AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR UPSIDE DOWN
Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que vous vous plairez à Brisbane.
En cas de question ou de problème n'hésitez pas à contacter Barbie & Abbadon. Elles se feront un plaisir de vous répondre!♥
~ Ils ont besoin de vous ❉
Ils recherchent un partenaire de rp, aidez les donc en venant par ici
Ces scénarios sont recherchés par les membres. Laissez vous tenter!
bazzarttop sitePRD
AIDEZ NOUS À AVOIR D'AUTRES COUPAINS!

Partagez | .
 

 ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Mer 8 Juil - 12:02

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

Les yeux rivés sur l'horloge de ton petit salon, tu stresses. « Allez Matt, réponds ! » L'oreille collée à ton smartphone, un noeud se créé dans ton estomac. T'as besoin de parler à ton meilleur ami avant de te rendre à ton dîner. Soulagement, tout du moins en partie, Matt décroche sur la dernière sonnerie. « Richie, ça fait longtemps, quoi de neuf ? » Tu fais rouler tes yeux au surnom que ton meilleur ami te donne, il sait que tu ne l'aimes pas et il le fait exprès. Tu n'aimes pas non plus le ton sarcastique qu'il prend. C'est vrai que depuis quelque temps tu ne donnes plus de nouvelles aussi souvent qu'à ton arrivée à Brisbane. Maintenant que tu as un emploi, et ton quotidien avec Nolan, tes amis, t'es moins disponible, et tu lui rappelles que non, tu ne l'oublies pas pour autant, la preuve, tu l'appelles bien là, non ? « Accouche mec, je peux pas rester longtemps au téléphone. » C'est bon, tu stresses plus que nécessaire, ta peur de le décevoir, et il te met la pression à te presser de la sorte. Puisqu'il ne te laisse pas le choix de prendre le temps de réfléchir à comment le lui dire, à prendre des nouvelles avant, tu lui lances ce pour quoi tu l'appelles sans réfléchir à la manière de le faire. « Je sais pas si c'est une bonne idée Matt, cette histoire de vengeance, c'est pas moi, je suis pas comme ça, je ne peux pas lui faire ça. » Voilà, ça s’est dit. Tu omets tout de même de préciser la réelle raison qui te fait hésiter à poursuivre le plan initial que tu t'étais fixé. Ton meilleur ami n'a jamais su les sentiments que tu as toujours eu pour Nolan, bien avant que lui-même ne le remarque et ne sorte avec. Tu ne peux donc pas lui avouer qu'à enfin pouvoir côtoyer le bouclé, les sentiments que tu pensais avoir réussi à effacer à son égard, sont toujours présents et refont surface. « Dois-je te rappeler ce que ce mec m'a fait subir ? T'as déjà oublié que c'est à cause de lui que je suis ici ? » Tu soupires. Non, t'as rien oublié du tout, mais à fréquenter le grand brun aux yeux verts, t'as de plus en plus de mal à imaginer tout ce que Matt t'a raconté. Ce n'est pas que tu ne crois pas ton meilleur ami, juste que Nolan est tellement adorable, qu'il est exactement comme tu l'avais toujours imaginé, que c'est difficile pour toi de te dire qu'il a pu agir de la sorte envers Matt. Du coup, ce n'est pas très étonnant non plus de sentir tes émotions envers lui revenir au galop. « OK. Je continue. Je le fais pour toi. » T'es plus très certain de ce que tu dois faire, pour Matt ou pas. Une chose est sûre, Nolan, t'as envie de le voir, alors après avoir raccroché avec ton meilleur ami, tu envoies un message au bouclé.

C'est bon pour ce soir. Je serais là pour vingt heures. - Jessie

Tu flippes total et tu ne sais pas vraiment pourquoi. Enfin si. Parce que toute cette histoire de vengeance ça ne te ressemble tellement pas. Comment t'en es venu, ne serait-ce qu'à imaginer ce plan stupide ? À trop réfléchir, t'en viens même à te demander si cette idée — pas si brillante — n'est pas une excuse pour pouvoir venir ici, en Australie. Tu secoues la tête et chasse cette pensée de ton esprit. * Non, je le fais uniquement pour Matt, pas pour moi, pour MATT. * Tu te répètes cette phrase en boucle essayant de t'en convaincre, mais ta petite voix intérieure te met le doute. * Pourtant, il est tellement adorable, je ne comprends pas. * Tu te sers un grand verre d'eau que tu vides d'un trait, ça t'allège un peu. Tu lèves les yeux vers l'horloge et te rends compte qu'il n'est pas loin de dix-neuf heures. Tu te précipites à la salle de bain, il te reste moins d'une heure pour te préparer et te rendre chez Nolan. Tu prends une douche rapide, et mets bien cinq minutes à choisir les vêtements que tu vas porter. Tu optes finalement pour un pantalon serré noir, un t-shirt blanc rayé bleu et un blazer assorti à la couleur de tes rayures. Une touche de parfum, Le mâle de J-P. Gaultier, ton préféré et te voilà paré.

Un dernier coup d'oeil dans le miroir, tu réarranges ta mèche. * Ça devrait aller. * T'as jamais été sûr de toi et de l'image que tu renvoies aux autres, même si depuis que tu as rencontré ton petit-ami Scott, tu as appris grâce à lui, à avoir un peu plus confiance en toi-même. Mais d'un autre côté, quand vient le sujet Nolan, tu perds encore énormément tes moyens, malgré ce que tu pouvais penser de lui en arrivant à Brisbane. T'arrêtes de cogiter, t'es bien comme t'es, de toute façon, t'as plus vraiment le temps de changer quoi que ce soit si tu ne veux pas être en retard. Avec quelques minutes d'avance, tu arrives à son appartement et ça te fait angoisser d'être là. Depuis que tu fréquentes Nolan, jamais encore vous ne vous êtes vu chez l'un ou l'autre, et ça t'allait bien comme ça. Alors cette invitation chez lui, te fait te poser pas mal de questions. T'es sur son terrain, tu ne sais pas à quoi t'attendre et ça te fait peur. Ça te fait peur parce que tu devrais être celui qui a les cartes en main, celui qui contrôle. Le bouclé t'a pris au dépourvu avec son invitation et paradoxalement, ça te fais aussi sourire niaisement. Ça te fait ressentir des choses en toi, ces mêmes choses qu'avant, quand toi tu le regardais et qu'il ne te voyait pas. T'as peur, mais t'es heureux. Aujourd'hui, il te voit, TOI, même si t'es pas censé être là pour ça.

