils se voient avec Ethan ?! Et Ethan ne m’a rien dit non plus ?! Je vais le tuer ce n’est pas possible.  Genre depuis deux mois, il a jamais eu l’occasion de m’avouer que Nath’ est ici lui aussi ? Peut-être que d’ailleurs je n’aurais pas dit oui à sa proposition si j’avais été au courant de ça. Mais ça, il le savait le fourbe. On s’était fait tout les deux avoir par mon meilleur ami qui se croit plus fort que tout le monde. Genre caché un truc comme ça. Nan mais n’importe quoi celui-là. Putain. Ce soir je rentre je me le fais. Je ne sais pas quel était son plan la dedans et je suis sûre qu’il en a un. Je le connais assez pour en être certaine. « Comme ça on est deux. » La petite et le chien courent devant nous, le rire de l’enfant et l’aboiement du chien me font sourire, car c’est un très beau spectacle à voir. Je ne sais pas pourquoi je me sens apaisée d’un coup, en fait si je le sais je ne veux juste pas me l’avouer. Je tourne le regard vers Nath’ qui observe Allie et Jack en train de se courir après chacun leur tour. Mes dents se mettent à mordiller ma lèvre automatiquement. Ça fait des mois que je me bats pour ne plus ressentir tout ça et la en dix minutes de temps j’ai tout qui me revient comme si rien n’était parti. Mais effectivement rien n’était parti, je l’avais juste enfoui. Et je le renfoui aussitôt, parce que tout ça c’est vraiment mauvais. Je n’en veux pas de tout ça. Je hoche la tête lorsqu’il m’avoue que ce n’est pas très loin de chez eux. Quoi « on », juste avec Allie. Comment ça juste avec Allie ? Je fronce les sourcils. Ça ne colle tellement pas tout ça. Je ne comprends pas. Mais je ne veux pas poser de questions, parce que c’est le début de la fin. Pourtant j’en meurs d’envie. Mais j’avais déjà essayé les questions et ça conduit pas dans le bon sens. Putain Nath on était déjà dans la merde a Ohama, pourquoi est-ce que tu continues dans ce sens la ? C’est lui qui pose les questions maintenant. Maintenant qu’il a une fille et une femme, il s’en fout de savoir ce que l’on ressent quand on ne veut pas s’attacher c’est ça ? Il a oublié ce que ça faisait ou quoi ? Crétin. Je ne veux pas répondre, pas que je ne veux pas qu’il sache que ni l’un ni l’autre pour l’instant parce que clairement j’en ais rien à foutre. Mais juste pour le principe. Heureusement pour moi, la petite choisit ce moment la pour courir vers nous. « ‘zabeth, ‘abeth ! » Enfin, je crois que c’est ce qu’elle dit, en tout cas un truc qui ressemble à mon prénom, bref je lève la tête vers elle. Elle nous rejoint et attrape ma main sans rien demander à personne elle me tire la ou elle veut m’emmener. Bon, je la suis juste parce qu’elle vient de me sauver la vie, bon et aussi parce qu’elle est trop choute. Elle s’accroupie et mon montre au loin du doigt, je suis son regard après m’être accroupie a ses côtés et sourit en voyant un cygne sur le lac. « Il est beau hein ? » Je hoche la tête avant de sortir mon appareil photo de mon sac, je l’entends dire lâcher un wouah en le voyant ce qui me fait sourire. Je l’allume et enlève le cache avant de viser l’animal et d’appuyer sur le bouton pour avoir la photo. Elle tire sur ma manche une fois chose fait et je comprends qu’elle veut voir la photo, je souris à nouveau avant de lui montrer.  Elle sourit en levant le pouce, genre « beau travail » je ris alors qu’elle repart en courant. « Tonton, tonton, tonton ! Zabeth a pris une photo de l’oiseau. » What ? Tonton ? Je me relève en les regardant. Tonton ? Mais… Ou sont ses parents alors ? Putain. Et dire que je pensais que c’était sa fille… Ses yeux. C’était pourtant les mêmes. Mais si c’est sa nièce alors c’est possible aussi… Je fronce les sourcils. Mais il m’a dit qu’il n’avait pas de famille. Lorsque je les rejoins je ne peux m’empêcher. « Tonton ? ».
© Pando
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Sam 20 Juin - 19:19

