AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 inutile de mentir, t'es ravie de me voir. – ft. camryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: inutile de mentir, t'es ravie de me voir. – ft. camryn   Mer 15 Juil - 18:22

Je ne sais pas ce que je fous là, enfin si, je sais très bien pourquoi je marche dans le centre commercial bondé afin de me diriger vers le supermarché où elle travaille, mais c'est totalement stupide. Il y a quelques jours de cela, sur le coup de la colère et parce que je l'ai vu avec son petit copain et accessoirement son fiancé, je l'ai recalée à l'entrée de la boite. Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu, j'avais même fini par croire qu'elle était partie de Brisbane malgré les dires d'Andy. La revoir, au bras d'un autre, m'a juste pourri le moral d'une manière indescriptible. Je ne peux en parler à qui que ce soit, notre relation est beaucoup trop compliquée. Puis sans jamais l’évoquer ensemble, on a tout de suite compris que ce qui se passait entre nous devrait rester secret. Aux yeux de tous, Camryn est ma sœur et les liens que l'on entretient sont à la limite de l'inceste, bon évidemment, on n’a aucun lien de sang, mais quand même. J'imagine bien la tronche de nos parents, s'ils apprenaient qu'à partir de l'adolescence, nous avions couché ensemble un nombre incalculable de fois. Je soupire en y pensant et j'entre dans l'immense supermarché. Je ne me prends pas la tête à faire le tour des rayons, je n’ai rien à acheter, du moins, je n'ai pas envie de faire mes courses maintenant, ce n'est pas vraiment le but de ma venue ici. Je passe donc devant toutes les caisses et j'observe attentivement chacune des caissières dans l'espoir de la trouver, elle pourrait très bien ne pas travailler aujourd'hui ou à cette heure. Faut croire que la chance me sourit aujourd'hui, je l’aperçois un peu plus loin. Deux personnes attentent avec leurs caddies pleins à craquer, je me poste derrière elles et j'attends. Quelques instants plus tard, alors que l'un des clients devant moi est en train de régler, une petite mamie arrive et se poste derrière moi. Je réfléchis en vitesse, je lui souris et je lance d'un ton posé et doux qui ne me ressemble pas du tout. « Excusez-moi madame, mais cette caisse va fermer. » D'un signe de tête, je montre Camryn pour faire comprendre à la vieille dame que c'est elle qui m'a informée et après un bref sourire, elle s'éloigne en me remerciant. Évidemment, la caisse est loin d'être sur le point de fermer, mais je veux avoir un minimum de temps pour discuter avec la jolie brune. Je ne sais pas vraiment ce que je vais lui dire, je suis venu sur un coup de tête, mais j'improviserai. Le client avant moi finit par payer, j'attrape un paquet de chewing-gum que je pose sur le tapis roulant, histoire d’avoir l’air un minimum crédible. Et avant même qu’elle ne relève la tête et se rende compte que je suis le prochain client. Je lance : « Alors, remise de ta soirée en boite au Met ? » Je la provoque stupidement, mais ça m’énerve tellement cette distance qui s’est installée entre nous au fil du temps.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: inutile de mentir, t'es ravie de me voir. – ft. camryn   Mer 15 Juil - 21:45