Vingt heures pile. T'hésites plus, tu sonnes à sa porte.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Mer 8 Juil - 13:33

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

 
Alors que je termine ma garde du jour, je me précipite dans mon casier pour regarder mon téléphone avant de laisser échapper un petit soupir désespéré. Toujours aucune nouvelle de Jessie, je commence à me demander si je ne me suis pas carrément fait des films comme un grand et que cette invitation à venir manger chez moi ce soir ne l’a tout simplement pas effrayé. La tête posée contre la porte de mon casier, je m’insulte intérieurement, si je pouvais revenir en arrière, je crois que je ferai les choses différemment. Ce n’est jamais simple d’agir normalement lorsque je suis en compagnie de Jessie, quand je croise son regard, j’ai l’impression d’être baigné d’amour. Oui je sais, c’est kitch à mort, mais c’est ce que je ressens, comme si le destin l’avait mis sur mon chemin pour que je puisse de nouveau croire à l’amour. Et il me donne envie d’y croire, moi qui n’arrivais plus à me projeter dans le futur, je m’imagine de plus en plus vivre à ses côtés et vieillir avec lui, ce qui était une chose presque impossible après le fiasco Matt. Je me voyais plutôt finir mes jours en solitaire, et ça ne me dérangeait pas vraiment car lorsque je suis arrivé ici, j’aimais cette solitude qui m’aidait à me reconstruire. Puis Jessie est arrivé, et, comme un pansement, il me fait peu à peu voir les choses autrement. Cela ne semble pas vraiment réciproque, je décide qu’il n’est pas une bonne chose de renvoyer un message maintenant et que je verrai bien demain ce que je fais. En attendant, il est temps pour moi de rentrer pour faire une petite sieste avant de me préparer à une soirée jeux vidéo et même pourquoi pas quelques films en solitaire.

Arrivé chez moi, j’ai à peine le temps d’enlever ma veste que je m’écrase sur mon canapé, les yeux clos, presque déjà en train de dormir. Ma garde a été longue, un peu de repos ne va pas me faire de mal, de toute façon je ne tiens plus éveillé et je n’ai pas la motivation pour faire autre chose. J’ai le temps de me reposer deux petites heures avant que le bruit de mon téléphone qui vibre sur ma table basse me sorte de mon sommeil. Les yeux encore plein de sommeil et mes boucles brunes en pétard, je regarde d’où vient le message. Mon cœur manque un battement quand le nom de Jessie apparait sur mon écran, et c’est avec une certaine appréhension que j’ouvre son message. Rapidement, le soulagement et la joie prennent place, me reboostant au passage pour aller faire quelques courses. En une heure, j’ai acheté tout ce dont j’avais besoin pour préparer un bon petit plat et je me mets aux fourneaux. Je ne me débrouille pas trop mal en cuisine, mais j’essaie de rester sobre pour ne pas effrayer Jessie lorsqu’il prendra place à table, il faut que cela reste décontracté.

Après avoir pris une bonne douche, je saute dans un jean noir avant d’enfiler un simple tee-shirt blanc et j’ébouriffe mes cheveux au moment où j’entends résonner la sonnette d’entrée. Un petit regard à ma montre pour voir qu’il est déjà vingt heures et je file ouvrir la porte de mon appartement. Je crois que je reste quelques secondes sans rien dire, admirant sans grande discrétion la beauté du jeune homme qui me fait face. Jessie pourrait s’habiller d’un sac poubelle, je crois que je le trouverai toujours autant attirant et sexy. « -Bonsoir ! » dis-je en souriant tout en essayant de masquer cet enthousiasme qui se fraie un chemin à travers mon corps, je suis aussi excité qu’une puce, pourtant, cette boule au ventre me rappelle que c’est la première fois que nous nous retrouvons dans une telle situations et que je ne dois absolument pas faire n’importe quoi.
D’un signe de la tête, je l’invite à entrer dans mon appartement et rapidement, nous nous tenons tous les deux dans mon salon, endroit plutôt chaleureux de part toutes les lumières qui illuminent la pièce. Dans un coin se trouve le salon avec une immense télé, deux fauteuils et un immense canapé tous en cuir couleur chocolat. Une tonne de coussins allant du lin au marron clair sont éparpillés un peu partout dessus, ainsi que quelques magazines que je n’ai pas eu le temps de ranger. De l’autre côté de la pièce se trouve le salon, une grande table ronde sur laquelle les couverts et assiettes sont déjà installés trônent près de l’entrée de la cuisine. « -Je suis content que tu sois là. » Je me gratte l’arrière du crâne, légèrement mal à l’aise de lui faire découvrir mon chez moi, l’endroit que très peu de personnes ont eu l’occasion de voir. Je suis très secret, je le reconnais aisément, alors quand je fais rentrer quelqu’un dans ma vie comme je suis en train de le faire avec Jessie, j’ai toujours peur de ce que la personne pourrait penser.

En l’invitant à me suivre, je me dirige vers le salon pour m’assoir sur un des fauteuils, attendant qu’il prenne place à son tour. « -Qu’est-ce que tu veux boire ? J’ai plusieurs jus de fruit, du vin, de la bière aussi. J’ai également trouver un cocktail du coin, je sais pas vraiment ce qu’il y a dedans mais ça avait l’air bon. » Je laisse échapper un petit rire, c’est bien tout moi ça, donner l’impression d’avoir dévalisé les magasins pour bien mettre à l’aise les gens, ce que je peux être stupide. Il faut dire que cela fait longtemps que je ne me suis pas trouvé dans une telle situation, d’ailleurs la première et dernière que ça m’ait arrivé, c’était avec Matt, donc je ne suis pas un grand habitué.
 