Elizabeth ∞ Nathaniel
Surprise, Surprise !
Face à Elizabeth, je ne pouvais m’empêcher d’éprouver l’étrange sensation de marcher sur un fil de trapéziste. Comme si à tout instant les choses pouvaient basculer. Il était étrange de se retrouver dans de telles dispositions alors que nous étions si proches auparavant. La regardant à la dérobée un instant durant, je ne pouvais m’empêcher de revivre certains de nos souvenirs. Tous deux sur le toit de notre boite favorite, assis contre la balustrade nous séparant de la rue et du vide. Nous retrouvant à échanger sur des choses aussi personnelles que secrètes à propos de choses qui nous semblaient impossibles à avouer à d’autres. Le reste me manquait aussi, certes. Toutefois, ces moments riches et probablement les plus simples étaient ce qui me rongeait le plus au final. Avoir une relation si simple, devant si complexe était quelque chose auquel je n’avais pas été préparé. D’ailleurs je n’avais pas jugé utile de me préparer à ça. A quoi bon, après tout ? Le contrat de base entre nous avait été plus que simple. Du sexe occasionnel, point. L’alcool avait délié nos langues à trop de reprises pour que nous soyons de parfaits étrangers. Et nous avions finis par avoir une sorte d’amitié bancale, qui avait naturellement évolué vers quelque chose de plus complexe. Bien que je sois le seul à m’en être rendu compte et à l’avoir accepté. Car même si j’ignore toujours la nature de ce que la jeune femme face à moi a pu éprouver à mon égard, sa jalousie, et son comportement il y a quelques mois était définitivement aussi déplacé que les sentiments que j’ai malgré moi développés.
Naturellement, je revenais alors à une relation intéressée. Savoir ce qu’elle devenait était important pour moi et je ne demandais pas seulement pour faire la conversation. Elle évita soigneusement de me répondre après m’avoir confirmé que notre ami commun avait bien souhaité que l’on ignore tout de la présence de l’autre dans le coin. Il savait bien qu’elle aurait fui une nouvelle fois.
Allie revint vers nous et je me tournais vers elle, prêt à l’écouter comme toujours. Elle m’avait changé. Même si Elizabeth avait déjà amorcé quelque chose en moi, jamais je n’aurais abandonné mon style de vie même par amour. La seule personne pouvant bouleverser ma vie à ce point avait été ma nièce. Car je souhaitais le meilleur pour elle, ce que personne n’avait été en mesure de faire pour moi. Ma petite blondinette me surprends en se dirigeant immédiatement vers Elizabeth. Arquant un sourcil, je les suivais du regard et riais en remarquant que la petite avait bloqué sur le cygne un peu plus loin. Sacrée elle. Jamais elle ne cessait de s’émerveiller des petites choses de la vie, et je devais avouer que cela avait quelque chose d’à la fois drôle et touchant. Liz rentra dans son jeu et pris en photo l’animal, ce qui rendit la petite si fière qu’elle courait vers moi pour me le raconter. La prenant dans mes bras, je l’embrassais avant de la reposer car elle gesticulait dans tous les sens. Liz semblait totalement perdue, et sa question me fit sourire. J’avais totalement oublié de présenter notre lien à Allie et moi. Cela me semblait tellement évident à force d’avoir eu à expliquer tout ça à l’école, et aux autres personnes que l’on croise le plus souvent. Du reste, je m’en fichais que l’on pense que je sois son père alors je ne me justifiais pas. Mais quelque chose me dit que la blonde avait longuement pensé à ça. Couvant toujours Allie du regard, je hochais la tête. « Ouais, un détective m’a téléphoné un jour pour me dire que j’avais un demi-frère. Et que ma nièce avait besoin de moi. Voilà comment on a fini par se trouver tous les deux. » expliquais-je brièvement, me doutant qu’elle ne souhaitait pas que je m’étale. Du moins se serait logique compte tenu qu’elle n’avait pas jugé utile de me répondre plus tôt. « Tu imaginais quoi ? Que j’avais déménagé et adopté une petite ? Ou le mieux, ce que la majeure partie des gens ont pensé ici : Que j’avais mis une fille enceinte il y a plusieurs années et que je ne prenais mes responsabilités que maintenant. » déclarais-je amer. Je n’avais jamais été ce genre de mec. Un vrai salaud quand il s’agissait de clarifier la situation et de dire que je ne voulais pas sortir avec elle, juste quelque chose de physique. Pour le reste, j’étais tout à fait convenable. Mais je ne sais pas. Les gens n’avaient jamais réussi à le croire. Et ça avait fini par me dépassé quand j’avais vu le regard des gens. Avant de constater qu’Allie en avait totalement rien à foutre, et que ça devrait être mon cas. Néanmoins, cela restait compliqué. « Si ces gens me connaissaient un minimum, ils se douteraient que je suis pas un connard à ce point. Mais bon. Je suppose que si ça devient plus… permanent je devrais m’y faire. Pour un moment du moins. » expliquais-je, reléguant ma peur que cela devienne permanent. Cela signifierait pour ma nièce qu’elle était orpheline et que j’étais à présent son « parent ». Et pour moi que j’avais perdu l’occasion d’avoir un frère après avoir perdu bêtement mon père.