Quinze heures trente, courage et motivation Camryn. Je souris intérieurement en scannant le paquet de couches pour bébés. Plus que trente minutes et mon service était enfin terminé. Dans ma tête, je suis déjà ailleurs, je me demande si j’aurais le temps de passer à la boulangerie avant de rentrer, ce qui allait se passer ce soir dans la série que je venais de commencer. « Par CB ». La voix du père de famille me fait sursauter, et je souris en appuyant sur la touche du paiement approprié. « Merci, bonne journée à vous aussi ». Je m’affaire rapidement à trier en petits paquets les coupons de réduction qui s’étaient accumulés, ne prêtant pas vraiment attention au client suivant. Au moment où j’allais finalement relever la tête pour l’encaisser, sa voix me coupe dans mon élan. « Alors, remise de ta soirée en boite au Met ? » . Cette voix, sa voix, je la reconnaîtrais entre mille. Blake, mais qu’est-ce qu’il foutait ici ? Quelques années en arrière, j’aurais sûrement été ravie de le voir passer à l’improviste, j’aurais même fait poireauter les petites mémés, je l’aurais gentiment laissé se moquer de la tenue de travail ridicule que j’avais obligation de porter. Mais ça, c’était avant. Avant qu’il n’essaye de ruiner mon couple, qu’il envoie à l’hôpital mon fiancé. Ah et oui, j’oubliais, avant qu’il ne se mette à m’insulter de traînée et s’amuse à me tordre le bras alors que c’était lui m’avait provoquée. Je n’ai pas besoin de relever la tête pour sentir son regard posé sur moi. Il attend que je parle, que je réagisse. Je me contente juste de garder la tête baissée et d’attraper l’article sur le tapis de caisse. Un paquet de chewing gum. Evidemment. Instinctivement, je relève la tête vers lui, lèvres pincées. Il le faisait exprès. Il l’avait forcément fait exprès. Ce magasin-là, cette caisse-là. Et tout ça pour un paquet de chewing gum, sérieusement ? Il me prenait pour une idiote encore une fois. « 2$50. » que je lance calmement, déposant l’article devant lui. Et non, je ne rentrerais pas dans ton jeu, Blake. Je le regarde, fixement, et j’attends. J’ai juste envie qu’il parte, loin. Et vite si possible. C’est trop étrange d’être face à lui comme ça, d'être distante comme ça. Si j’avais un jour su qu’on en arriverait là… Je lance furtivement un coup d’œil à gauche, cherchant des yeux un éventuel client suivant, mais personne à l’horizon. Non mais sérieusement, pourquoi c’est le jour où j’ai besoin d’elles que toutes les petites mémés ont décidé de m’abandonner?
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: inutile de mentir, t'es ravie de me voir. – ft. camryn   Jeu 16 Juil - 0:07

Elle ne daigne même pas lever les yeux à mes paroles pourtant je sais qu'elle m'a reconnu et ça m'énerve à un point inimaginable. Bordel, c'est Camryn ! Camryn, la sœur que je n'ai jamais eue, la femme qui m'a toujours tout pardonné, celle qui arrivait à apaiser ma colère et me faisait sourire avec un rien. Je ne comprends toujours pas pourquoi cette putain de distance s'est installée entre nous. Autrefois, je pouvais absolument tout lui dire, avec elle, je me sentais enfin bien, enfin comme tout le monde, sans cette haine qui me ronge constamment. Il faut croire que ça ne lui convenait pas, ça ne lui convenait plus. J'inspire doucement, Blake reste calme, ça ne sert strictement à rien de t'emporter, pas avec elle, j'ai déjà suffisamment merdé. Elle prend le paquet de chewing-gum et me regarde enfin. Elle a les lèvres pincées, je sens que ma présence l'agace et encore plus pour ce petit truc insignifiant. Elle encaisse comme si j'étais un putain de client banal, comme si on n'avait jamais rien vécu et ça fait un mal de chien. Elle ne s'arrête pas là, le pire reste tout de même quand elle me lance d'un ton tellement calme : « 2$50. » Elle pose son regard dans le mien et elle reste statique. Je lève les yeux surpris, non, mais putain, elle se fout de moi, là ? Je serre doucement mon poing, actuellement, j'ai qu'une envie, détruire sa caisse, mais ça ne servirait à rien alors je tente tant bien que mal de me retenir. Je ne sais pas comment réagir, je ne m'attendais pas à cela, pas de sa part. Je sais bien que je suis allé trop loin, mais putain j'ai déjà fait bien pire et elle a toujours laissé couler. Qu'est-ce qui a changé ? Elle lui trouve quoi à cet enfoiré ? J'inspire doucement, j'expire aussi doucement, j'essaie de retrouver mon calme. Les secondes s'écoulent, un silence pesant s'installe, je dois y mettre un terme. J'essaie de prendre un ton posé, autant dire que j'échoue lamentablement et je lui souffle : « c'est tout ? » Je ne parle pas du prix des chewing-gums, je n’en ai rien à foutre de ce paquet à la con, mais de sa réaction ou du moins de son manque de réaction. Puis, je ne sais pas vraiment pourquoi, certainement parce que j'essaie de gagner du temps, du temps avec elle, du temps pour que ça redevienne comme avant. J'ajoute : « de toute façon, je n'ai pas de monnaie. » C'est stupide comme réaction, je me sens pire que con à l'instant présent. Je ne sais plus quoi faire avec elle, avant je la comprenais avant même qu'elle ouvre la bouche. Aujourd'hui... Elle est devenue un grand mystère. Finalement, je finis par dire ces fameux mots qui ont très rarement franchi mes lèvres. « Je suis désolé, Camryn, vraiment. » Au fond, je le suis, je suis désolé que la situation ait si mal tourné, mais si je devais le refaire, j'avoue que j'agirais très probablement de la même manière. Cet homme n'est pas fait pour elle, du moins, je suis trop égoïste pour laisser n'importe quel homme entrer dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: inutile de mentir, t'es ravie de me voir. – ft. camryn   Jeu 16 Juil - 1:47