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Mer 8 Juil - 15:46

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

T'es dans un état de stress avancé en attendant qu'il t'ouvre. T'es arrivé à Brisbane, rempli d'une colère sans mesure envers cet homme qui a fait si longtemps battre ton coeur. Une colère que tu pensais justifiée au vu de ce qu'il a fait subir à ton meilleur ami. Mais là, t'es devant la porte de son appartement, pour un rendez-vous que t'as espéré pendant de longues années et tu prends doucement conscience que tes sentiments à son égard ne t'on en réalité jamais quitté et que ce rendez-vous, tu le désires toujours autant. La porte s'ouvre et tu restes muet face aux orbes couleur émeraude posées sur toi. Tu t'y perds un instant, mais gagnes un sourire qui tend à s'élargir quand sa voix te souhaitant bonsoir résonne en toi. T'as toujours aimé la tonalité basse de sa voix, elle fait vibrer chaque parcelle en toi. « Bonsoir Nolan. » Tu te ressaisis et entres quand il te fait comprendre que tu peux avancer d'un signe de tête. Tu te sens petit à pénétrer dans son antre, petit et complètement stupide d'être aussi fébrile. En même temps, le fait de te retrouver là, c'est un énorme pas en avant dans votre relation, puisque c'est la première fois que tu viens ici et lui n'est encore jamais venu chez toi. Puis bon, t'es pas vraiment non plus un habitué de ce genre de moment, après tout, avant Scott t'avais jamais eu personne, puisque tu ne pensais qu'au bouclé. Et voilà, aujourd'hui, ça se produit enfin, un vrai rendez-vous avec Nolan. C'est vraiment ça hein ? Voilà, t'es là, dans son appartement, et t'en oubli totalement Matt, ton meilleur ami pour qui t'es censé être là, que t'es censé venger. T'en oublies Scott, ton petit ami depuis plus d'un an, que t'as laissé chez toi en Angleterre. T'as tout oublié, parce que quand Nolan est dans les parages, il n'y a plus que lui qui compte pour toi et il semble que cela n'a pas vraiment changé depuis tout ce temps.

Tu ne peux t'empêcher de laisser tes yeux vagabonder tout autour de toi, observant son mobilier, sa décoration, parce que l'intérieur d'une personne en dit beaucoup sur elle. Et tu dois bien avouer que Nolan a de bons goûts. C'est lumineux et chaleureux, malgré l'anxiété provoquée par le rendez-vous, l'anticipation aussi, tu t'y sens étrangement à l'aise. « Merci de l'invitation. » Tu lui réponds en lui souriant sincèrement, parce que malgré ton hésitation de l'après-midi par rapport à Matt et ton coup de fil à ce dernier t'es vraiment content qu'il t'ait invité chez lui. Au fond de toi, t'as jamais vraiment hésité, t'avais envie de venir, c'est juste que c'est le but premier de tout ça qui te fait flipper, parce que c'est de ça que t'as plus envie, mais t'as pas envie de décevoir Matt, sans compter que ce que t'es en train de faire, encore plus parce que tu le veux vraiment, ça revient à tromper délibérément ton petit ami, qui lui te fais pleinement confiance, suffisamment pour te laisser partir seul loin de lui. Mais comme tu es là, tu t'en fiches de tout ça, parce que t'es avec Nolan, parce qu'il semble s'intéresser à toi et c'est tout ce que tu as toujours désiré.

Tu le suis timidement et prends place sur le canapé en cuir, couleur chocolat et il se révèle être particulièrement confortable. Tu restes pourtant un peu coincé, assis au bord, t'oses pas t'installer dans le fond, t'as peur qu'il pense que tu prennes un peu trop tes aises. Tu poses tes yeux sur la table de la salle à manger, de l'autre côté de la pièce, et ça te fait plaisir de voir qu'il a préparé ton arrivée, qu'il t'attendait. « T'as dévalisé le supermarché. » Tu te joins lui en riant un peu avant de lui répondre. Ça te fait du bien, ça fait retomber un peu la pression que tu t'étais mise inutilement, parce que tu te sens bien en sa compagnie, et que tu t'es mis dans tous tes états, juste à cause de l'endroit. « Bah écoute, si ça avait l'air bon, allons-y pour le cocktail alors. Je te fais confiance. » OK, cette dernière phrase fais peut-être un peu trop, tant pis, tu ne peux plus la retirer, t'espères juste qu'elle ne le mettra pas mal à l'aise. Tu ne sais pas trop par quoi commencer, ça te fait quand même étrange de te retrouver là, pourtant t'adorerais lui poser plein de questions sur lui, pour mieux le connaître. Depuis que tu l'as rencontré ici à brisbane, t'en as un peu appris évidemment, mais rien de vraiment personnel, mais tu supposes que s'il a pris la peine de t'inviter chez lui, c'est que ça ne le dérangerait pas, qu'il est prêt à se dévoiler un peu plus à toi et cette pensée te réchauffe le coeur. Elle étire aussi tes lèvres en un sourire incontrôlé. Qu'est-ce que tu peux être niais parfois Jessie. Mais c'est de Nolan qu'on parle, et quand il s'agit de lui, t'es toujours niais. « Tu... Tu veux que je t'aide pour quelque chose peut-être ? » Ouais bon, y'avait mieux, mais au moins ça ne laisse pas un blanc s'installer, silence qui pourrait devenir pesant pour vous deux, et puis ça lui montre aussi que t'es pas du genre à attendre qu'on fasse tout pour toi, que même si t'es l'invité, t'es pas du genre à mettre les pieds sous la table et attendre que ça se passe. D'ailleurs, pour le prouver, t'es déjà debout, prêt à l'aider. « Tu me montres où sont les verres, je te laisserais les remplir. » Tu lui tend la main pour l'aider à se relever et l'emmener vers l'endroit où semble se trouver sa cuisine. Tu lui souris encore un peu plus franchement. Ce n’est pas de ta faute si t'aimes avoir le contrôle et puis bon, vous n'allez pas rester assis là à vous regarder dans le blanc des yeux toutes la soirée. T'as envie de rendre cette soirée encore plus parfaite, tu as envie qu'il s'en souvienne, t'as envie de lui donner envie de recommencer.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Jeu 9 Juil - 8:11