code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Mar 23 Juin - 10:19



❝Surprise, surprise !❞
Elizaniel.

Oh. Et bien. Combien de chance y’avait-il pour que ça arrive hein ? Lui qui se croyait seul au niveau familial. Un jour, plus bourrés qu’un autre on avait finit par discuter de ça, on s’était expliqués pourquoi on ne voulait pas d’attaches, je lui avais parlé de mon père. Et ce, sans pleurer. Bon j’avais plus d’alcool dans le sang que de raison du coup ça explique sûrement le pourquoi du comment. On ne peut pas s’attacher parce que perdre quelqu’un c’est encore pire que tout. Et puis avec le boulot qu’il faisait j’aurais dû m’inquiétée toute la journée pour lui. Et si un jour je l’avais retrouvé mort hein ? Je ne m’en serais jamais remise. Bref, il m’avait expliqué qu’il été orphelin depuis qu’il était jeune, donc je n’imagine pas la surprise qu’il a du avoir en se découvrant un frère et une nièce. Je hoche la tête à ses explications, j’ai envie d’en savoir plus bien sûr mais comme pour lui, trop en savoir nous ferra retourner dans le cercle vicieux dans lequel on était en se quittant. « Calme toi. Oui, c’est ce que j’ai pensé. Même si j’étais plus tourné vers le fait que la maman venait juste de te contacter. Je ne me serais jamais douté que tu avais de la famille ici. » Oula, me voilà bien bavarde tout d’un coup, je crois que depuis qu’on a commencé à parler c’est la plus longue phrase que je lui ais sorti. Je regarde la petite, après tout comment savoir que cette fille est sa nièce, personne ne penserait à ça la première fois, non c’est plus simple de penser que c’est sa fille. Je secoue la tête. « Les gens jugent au premier regard, on se fait tous une idée lorsqu’on vous voit. Surtout qu’Allie a tes yeux, c’est le plus simple que de s’imaginer que c’est ta fille. Et sérieusement ? Tu t’en fous de ce qu’ils pensent ! Tu emmerdes les gens non ? Qu’est ce que ça peut te faire qu’il pense que tu es un connard de première ? Ça te change ta vie ?! Toi tu connais la vérité, tu t’en contre fous du reste. » Faut vraiment que j’arrête, je tourne la tête pour éviter d’avoir le regard poser sur lui comme c’était le cas il y a deux secondes. Qu’est ce qui me prend à m’exciter pour quelque chose qui ne me regarde pas ? Surtout qu’heureusement je venais de dire qu’il fallait mettre des distances. Okay, merci Liz.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Mer 24 Juin - 0:13