J’essaye de rester impassible, mais c’est Blake en face de moi. C’est dans son regard que je suis plongée, et c'est déjà beaucoup plus dur d'essayer de rester convaincue que la meilleure chose à faire serait qu’il parte au plus vite. Petit à petit, le silence s’immisce entre nous, et ça me serre le cœur de me dire que c’est la seule chose qu’il y ait entre nous aujourd’hui. On en était vraiment arrivés là ? Après tout ce qu’on avait été l’un pour l’autre, est-ce qu’on s’était fait des illusions, est-ce qu’on venait réellement de trouver quelque chose qui pouvait nous séparer ? J’essaye de ne rien laisser paraître, parce que je suis en plein service, et puis de toute façon je lui fais toujours la gueule, mais je n’arrive pas à lui dire de s’en aller. Je devrais lui dire de partir. D’ailleurs toute mon attitude jusqu’à présent ne fait que lui dire de partir. Mais c’est Blake. Mon Blake. Et aucun son ne franchit mes lèvres, je ne peux rien dire qui le ferait s’en aller. « c'est tout ? » qu’il souffle. Je baisse mon regard vers mes mains, et commence à me ronger les ongles inconsciemment, comme je l’ai toujours fait lorsque je suis nerveuse. Mais t’attends quoi de moi Blake putain ? Que tu puisses te barrer à l’armée et attendre de moi que je sois la même quand tu reviennes ? Que tu disparaisses trois ans de ma vie et que je plaque tout du jour au lendemain aussitôt que tu reviens ? Que tu menaces mon fiancé de me quitter et que je te parle comme si de rien était ? Je n’ai même pas le temps de dire quoique ce soit qu’il continue sur sa lancée. « de toute façon, je n'ai pas de monnaie. » Evidemment. Instinctivement, je me mords la lèvre en tentant discrètement de retenir un rire nerveux. Je pense que mes nerfs sont probablement en train de me lâcher à ce moment précis, et puis d’un autre côté je me sens soulagée d’avoir à l’avance pu la deviner cette réplique-la. Je perds un peu de ma froideur en revoyant le Blake que je connais. Je secoue la tête avec un début de sourire sur les lèvres avant de pousser le paquet de chewing gum vers lui. « Prends-les, je complèterais la caisse, t’as quand même fait tout ce chemin pour ces chewing-gum à la menthe, ça serait con de pas les ramener. » Je me recule un peu dans le fauteuil de la caisse et resserre distraitement l’attache de ma queue de cheval. Me fait pas regretter ce baissement de garde, Blake, que je me répète dans ma tête. .« Je suis désolé, Camryn, vraiment. » Je m’arrête quelques instants, fixant Blake d’un air surpris. Faut dire que y avait de quoi, la dernière fois que j’avais dû l’entendre s’excuser on devait avoir douze ans, et j’avais pleuré toute la nuit à cause d’une insulte envers mon père qu’il avait dite. Alors l’entendre s’excuser me laisse quelques secondes sans voix, déstabilisée. « T’es vraiment allé loin cette fois tu sais… » Que je souffle pour commencer. Mais il a l'air vraiment sincère et puis c’est Blake, je n'ai jamais su rester très longtemps fâchée quand il fait tout pour arranger les choses. «... Je finis dans un quart d’heure, si tu m’attends tu pourras toujours me raconter la super soirée au Met que j’ai loupé. » Je croise les bras, encore quelque peu sur la réserve, mais l’ambiance s’est déjà beaucoup allégée, et c’est soulagée d’un poids que je me plonge dans ses yeux désormais.
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: inutile de mentir, t'es ravie de me voir. – ft. camryn   

Revenir en haut Aller en bas
 

inutile de mentir, t'es ravie de me voir. – ft. camryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-