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

 
J’aime la manière dont il semble aussi mal à l’aise que moi, finalement, cela me rassure de voir qu’on est tous les deux dans le même bateau. Ca me détend un peu même, car quelque part, cela veut certainement dire que l’on est sur la même longueur d’onde concernant la signification de cette soirée. Mes pommettes prennent une teinte rosée lorsqu’il dit tout haut ce que je pensais, est-il capable de lire dans mes pensées ou quoi ? Et puis, j’ai un peu peur de l’image que cela peut lui renvoyer. Est-ce que ça lui plait de voir que j’ai fait un effort pour cette première soirée chez moi ? Je ne veux en aucun cas lui mettre la pression, le voir partir en courant est la dernière chose que je veux voir.
Et puis, je me mets à sourire comme le niais que je suis, ravi d’entendre sa dernière phrase, il a confiance en moi ? Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais ça me touche plus que ça ne devrait, à tel point que j’ai envie de me secouer pour arrêter de boire ses paroles comme le grand dadais que je suis. Mais je ne peux m’en empêcher, parler avec lui c’est comme parler avec un ami que je connais depuis toujours, j’ai cette étrange et pourtant agréable sensation qu’il a toujours fait partie de ma vie.
Lorsqu’il propose de m’aider, je commence d’abord par secouer la tête, il est hors de question qu’il fasse quoi que ce soit, si je l’ai invité ce n’est pas pour le faire trimer, mais lorsqu’il me tend la main, je crois que toutes mes convictions s’écroulent aussitôt. Sérieusement, comment résister à Jessie ? Je n’ai pas la solution, et pour être honnête, je n’ai pas envie de l’avoir. Je me saisis de sa main, profitant de ce court contact avec un grand sourire sur les lèvres. Debout, je me rends compte que je suis bien plus grand que Jessie, je pourrai presque poser mon menton sur le haut de sa tête, et pourtant, je suis quasiment persuadé qu’il serait plutôt du genre à se mettre devant moi pour me protéger. Avec son humour parfois incisif et sa répartie aiguisé, il semble bien plus armé que moi pour faire face au monde. On m’a souvent répété que malgré ma taille et mes muscles, je suis une chose fragile bien trop sensible. Je crois qu’ils n’ont pas tort, Matt m’a prouvé que je n’étais pas aussi fort que je le pensais puisqu’il a réussi à me briser si facilement…

Je secoue la tête en me dirigeant vers la cuisine, il est hors de question que je pense à Matt, si j’ai mis autant de kilomètres entre lui et moi, ce n’est pas pour penser à lui de la sorte. Il est hors de question qu’il vienne pourrir cette soirée qui s’annonce délicieuse. Je lui indique le placard dans lequel sont rangés les verres tandis que je pars à la recherche du cocktail dans la caverne d’Ali Baba qu’est mon frigidaire. Adorant cuisiner, il ne m’arrive jamais d’être à court de quoi que ce soit. « -Et voilà ! » je m’exclame en trouvant enfin la bouteille contenant le liquide vert. J’en verse dans les deux verres que Jessie a sortis, avant de le lever pour trinquer avec lui. Et cette soirée en sa compagnie est aussi délicieuse que ce que j’avais imaginé, il n’y a pas un seul blanc durant tout le repas, nous parlons de tout et n’importe quoi, Jessie ne manque pas de faire quelques blagues qui me font me tordre de rire. La dynamique qui se créer entre nous deux est fascinante, si les débuts ont été difficile, plus rien ne semble pouvoir enrayer la bonne humeur du moment.

Il est presque minuit quand nous nous retrouvons de nouveau dans mon canapé, l’un à côté de l’autre tandis que nous continuons de discuter. Lorsque notre conversation s’anime, il arrive que nos genoux se touchent, contact qui attire toujours mon regard. Je n’ai plus vraiment l’habitude que l’on me touche, même accidentellement, j’ai toujours tendance à éviter soigneusement les contacts et je déteste que l’on me surprenne, mais avec Jessie, je suis en train de réapprendre à apprécier le contact d’un homme sur ma peau.

Un silence s’installe entre nous, pas un silence pesant qui met mal à l’aise, non, un silence qui nous permet de nous observer le temps de quelques secondes. Le cœur qui bat à la chamade, j’ai une irrésistible envie de l’embrasser, là, tout de suite, maintenant !! Mais d’abord, je lève ma main vers son visage, glissant une mèche de ses cheveux en arrière pour ne pas qu’elle vienne tomber devant ses yeux. Ils brillent comme deux saphirs étincelants, alors, envouté, je finis par me pencher pour venir déposer mes lèvres contre les siennes. Je suis d’abord hésitant et timide mais voyant que Jessie ne me repousse pas, je viens placer mes mains à l’arrière de sa nuque pour approfondir notre baiser, qui se fait plus sensuel, plus séducteur. Je n’ose pas transgresser la frontière de ses dents pour venir caresser sa langue, bien trop effrayé d’aller trop vite pour lui.
Je n’ai pas le temps de me torturer l’esprit pour savoir si je dois aller plus loin ou pas puisque le téléphone de Jessie, posé sur la table basse, sonne pour annoncer l’arrivée d’un nouveau message. Je me recule presque brutalement, posant mon regard sur la source du bruit qui est venue me perturber, il me semble apercevoir un prénom masculin mais je reporte rapidement mon attention sur mes mains, à présent posées sur mes genoux. Je suis certain d’être rouge de la tête aux pieds tandis que je joue avec le coin d’un des coussins du canapé. « -Je suis désolé, je n’aurai peut-être pas du mais j’en avais tellement envie… » Ma voix s’éteint doucement, légèrement honteux de dire une telle chose à voix haute.
 