Elizabeth ∞ Nathaniel
Surprise, Surprise !
Ce fut sans surprise qu’elle valida le fait qu’elle avait pensé comme tout le monde. Je ne le montrais pas, mais ça me blessait. Tout le temps que nous avions passé ensemble aurait au moins pu faire en sorte qu’elle me connaisse un minimum, et hélas, ça ne semblait pas le cas. C’était vexant, mais je faisais fis de tout cela, ne souhaitant pas me montrer touché par sa réplique. Lorsqu’elle aborda le sujet de ma famille je réprimais un sourire. Il était vrai que je ne me serais jamais douté avoir de la famille nulle part. Si ce n’est des membres distants dans un pays totalement étranger, qui doivent actuellement vraiment exister, je devrais demander à la grand-mère de Allie d’ailleurs. J’avais trouvé un frère, une nièce, et même des cousins ici, c’était étrangement agréable de se dire que je ne serais plus jamais totalement seul. M’apprêtant à répondre, elle reprit sa tirade enflammée et je me gardais de la couper en plein élan. Elle qui ne semblait pas prolixe de prime abord, voici que je la retrouvais aussi pipelette que jadis. Un instant, je regardais Allie repensant à nos prunelles si semblables. C’était un coup de loterie génétique, j’en étais bien conscient. Il était rare, de ressembler à son oncle comme ça. Surtout quand l’oncle en question finissait par devenir le tuteur de l’enfant, je devais le reconnaitre. « Il est vrai que je suis du genre à m’en foutre habituellement. Je n’aime juste pas les regards que l’on peut porter sur nous lorsque je suis avec la petite. J’ai l’impression que ça peut la mettre mal à l’aise, et je n’aime pas ça. » avouais-je une fois qu’elle eut terminé de parler. Il était vrai que j’avais beaucoup changé. J’étais un tonton-poule et ne supportait pas que la petite puisse être blessée. Pour moi, elle avait déjà eu son lot de souffrances pour le moment. Cela ne m’empêchait pas d’être ferme à la maison au besoin, mais je ne voulais pas que les autres soient méchants avec elle, c’était du genre à me rendre ivre de colère.

Pas très loin de nous, Allie continuait de jouer, l’innocence incarnée. Je me tournais vers Elizabeth dont le regard me fuyait. Elle devait être aussi déstabilisée que moi. Et je devais avouer ne pas savoir vraiment trop quoi dire à part ça. La petite manqua de se casser la tronche et je me tendais immédiatement prêt à bondir si jamais elle commençait à pleurer. Finalement, elle se releva en riant et se remis à jouer. Je sentis le regard de Liz sur moi. « Je peux pas m’en empêcher. D’être inquiet, s’entends. J’ai l’impression qu’on m’a confié la chose qui a le plus de valeur au monde. Et que je vais foirer inéluctablement. C’est assez… stressant. » confessais-je totalement honnête. La majeure partie des gens que je fréquentais à présent s’y connaissait en enfant. Se confier à une profane comme Elizabeth était plutôt rassurant je devais dire. Elle était sans doute aussi nouvelle que moi dans ce genre de chose, donc c’était rassurant. Même si, en étant une fille elle avait l’instinct maternel. Parfois, j’avais l’impression d’avoir quelque chose d’équivalent, une amie m’avait avoué que l’instinct paternel existait et qu’il était possible que je le développe. Une part de moi était soulagée, tandis que l’autre paniquait. Non pas que je ne veuille pas m’occuper de ma nièce à vie, mais je ne souhaitais pas qu’elle perde son père, et ma chance de connaitre ce frère qui m’avait couché sur son testament. « Je pensais pas pouvoir changer si vite. » lâchais-je sincère une fois de plus. Sur ce continent, elle et Ethan étaient les seuls à me connaitre vraiment. Je n’avais pu être ce Nathaniel. Car à peine arrivé j’avais rencontré Allie, et bien que je conservais quelques aspects comme l’écriture, me balader torse nu à la maison, et boire des bières devant les jeux vidéo, une grand part de moi avait dû laisser place à autre chose. M’inquiéter pour elle me prenait déjà énormément de temps, m’inquiéter pour son père aussi. Puis il y avait toutes les choses ‘normales’ à faire auxquelles je n’étais pas totalement habitué. D’une vie dissolue je passais brutalement à quelque chose de calme et posé. Il ne me manquait plus qu’une femme et d’autres gosses en gros. Je me disais que je n’étais pas prêt. Pour la femme peut-être, mais à présent, en voyant Allie, je savais que je pourrais le faire. Les enfants ne me faisaient plus peur même si c’était un travail énorme. J’adorais la voir sourire quand elle découvrait le diner, jouer à lui courir après, rager quand ses couettes ne sont pas droite et la voir me sourire en me découvrant à la sortie de l’école. Difficile, mais si heureuse, ma vie de tuteur n’était pas si mal, bien que totalement différente de ce que j’avais pu être toute ma vie.




