AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 #24 (+) 'Cause I feel like I'm walkin' on a tightrope feat Jessie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: #24 (+) 'Cause I feel like I'm walkin' on a tightrope feat Jessie   Mer 15 Juil - 15:50

'Cause I feel like I'm walkin' on a tightrope
Who would have thought I'd be the cause and effect ? Your steady love is not tomorrow's regrets, Now I know, now I know, I'm just a man on a wire. But I walk that line I try to keep my senses make it to the other side, I know the consequences.

Assis à l’intérieur d’un box des urgences, un collègue infirmier s’occupe de la jolie plaie que j’ai au front tandis que je me demande comment les choses ont pu dégénérer de la sorte ? Je n’en reviens toujours pas, je pense être en état de choc, je ne réalise pas encore vraiment. Après cette journée de garde, plutôt calme je dois dire, j'ai foncé jusqu'à ma voiture, impatient de rentrer chez moi pour appeler Jessie. J'y ai pensé toute la journée, à lui bien sûr, mais également à l'idée de passer ce coup de téléphone et j'ai eu beau retourner la situation dans tous les sens, je n'arrive tout simplement pas à me résonner pour m'empêcher de l'appeler. Pourquoi le devrai-je ? J'ai réellement passé une superbe soirée en sa compagnie, je meurs d'envie de le revoir rapidement donc pourquoi faire durer la torture sous prétexte de « règles » établies par je ne sais qui.
Alors que je suis sur le point de quitter le parking de l’hôpital, le vibreur de mon téléphone attirer mon attention, mais lorsque je vois le nom si familier affiché sur mon écran, je crois que je pers toute notion de ce qui se passe autour de moi. Matt… Il a osé m’envoyer une demande d’invitation sur Facebook. Je ne comprends pas pourquoi maintenant, que peut-il bien chercher à faire ? Je sais que ce n’est pas une erreur de sa part, j’ai modifié mon prénom de sorte à ce que les gens ne puissent pas me retrouver facilement, cela veut donc dire qu’il a dû me chercher et que cette invitation n’est pas le fruit du hasard. Mais je n’ai guère le temps d’y penser une seconde de plus que j’entends un bruit de crissement suivi d’un choc violent. Ma voiture est déportée sur le côté, faisant valdinguer mes affaires dans tous les sens mais le pire, c’est cette douleur fulgurante à mon front qui me fait presque tourner de l’œil.

Lorsque tout redevient calme, j’ouvre de nouveau les yeux, observant autour de moi. Mon regard se pose sur le visage du chauffeur qui a dégommé ma voiture, il semble ne pas être blessé, ce qui est un grand soulagement mais vu la tête qu’il est en train de tirer, je dois être dans un sale état. Pris d’une soudaine nausée, je sors de ma voiture en titubant tandis que mes jambes acceptent tout juste de me porter.
En un clignement d’œil, je me retrouve sur un brancard, conduit avec vitesse vers les urgences tandis qu’un collègue tente d’avoir mon attention. « -Nolan ?! Nolan, tu m’entends ? » Le son de sa voix semble venir de loin mais j’acquiesce d’un signe de tête. Je ne me sens pas bien du tout, j’aimerai que Nathaniel ou Jessie soit là, juste pour avoir une présence apaisante à mes côtés. Une nouvelle douleur aigue me sort légèrement de ma torpeur. « -Tu as une méchante plaie au front, je vais devoir te recouvrir. Ça va aller Nolan. » Sa voix se veut rassurante mais ce n’est pas la voix dont j’ai besoin à cet instant. C’est étrange mais tout mon corps semble réclamer Jessie, je tremble de partout et je sais qu’il n’y aura que lui capable de me calmer.


Combien de temps je reste dans cette apathie la plus totale, je n’en ai pas la moindre idée, mais lorsque j’essaie de me frotter le front une main à la fois douce et ferme m’en empêche. Je lève les yeux pour voir deux pupilles bleues qui m’observent avec inquiétude. Il me faut quelques secondes pour reconnaitre Jessie et me sortir de ma torpeur, et lorsqu’enfin le message daigne atteindre mon cerveau, je me lève un peu brutalement et maladroitement pour le serrer contre moi. Je crois que je tremble comme un dératé, alors sentir Jessie contre moi m’aide peu à peu à revenir à la réalité et à me sortir de cet état de choc. J’ai envie de rester comme ça des heures, être tout contre lui me donne l’impression que rien ne peut plus m’arriver mais mon collègue prend la parole en m’obligeant à remettre de la distance entre Jessie et moi. « -Nous n’allons pas te garder en observation, mais tu dois m'assurer que tu ne sera pas seul au moins jusqu’à demain matin. » Puis il se tourne vers Jessie, s’adressant directement à lui. « -Est-ce que vous pouvez le veiller pour s’assurer que sa commotion n’empire pas durant la nuit ? » J’ai presque envie de protester, détestant l’idée de déranger Jessie, mais lorsque j’entends ce dernier accepter, je  reste silencieux, pour une fois, je peux bien me laisser faire et profiter un peu de la situation. L’infirmier me redonne mes affaires personnelles, toutes regroupées dans un sac et mon regard se pose quelques instants sur le téléphone. Je n'ose même plus le toucher, j'espère même qu'il est cassé pour ne pas avoir à regarder la notification de nouveau.

Lorsque nous ne sommes plus que nous deux, je tourne mon visage vers Jessie, j’ai terriblement envie de l’embrasser mais je me contente de mettre les mains dans mes poches, un peu penaud, ne sachant pas vraiment quoi faire après cette journée désastreuse. Je suis tiraillé entre l'envie d'oublier Matt et celle d'en parler avec Jessie pour lui expliquer cet accident stupide. Mais je reste silencieux, le regard toujours un peu perdu, ne faisant presque même pas attention que je suis à présent installé dans la voiture de Jessie.
Je ne dis toujours rien lorsque je me rends compte qu’il m’emmène chez lui, je me contente de le regarder, un petit sourire sur les lèvres, le regard fatigué et les traits tirés mais soulagé de savoir que je ne vais pas rester seul.
Nous arrivons finalement devant un chalet, là où vit Jessie. Je suis assez impatient de découvrir son intérieur et je dois avouer que je suis assez étonné lorsque je finis par entrer. Il n’y a quasiment aucune décoration personnelle, je ne dirai pas que c’est froid mais ça donne l’impression qu’il ne va pas rester ici bien longtemps, presque prêt à partir en catastrophe en cas de besoin. « -Jessie ? » Je me tourne pour pouvoir le regarder. « -Comment as-tu fais pour être là aussi rapidement ? » Même si les informations sont maintenant transmises à une vitesse assez incroyable, je suis étonné qu’il soit arrivé aussi rapidement sur les lieux, même si je le remercie pour ça. J’avoue que l’idée de rester seul cette nuit ne m’enchante guère, alors l’avoir auprès de moi à le don de me rassurer un peu.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
 

#24 (+) 'Cause I feel like I'm walkin' on a tightrope feat Jessie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-