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Jeu 9 Juil - 14:18

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

Jamais tu n'aurais imaginé que la soirée se passerait aussi bien. Tu t'étais fait tellement de films, t'étais intimidé par lui, par ces nombreuses années à avoir rêvé de lui, de ce moment. Maintenant que cela se réalise enfin, c'est encore mieux que tout ce que tu avais pu imaginer. Bon OK, au début, ça été un peu étrange, vous étiez visiblement tous les deux mal à l'aise, mais t'es fier de toi, car à partir du moment où t'as pris les devants en lui proposant de l'aider pour les cocktails, l'infime barrière qui s'était installée est tombée, pour ne plus revenir s'immiscer entre vous. Le temps fil comme un rien, durant le repas, vous avez parlé de tout et de rien, tu fais le pitre et ça le fait rire et t'aimes le voir rire, surtout quand ses lèvres s'étirent suffisamment pour faire apparaître ses fossettes qui le rendent encore plus craquant. Finalement, tout devient assez naturel et ça te plaît, tout comme le repas qu'il t'a préparé, tu restes scotché, tellement c'est délicieux, même si tu ne manges jamais en grande quantité, tu as encore tes réflexes d'anorexique même si tu te soignes de ce côté-là. « T'es un véritable cordon bleu dis donc. Je reviendrais. » Tu ponctues ta phrase d'un éclat de rire, alors que tu l'aide à desservir et débarrasser la table. Oui, t'as toujours pas l'intention de lui laisser tout faire, même s'il est l'hôte de la soirée.

Tu le suis jusqu'au salon, l'heure est déjà bien avancée, mais tu n'as aucune envie de partir maintenant, et il n'a pas l'air d'avoir envie que tu partes non plus et ça te convient bien comme ça. Tu te sens bien en sa compagnie, le dialogue est facile entre vous, même si jusque-là, t'as pas encore réussi ou plutôt pas vraiment osé aborder le sujet que tu voulais. En même temps, ce n’est pas vraiment facile d'aller sur ce terrain-là, parler d'ex ou quoi, alors que vous passez un bon moment ensemble. T'as pas envie de tout gâcher, malgré ton besoin d'avoir aussi la version de Nolan. Tu ne sais pas pourquoi, sans forcément remettre en doute la parole de ton meilleur ami, mais t'as l'impression que tu ne sais pas tout, et que donc ton jugement est faussé. Nolan est trop loin de l'image dépeinte par Matt, il est trop adorable, trop gentil, avenant pour que tout ce que tu as entendu de leur histoire soit toute l'histoire. Tu veux avoir la certitude que tu ne t'es pas lancé dans cette idée de vengeance pour rien, même si là de suite, tu n'as de toute façon plus vraiment envie de vengeance, ce dîner, vos discussions, la légèreté du moment entre vous font écho en toi, te faisant prendre conscience que tes sentiments pour le bouclé, n'ont pas l'air de t'avoir quitté un jour. Les contacts de vos genoux te font frissonner à chaque fois que cela se produit, comme une décharge électrique qui te parcourait le corps. Tu le fixes, te mordillant la lèvre inférieure, alors qu'un silence se pose entre vous. Un silence qui n'a rien de stressant, qui n'a rien d'un moment où l'on n’a rien à se dire, non, juste un silence, qui s'impose de lui-même, parce que parfois, les silences en disent tout autant que les mots, voir plus. Ton regard azur est plongé dans ses magnifiques iris émeraude. Tu les observes intensément, apercevant ce changement léger de teinte, le vert devient plus profond, ses pupilles brillent d'un éclat que tu n'avais pas encore décelé dedans, mais à aucun moment tu ne t'étais attendu à ce qu'il allait faire.

Tu sens ses longs doigts fins remettre une mèche de tes cheveux en arrière, tu te crispes un peu au contact, sans pour autant émettre d'objection, parce que tu aimes ce que tu ressens là tout de suite. Tes yeux ne quittent pas les siens quand il approche son visage du tien. Tu ne le rejettes pas, t'as attendu cela depuis tant d'années, mais pris sur le moment, l'effet de surprise tu ne réponds pas immédiatement au baiser. Ton cerveau a besoin d'un petit laps de temps pour procéder à ce qui est en train de se produire, à ses lèvres posées délicatement sur les tiennes, qui bougent doucement, puis augmentant un peu l'intensité du baiser. Tes yeux se ferment appréciant l'instant. Tu allais enfin répondre à l'échange quand tu ressens un vide sur ta bouche et en toi. Nolan a coupé le contact de vos lèvres, t'es déçu, t'as même pas pris conscience que c'est la vibration et la sonnerie de ton téléphone qui l'ont coupé dans son élan. Quand enfin tu comprends, tu attrapes l'appareil dans tes mains, le prénom affiché sur l'écran accentue les palpitations de ton coeur, déjà fortement accélérées par le baiser. Tu raccroches, t'as clairement pas envie de parler à Matt, pas maintenant alors que t'es en compagnie de son ex, cet ex dont tu as toujours été amoureux et qu'il ignore cet état de fait. « Désolé. » Tu t'excuses rapidement, baissant le regard vers ton téléphone, prenant le soin cette fois-ci de carrément l'éteindre, tu n'as plus du tout envie d'être dérangé. Tu relèves le visage vers le bouclé, quand il s'excuse pour ce qu'il a fait. Sa dernière phrase plante un sourire niais sur ton visage, l'entendre dire qu'il en avait vraiment envie te fait plaisir à un point que t'aurais pas imaginé, et pourtant tu paniques un peu à ses mots. Ce foutu appel t'a planté ce moment qui aurait du être parfait, il te rappelle aussi qu'à la base t'es venu là dans un but bien précis, que tu t'éloignes de ton plan, et surtout te fait prendre conscience que si Nolan vient à l'apprendre, tu vas le faire souffrir, vu qu'apparemment il t'apprécie, et dans l'immédiat, tout ce dont tu as envie, c'est tout, sauf de le faire souffrir. T'hésites à comment et surtout quoi répondre. T'humidifies tes lèvres de ta langue, et tu y sens encore l'empreinte des lèvres de Nolan sur ta bouche, les battements de ton coeur repartent de plus belle. « Ne t'excuse pas Nolan. » Tu lui offres un sourire timide, mais rempli d'envie. Tu réduis la distance entre vos deux corps, glissant vers lui, ta main droite se posant dans son cou, tu viens poser à ton tour te lèvres sur les siennes, un baiser doux, mais intense, tu veux te rattraper du manque de réponse au sien. Pourtant, tu y met fin très rapidement, posant ton front contre le sien. « Ne t'excuse pas, car j'en avais envie aussi. » Tu te retiens d'ajouter que ça fait très longtemps que tu as envie, tu ne veux pas lui faire peur, tu ne veux pas qu'il sache tout de suite que tu le connais depuis bien longtemps. Tu ajoutes tout de même en riant légèrement, sans séparer vos visages que c'est le téléphone qui t'a empêché de répondre à son initiative. Et là, tu reprends ce que tu as commencé un instant plus tôt, reprenant possession de ses lèvres. Cette fois, tu y mets de la passion, c'est moins délicat, ta main droite va plonger dans ses boucles brunes, tandis que ta langue caresse sa lèvre inférieure demandant l'accès pour approfondir le baiser. Tu lui montres à quel point, oui, toi aussi t'en as envie.