code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Mar 30 Juin - 18:38



❝Surprise, surprise !❞
Elizaniel.

Hum, ouais je le reconnais plus à en avoir rien a foutre de tout. Mais bizarrement le fait qu’il s’inquiète pour ce que la petite ressent lui colle a merveille aussi. Enfin, ça ne m’étonne pas non plus de lui. Pourquoi est-ce que l’on se connait aussi bien ? Alors qu’on avait dit non. Directement quand on s’est rencontrés on s’est mis d’accord là-dessus hein. Aucun sentiments, et j’ai l’impression de ne pas respecter ma propres règles. Pas que je sois amoureuse ou quoi. Pourtant je suis bien attachée à lui, alors que je ne devrais réellement pas. J’observe la petite fille, son rire s’entend au loin, et me fais sourire automatique. Un rire d’enfant a beaucoup d’effet sur nous. « Je ne suis pas sûre que ça la dérange tant que ça tu sais. Je pense qu’elle n’y fait pas attention, en même temps à cet âge. » Enfin j’imagine. A cet âge tu ne fais pas vraiment attention à ce qui se passe autour de toi, je veux dire les regards des gens tu n’y fais attention que bien plus tard. Elle ne doit pas vraiment comprendre ce qui ce passe cette pauvre enfant. Moi-même je ne sais pas ce qui se passe. Le détective l’avait appelait parce que sa nièce avait besoin d’aide. Okay, soit. But pourquoi ? Même si je pense qu’il a du se passer quelque chose avec ses parents… Je ne poserais pas la question. Je la suis du regard en me demandant si elle aussi du coup avait fini orpheline avant que son oncle n’accours. Elle tombe dans sa course, je la regarde et sursaute en sentant Nath se crisper et prêt à jaillir à ses côtés alors qu’il était toujours près de moi. Je tourne la tête vers lui, surprise de le voir réagir ainsi. J’ai l’impression de voir un autre homme, finalement peut-être que je ne le connaissais pas tant que ça ? Qui essaies-tu de rassurer la Liz ?! Je souris alors qu’il m’avoue ne pas avoir penser changer si vite. « Moi non plus, je ne pensais pas. Mais ça te vas bien. » Que…. WHAT ?! Mais pourquoi ! Pourquoi je sors des trucs comme ça ? C’pas possible, t’es débile ou quoi ?! Mon dieu j’ai envie de me frapper tellement je me soûle. Pourtant je ne laisse rien paraitre si ce n’est le sourire qui reste sur mes lèvres en observant la petite et le chien. « ‘Zabeth !! » je la vois courir vers nous et lui souris. Elle a retenu comment je m’appelais, ça c’était sûr. Je passe mon doigt tendrement sur sa joue. « Tu peux m'appeler Liz' ou comme tu veux en fait Allie. » elle hoche la tête avec conviction. « D'accord ! Faut que tu prennes mon château en photo ! » Ah d’accord… Je n’avais même pas vu qu’elle avait fait un château… Je la suis en sortant mon appareil. Ah oui, d’accord. C’est ça le château, je souris. « Tu te met à côté ma belle ? » C’est ce qu’elle fait avec un big smile, sourire que j’affiche aussi derrière mon appareil photo. Elle revient vers moi une fois qu’elle a compris que je l’ai prise pour la regarder, je baisse l’appareil et elle me fait un grand sourire. « Trop beau hein ? » « C’est toi qui est trop jolie ! » Elle fait un grand sourire toute fière et je retourne vers son oncle pour lui montrer la photo alors qu’elle continue de jouer avec Jack. Ca en a de l’imagination un enfant c’est fou. « Je te l’enverrais si tu veux ! »
© Pando
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Jeu 2 Juil - 22:59