Tu ignores combien de temps vous restez à vous embrasser, alternant baiser profond et baiser furtif. Mais tu fini par reculer un peu, t'as besoin de respirer un peu, puis comme c'était parti, t'aurais fini par avoir envie de lui sauter dessus, et honnêtement, aussi plaisante que puisse être cette idée, t'as clairement pas envie d'aller trop vite, tu veux prendre ton temps, peut-être pouvoir construire quelque chose de sincère, malgré la raison première de ta présence sur l'île, enfin t'en sais rien, mais t'as juste pas envie qu'il pense que t'es un gars de passage ou à être du genre à avoir des coups d'un soir. « Je suis sincèrement désolé pour l'appel. J'aurais dû le couper avant, mais je n'y ai pas pensé, je m'en veux d'avoir gâché le moment. » Oui, t'es comme ça, avoir toujours le besoin de t'excuser et de te justifier. C'est vrai, depuis que tu es avec Scott, t'as pris confiance en toi, mais ça n'enlève en rien à ton toi profond. En tout cas, tu te dis que c'est le moment idéal pour peut-être arriver à avoir une confidence de Nolan, à le pousser à parler de son histoire avec Matt, pour avoir sa version. Tu ne sais pas s'il te fait assez confiance pour t'en parler, mais tu dois essayer. Alors tu te justifies encore un peu, reculant un petit sur le canapé, reprenant ta place initiale, mais gardant un contact physique avec lui en tenant sa main dans la tienne. « C'était mon meilleur ami. En ce moment il ne va pas bien, ça se passe mal avec son copain, enfin son ex, ils se sont séparés parce qu'il était violent. Alors il m'appelle souvent quand il a besoin de parler. » T'essaies de ne pas trop donner de détail, histoire que Nolan ne fasse pas le lien, mais t'espères que ça va le faire tilter et lui donner envie de te parler de son expérience.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Ven 10 Juil - 9:14

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

 
La suite des événements se déroulent si rapidement que j’en ai encore le tournis. Il y a ce satané téléphone qui brise cet instant magique, enfin pour moi en tout cas, et Jessie qui s’excuse sans véritable raison, ce qui me rend nerveux sur le coup. Et s’il n’avait pas du tout apprécié que je prenne les devants pour l’embrasser ? Si ma confession l’avait plus mis dans l’embarras qu’autre chose ? Dix milles questions me traversent l’esprit, je suis vraiment rouillé dans le jeu des rencarts, peut-être que l’embrasser aussi rapidement n’était pas une bonne chose, je ne sais pas, je ne sais plus et je mets à douter de tout. Je ne le vois pas éteindre son téléphone, je regarde dans sa direction mais sans vraiment regarder, rejouant dans mon esprit ce que je viens de faire encore et encore. Lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois, j’avais peur de tomber amoureux de lui, maintenant que c’est fait, j’ai peur de me faire rejeter. Bon, il ne s’est pas encore enfui en courant, ce qui semble être un signe positif, mais je ne veux pas m’avancer par peur d’être déçu.
Lorsqu’il prend enfin la parole, mon esprit se concentre de nouveau sur lui. Il sourit, mais pourquoi sourit-il comme ça ? Est-ce possible qu’il ait apprécié autant que moi ? Cette simple pensée m’embrouille parce que… parce qu’enfin je suis moi, cette loque brisée, je suis un boulet, qui ne rendra certainement pas la vie de Jessie plus simple au contraire. Peut-être que s’il savait la vérité, il s’en irait. Je peux comprendre, mon passé est assez lourd, il est si beau et drôle qu’il pourrait se trouver quelqu’un de moins compliqué que moi en claquant des doigts. Mon regard croise le sien juste avant qu’il se penche vers moi pour m’embrasser. Il est court, très court ce baisé mais c’est tout ce dont j’avais besoin, savoir qu’il en avait envie lui aussi, que cette affection que je lui porte ne va pas que dans un seul sens. Et lorsqu’il le dit à voix haute, je suis encore plus ravi. Mes inquiétudes se mettent en sourdines, encore plus lorsqu’il vient de nouveau poser ses lèvres sur les miennes. Je crois qu’il est en train de mettre le feu à mon coeur mais également à mon corps qui répond aussitôt, ma bouche s’ouvre légèrement pour que nos langues viennent se caresser, une de mes mains sur ses hanches, la deuxième dans son dos. Je sens cette agréable sensation bouillonner dans mon ventre, cela fait tellement longtemps que je n’ai pas connu quelque chose comme ça qu’il est difficile de ne pas lui arracher son tee-shirt sur le champ. J’ai envie de sentir sa peau sous mes doigts, sous mes lèvres, je veux couvrir son corps entier de tendres baisés.