Elizabeth ∞ Nathaniel
Surprise, Surprise !
Je cachais ma surprise lorsqu’elle continuait sur le sujet. Depuis tout à l’heure, il semblait qu’elle ne souhaite pas s’appesantir sur les choses importantes. Tandis que Allie jouait tranquillement, je ne pouvais m’empêcher de l’observer. Peut-être bien que c’était le cas. Peut-être qu’au fond, c’était mon image que je voulais protéger. Cependant, je n’en avais pas l’impression. Dès lors que j’étais arrivé, toute ma vie s’était mise à tourner autour d’elle. Il y a quelques jours seulement, je m’en étais rendu compte. Je m’étais abandonné pour elle. Chose que je n’aurais probablement pu faire pour personne d’autre. Car j’étais bien trop centré sur moi-même jusqu’à la rencontrer. A présent, elle compte plus que tout le reste. Je devais m’avouer que je flippais encore plus de ne pas être à la hauteur. Et d’un autre côté, je flippais également qu’un jour son père aille mieux et qu’on me l’enlève. En effet, bien qu’elle m’appelle tonton, mes actions ont toujours été bien plus paternelles qu’autre chose. C’est ce dont elle a besoin, et l’éduquer est ma principale priorité. « Je sais pas, mais au cas où… » je finissais par répondre à Elizabeth. Une chose que j’avais également apprise en m’occupant de ma nièce : penser et faire dix millions de choses à la fois. Les hommes n’ont soit disant pas cette habilité. Car les femmes le font mieux que nous. Mais se retrouver au pied du mur nous pousse probablement à nous surpasser, parce que je dois avouer ne pas me débrouiller si mal. Même si j’ai parfois l’occasion d’être une Desperate Housewive lorsque je fais le ménage après le boulot quand la petite a commis une énième catastrophe. Sa réponse face à ma confession me surpris également. Cela me va bien d’être adulte et en charge d’une petite ? Je ne sais pas, la seule certitude étant que malgré tout ça me plais plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer. « Merci. » déclarais-je simplement ne sachant quoi ajouter d’autre.

Je ris en voyant Allie arriver en courant en dépit de ses chutes répétées. Cette inconscience me fait envie, parfois, souvent. J’aimerais avoir cette aisance à me relever chaque fois que je tombe. A laisser mes blessures se réparer seules. Souvent, j’envie les enfants et leurs capacités si particulières. A voir la vérité là où nous ne parvenons plus à discerner les choses, à être constamment en évolution et en ne craignant pas vraiment la nouveauté. L’aisance de la petite avec Elizabeth ne me surprenait qu’à moitié. Elle était toujours comme ça. Sociable, honnête, accessible, aimante, et un peu brusque. Il ne m’avait pas fallu beaucoup de temps pour aimer Allie. Quelques secondes, tout au plus. Parfois, il m’arrivait de me demander si c’était parce que c’était elle que j’aimais tant tout ça. Cette vie à m’occuper d’elle. Puis, je reléguais la question au second plan. Puisque on ne pourrait jamais savoir. Et que j’étais plus qu’heureux d’être là. Je souris, sortant de mes pensées lorsqu’elle venait vers moi pour que je voie la photo. « C’est magnifique poussin ! » déclarais-je en embrassant le sommet de sa tête avant qu’elle ne s’échappe de nouveau pour aller rendre le pauvre Jack fou. J’étais bien heureux qu’il soit si jeune. Un chien plus âgé aurait sans doute rendu l’âme avec la débâcle d’énergie dont Allie pouvait faire preuve. La voix de Liz me fit sortir de mes pensées et je souriais. « Oui, merci. Même si j’ai l’impression d’être un vieux à avoir des photos d’elle de partout. Elle adore ça, être en fond d’écran sur le téléphone, l’ordinateur, partout… Tu m’étonnes que les gens soient certains que je suis son père. Ca, plus les gènes de mon père qui nous ont donné les mêmes yeux ! » déclarais-je en souriant finalement. Je n’avais peut-être pas connu mon paternel, mais il y avait comme un message dans les yeux noisettes d’Allie. Comme si, après tout, il m’en restait quelque chose à moi aussi. Comme si m’occuper d’elle était un juste retour des choses après que je n’aie pas eu la chance que l’on puisse s’occuper de moi lorsque j’avais son âge.