C’est en poussant un petit grognement que je sens Jessie s’éloigner de moi pour mettre fin à notre échange, je crois que j’aurai pu passer la  nuit à l’embrasser. Bon, je me rends compte que ce n’est physiquement pas possible puisque je suis légèrement essoufflé à présent. Lorsqu’il s’excuse de nouveau pour le téléphone, je suis en train de sourire, mon regard glissant sur lui. « -Ne t’inquiètes pas pour ça, je pense que tu t’es bien rattrapé ! » dis-je en laissant échapper un rire. Tout semble aller pour le mieux, enfin, c’est ce que je ressentais jusqu’à ce qu’il me parle de cet ami mystère qui a rencontré des problèmes avec son petit ami violent. Ce qu’il me dit fait tellement écho que ma main se crispe autour de la sienne, instinctivement, je rentre légèrement la tête dans les épaules et mon regard se fait plus sombre. J’ai l’impression que chaque coup que Matt a porté sur moi se réveillent douloureusement, mon regard se fixe sur mon avant-bras où se trouve une cicatrice, souvenir laissé par l’intervention que j’ai dû subir après que Matt m’ait tout simplement cassé le bras. Je sens la crise d’angoisse pointer, j’ai de plus en plus de mal à respirer et je dois me concentrer sur les yeux de Jessie pour ne pas sombrer totalement. Lorsque mes mains se mettent à trembler, je me remets debout brutalement, détestant l’idée que Jessie puisse s’en rendre compte. Il faudra bien que je lui dise à un moment, mais pas ce soir, c’est peut-être égoïste de ma part, mais j’ai vraiment envie de voir ce que cette histoire peut donner avant de lui révéler quoi que ce soit qui pourrait l’effrayer. Et puis, je ne veux pas lui imposer deux personnes à gérer dans ce cas-là, mes crises d’angoisse peuvent être violentes, elles me font parfois peur alors Jessie risque d’être tout simplement traumatisé. Pour masquer mon geste un peu trop brusque, je fais semblant d’aller nous resservir deux verres d’eau, ce qui me laisse également le temps de ravaler tous les souvenirs douloureux. « -Je… je suis vraiment désolé pour lui. » dis-je de dos en versant l’eau dans un premier verre et tout en essayant de contrôler le ton de ma voix pour ne pas paraitre trop affecté par ce qu’il vient de dire. Je viens reprendre ma place lorsque je sens que j’ai retrouvé un certain calme même si j’ai l’impression que je suis sur le point de craquer à tout moment. Je lui tends le verre, espérant au plus profond de moi-même qu’il ne va pas mal interpréter mon comportement. Soit il va me prendre pour un fou furieux, soit il va penser que je suis insensible et que le cas de son ami ne m’intéresse pas du tout. Je m’empresse donc d’ajouter quelque chose. « -Est-ce qu’il a été à la police ? Ou en a-t-il parlé avec quelqu’un d’autre que toi ? » Je sais que c’est ce que j’aurai très certainement dû faire au lieu de m’enfuir comme je l’ai fait, mais rester près de Matt me rendait malade, et puis, qui m’aurait cru ? Tout le monde semble lui vouer un culte, lui l’intouchable, je pense que tout le monde m’aurait pris pour le roi des menteurs. « -J’ai lu quelque part qu’il faut aller faire constater les coups dans un hôpital. Enfin, pour ce que j’en sais à ce sujet… » Je trempe mes lèvres dans l’eau, totalement mal à l’aise et incapable de trouver un autre sujet de conversation tellement l’angoisse me ronge.
 
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Sam 11 Juil - 23:00

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

Tes dents meurtrissent doucement ta lèvre inférieure, tu te demandes si cela était une bonne idée de parler de ce sujet avec Nolan dès votre premier vrai rendez-vous, car tu le sens se crisper sur ta main quand tu parles de Matt, sans prononcer son nom bien évidemment. Vraiment, tu n'aurais pas dû le faire, pas ce soir, c'est trop tôt dans votre relation, tu le sais, mais quand même tu le fais, quand même tu essaies de savoir s'il va se confier. T’y peux rien, t'as trop besoin de savoir comment lui a vécu son histoire avec ton meilleur ami, même si tu te doutes que cela te fera mal de l'entendre, mais que tu n'imagines pas encore à quel point ça va te faire mal, mais pas dans le sens que tu t'attends. Toi, tu penses que cela va te faire mal d'entendre le bouclé parler des sentiments qu'il a eut, qu'il a peut-être même encore pour Matt, quand toi tu étais invisible à ses yeux malgré tes sentiments à son égard. Tu penses avoir mal d'entendre aussi comment ils se sont déchirés, quittés, tu le sais déjà, mais venant de sa bouche à lui, ce sera encore pire, tu le sais. Cette bouche qui vient tout juste de t'embrasser et que tu as embrassée en retour. Tu humidifies instinctivement tes lèvres en y repensant, et tu sens encore la douceur de l'empreinte des lèvres pleines de Nolan sur les tiennes. C'est lorsqu'il se met debout brutalement, laissant tomber ta main et l'absence de son contact que tu reviens à la réalité. Tu l'observes et sa réaction te surprend, il semble triste, inquiet, voir presque apeuré. Comment peut-il réagir ainsi, c'est lui qui a fait du mal à Matt, non ? Enfin c'est ce que ton meilleur ami t'a dit, mais clairement, là, c'est bizarre, t'es de plus en plus persuadé qu'il ne t'a pas tout dit, qu'il t'a caché une partie de l'histoire. La voix de Nolan est fébrile quand il te dit être désolé pour ton ami, ses beaux yeux verts ont pris une teinte particulièrement sombre, il fini même par te tourner le dos pour se servir un verre d'eau. Qu'essaie-t-il de te dissimuler ? « Ça... » T'allais lui demander si ça va, mais il reprend place près de toi, ayant l'air d'avoir repris contenance et ce changement te perturbe, les questions se bousculent dans ton esprit et plus que jamais, t'as besoin de savoir leur histoire de son point de vue.