code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Lun 6 Juil - 18:39



❝Surprise, surprise !❞
Elizaniel.

Cette petite était à croquer, elle déborde de joie de vivre malgré le fait que ses parents aient eu besoin de son oncle pour s’occuper d’elle. Etre enfant doit aider pas mal, après tout Nath’ a l’air cool avec elle du coup elle doit prendre son pied à le faire tourner en bourrique. Ca doit vraiment être marrant à regarder. J’observe Allie courir dans tout les sens perdue dans mes pensées et me surprend a sourire, je secoue la tête en me reprenant. N’importe quoi ma vieille. Trois minutes à côté de lui et te revoilà en train péter des plombs. Je ne sais pas ce qui me fait cet effet là chez lui, mais c’est… Tellement étrange. Je ne sais même pas si j’apprécie cette sensation ou non, par contre ce que je sais c’est que je ne suis pas censée la ressentir. Bon, il faut que je parte, que je m’éloigne de lui. Et maintenant qu’il sait que j’habite ici, ça va clairement être plus compliqué pour couper les ponts, une fois de plus. Et si je retourner vivre à Ohama ? Tout ça pour un mec ! Je n’arrive pas à croire que je sois aussi faible. Si je partais en vacances à Londres, ce serait mieux non ? Ethan va péter un plomb si je lui dis ça. Bref, je suis juste dans la merde finalement. Super ! J’observe Nath  et me dis qu’il n’a pas spécialement changé de ce côté, toujours aussi mignon sans vraiment rien faire pour. Je crois que c’est pour ça aussi que j’étais revenue vers lui, il savait qu’il était beau certes, mais il n’en avait jamais joué avec moi comme certains pouvait le faire. Bon, peut-être que je ne lui en avais pas laissé le temps non plus, mais bon il n’avait jamais testé. Je souris quand il me parle des photos, partout. Ouais on voit qu’il a évolué autrement hein. Parce que si je me rappelle bien ses anciens fonds d’écran c’était loin d’être une gamine tout sourire. Mais je comprends la petite, j’adorais aussi être l’attention de mon père, dès qu’il avait l’appareil photo en main je posais devant lui pour que ce soit moi qu’il prenne et personne d’autres. C’est d’ailleurs sûrement pour ça que l’on se retrouve avec des milliards de photos de moi et si peu de mon père…  Mais ça c’est une autre histoire. Je baissais les yeux sur la photo que je venais de prendre et c’est vrai que leurs yeux… C’était exactement les mêmes. Et dieu sait qu’ils me plaisent, en même temps Nath a beaucoup de chose qui me plaît chez lui, mais nous n’allons pas déblatérez la dessus, ce serait jouer avec le feu. « Oui, il ne plus t’étonner. » dis-je en souriant, me moquant un peu tout de même. Mais je trouve ça mignon, bien que je ne lui avouerais pas maintenant. Surement jamais même en fait. Bon, faut partir Liz maintenant… Genre tout de suite, NOW. Je fais mine de regarder l’heure si mon téléphone. Oh dit dont je ne serais pas en retard moi ?! « Excuse moi Nath… Je vais devoir y aller. » je lui lance un sourire désolée. « En tout cas ça m’a fait plaisir de te revoir… » et c’était vrai, même bien plus que ce que je ne le devrait. Je m’accroupis en tapant sur mes jambes pour que Jack me rejoigne, ce qu’il fait, suivit de près par la petite, je caresse le chien et fais un bisou à Allie souriante. « A bientôt jolie Allie. » je me relève et embrasse la joue de Nath, ma main posé sur son bras resserre la pression sur celui-ci et je lui sourit avant de m’éloigner. Je ne sais pas si il a comprit que je mentais ou non, il ne peut pas lire autant en moi, n’est pas ? Mais je suis sûre que c’était la bonne chose à faire. Quelques instants de plus et ça aurait été fini de moi, j’aurais sûrement repris mes bonnes habitudes, c'est-à-dire mes lèvres sur les siennes quoi.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   Mer 8 Juil - 23:56

Elizabeth ∞ Nathaniel
Surprise, Surprise !
Une fois de plus Elizabeth fini par me glisser entre les doigts. Une part de moi aurait souhaité rappeler Jack, récupérer Allie et la porter pour pouvoir lui courir après. Hélas, j’étais bien trop posé à présent pour le faire. Nous ne nous étions pas vus depuis des mois. Elle m’avait clairement évité depuis notre « rencard », et avait quitté le pays à cause de ça – j’en étais certain. J’avais été jusqu’à l’aéroport, il était trop tard. Puis, j’avais songé à la rejoindre à Londres. Toutefois, j’avais finalement changé mon billet pour un contre l’Australie. On avait besoin de moi ici, Allie avait besoin de moi ici. L’observant jouer un moment, je me disais que c’était mieux comme ça. Qu’il valait mieux que je me concentre sur elle plutôt que sur mes romances impossibles. Ou du moins, ma romance impossible. Ce que je ressentais depuis quelques mois pour Elizabeth était tout à fait nouveau pour moi, et déstabilisant. Le pire étant que je ne pouvais en parler à personne qui la connaissait, elle. Même si je pouvais aborder théoriquement le sujet avec Ethan, il deviendrait rapidement pénible, je le savais parfaitement. Alors je me taisais, je devenais bon à force. La petite suivie par Jack de près s’approchèrent rapidement, et elle me demanda où était Elizabeth. « Rentrée chez elle ma puce. » répondis-je tranquillement ne sachant pas trop quoi ajouter d’autre. Allie aimait ou n’aimait pas les gens assez rapidement. Son regard sur moi me laissait comprendre qu’elle réserverait son jugement sur Liz en fonction de ce que je pourrais dire sur elle. Il était bon pour elle d’avoir des influences féminines alors je me contentais de sourire, histoire de la rassurer. Nos histoires d’adultes n’avaient définitivement pas à influer sur sa vie d’enfant. Elle avait déjà bien assez de choses à endurer pour avoir en plus à se soucier du reste. Parfois, il me venait à l’esprit que je ne la considérais pas suffisamment comme une enfant de 4 ans. Tellement dégourdie que j’en oubliais ce chiffre. Ce tout petit chiffre. Puis, je repensais à sa mère qu’elle venait de perdre il y a quelques mois. C’était probablement plus difficile de la perdre plus tard encore, mais elle avait déjà des souvenirs, et la sensation de manque qui s’étiolerait peut-être mais resterait jusqu’à la fin de ses jours bien probablement. Donc oui, elle avait bien assez du reste pour que je me permette de laisser filtrer mes émotions.

Tranquillement, je la laissais jouer avec Jack sur le chemin du retour éclatant de rire lorsqu’elle tenta une fois de plus de monter sur le dos du chien. Lui expliquant pour la énième fois que l’on ne montait pas sur Jack comme ça, je lui promettais de l’emmener faire du poney. Elle aimait trop grimper sur le dos des animaux pour que je ne lui fasse pas découvrir cette expérience. Du poney. Bon sang. Si j’avais su que je ferais ça un jour, je ne pense pas que j’aurais pu le croire. Réellement. Il m’arrivait toujours parfois de me réveiller en me demandant si je n’étais pas dans une autre dimension. Elizabeth avait dit que le changement ne m’allait pas mal, toutefois il m’était compliqué de me retrouver dans le miroir parfois. De revendeur de marchandises illégales, je passais à père de famille rangé. Un changement sans doute un peu trop brutal pour ne pas être perturbant sur les bords, ouais.



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Surprise, Surprise ! ~ Elizaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-