De toute façon, c'est lui qui parle en se replaçant à tes côtés, il ne te laisse donc pas l'occasion de t'inquiéter de son état. Au moins, il est de nouveau près de toi. La chaleur de sa proximité te fait ressentir comme un frisson à l'intérieur de toi, tu te sens bien et en même temps mal. Bien qu'il est revenu vers toi, bien qu'il n'a pas écourté la soirée malgré le fait flagrant que ce sujet le gêne. Mal, parce que justement, il n'a pas l'air bien, pas comme un coupable qui serait sur le point de se faire confondre, non, mais plutôt comme quelqu'un qui a de mauvais souvenirs qui ravivés par tes paroles le blessent encore un peu plus, rouvre la plaie. Ouais, ça te rend mal d'être la cause de cela. T'aurais dû la boucler, mais tu réponds quand même à sa question avant de t'excuser encore. « Non, il n'a rien fait constater et n'a pas été voir la police non plus. Je n’ai pas compris pourquoi, pourtant je lui ai dit de le faire à maintes reprises. Eh oui, ses parents sont au courant aussi, fin tous ses proches quoi. » T'es à deux doigts d'ajouter qu'actuellement il est même à l'hôpital après une tentative de suicide, mais tu te retiens de justesse, tu ne veux pas le mettre encore plus mal à l'aise. Tu l'apprécies trop, malgré ce que Matt a pu t'en dire pour avoir envie de le voir souffrir plus que ce que tu as pu voir il y a quelques instants. « Je... je suis désolé de t'avoir parlé de ça. Je ne sais même pas pourquoi je te l'ai dit, je n’aurais pas dû, ça à l'air de te mettre mal à l'aise et c'est bien la dernière chose que je voulais faire. » Tu le vois de nouveau être vraiment inconfortable, clairement cette conversation était une très mauvaise idée. La soirée était tellement parfaite, et il a fallu que tu viennes tout gâcher avec ta putain de curiosité mal placée. Bon, pas si mal placée, après tout ça concerne ton meilleur ami, et puis au vu de la tournure que prend votre relation, ça te concerne aussi, tu dois savoir si tu ne t'embarques pas dans une relation qui se terminerait pour toi comme pour ton meilleur ami, même si t'y crois absolument pas, Nolan est bien trop aimable, avenant et adorable pour que tu arrives à l'imaginer être violent envers toi, envers qui que ce soit d'ailleurs. Tu te fous une baffe mentalement, t'es en train de dire donc que Matt est un menteur, non, tu ne peux pas penser cela de ton meilleur ami, et pourtant, t'y peux rien, là t'es complètement perdu entre ce que Nolan montre et ce que Matt a pu te dire. Tu souffles et te lèves. « J'ai... je vais y aller, je pense. Merci pour la soirée et le repas, c'était parfait. Enfin jusqu'à ce je merde. » Tu baisses les yeux, ils sont devenus humides, tu t'en veux à un point que tu n'aurais pas pensé possible. Seulement, t'as beau lui avoir dit que tu allais y aller, tes pieds refusent de se mouvoir, tu restes sur place, parce que t'as pas envie de partir, t'as envie qu'il te retienne, qu'il te sert dans ses bras et qu'il te dise que tout ce que Matt t'a raconté n'est qu'un mensonge. « Je suis désolé d'avoir tout gâché. » Finalement, ton corps se décide à obéir à ton esprit, même si ton coeur lui a toujours envie de rester. Tu es à la limite de pleurer, mais tu te retiens. Tu avances d'un pas vers lui, te penches pour déposer un rapide baiser sur sa joue, bien que tu aurais préféré pouvoir goûter encore à ses lèvres, mais t'oses pas, pas après ça. Tu passes lentement devant lui à la recherche de ta veste. Lentement, parce que malgré tout t'es pas pressé de t'en aller, tu veux t'imprégner de l'odeur de son appartement, tu observes encore son intérieur, tu ne veux rien oublier, n'étant pas certain qu'il te permettra de revenir un jour.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   Mer 15 Juil - 8:26

Wherever you are is the place I belong
There’s a lightning in your eyes I can't deny
Then there’s me inside a sinking boat running out of time
Without you I'll never make it out alive
But I know yes I know we’ll be alright

 
J’écoute à peine ce que Jessie me répond au sujet de son ami, je me rends compte à quel point cette angoisse est ancrée en moi et que malgré la distance, l’ombre de Matt ne cesse de me hanter. Je pensais que venir ici aiderait à oublier, mais est-il possible d’oublier de tels événements ? C’est comme si je sentais encore les coups meurtrir mon corps, j’entends de nouveau la voix de l’infirmière qui s’est occupée de moi, la peur que j’ai ressenti ce jour-là, je la ressens encore aujourd’hui. Elle est même décuplée par la crainte de voir Jessie me fuir si je lui avoue mon passé, pourrait-il supporter d’être en couple avec quelqu’un d’aussi abîmé par la vie que moi ?
Je me passe nerveusement la main dans les cheveux lorsqu’il s’excuse de m’avoir parlé de ça, il n’en faut pas plus pour que je regrette ma réaction. C’est très important qu’il sache qu’il peut parfaitement me parler de tout, il doit savoir qu’il peut compter sur moi, quel que soit le sujet qu’il veut aborder. Et puis, je pourrai peut-être aider son ami, qui peut mieux le comprendre que quelqu’un qui a vécu la même situation que lui ? Cela ne se fera pas tout de suite, je suis loin d’être prêt à révéler ce passé trop douloureux à Jessie malgré toute la confiance que je lui porte déjà, mais un jour peut-être, je serai en mesure de discuter avec son ami et lui apporter quelques conseils qui m’ont moi-même aidé à tenir le coup lorsque j’en avais le plus besoin.

Lorsqu’il se lève en annonçant qu’il va s’en aller, s’excusant pour une raison qui me parait obscure, je le regarde d’abord avec un certain étonnement, ne comprenant pas pourquoi tant d’empressement si soudainement. Ses prunelles légèrement brillantes m’indiquent qu’il pense vraiment avoir gâché la soirée, mais je reste figé lorsqu’il se contente d’un baiser sur la joue. Quoi ? Est-ce que c’est comme cela qu’il compte me dire au revoir ? Je le regarde, la main posé sur ma joue, cherchant à comprendre pourquoi il n’a pas osé aller plus loin avec les baisés un peu plus fougueux échangés plus tôt ? Croit-il que je lui en veux ? Cette idée me parait ridicule mais au vu de son comportement, cette réponse me parait être la plus cohérente. Alors, sans perdre une seconde de plus de peur de le voir filer, je me lève et me diriger droit vers lui. D’une main, j’attrape délicatement son menton tandis que je glisse l’autre dans le bas de son dos pour venir coller son corps contre le mien. Avec un grand sourire, je viens sceller nos lèvres tendrement. « -Tu n’as rien gâché du tout, j’ai passé une très bonne soirée. » dis-je presque contre ses lèvres. Puis, je l’aide à enfiler sa veste, préférant le laisser partir pour ce soir vu ce qu’il vient de se passer. Je lui fais un dernier signe de la main avant de refermer la porte derrière moi pour me mettre à faire la danse de la victoire, finalement ravi de cette soirée et de la manière dont les choses se passent avec Jessie. Le cœur battant à tout rompre, j’ai l’impression qu’il pourrait être celui capable de me faire oublier Matt et dépasser toutes ces peurs qui me torpillent depuis quelques mois. Avant de me mettre à la vaisselle, je prends le temps d’envoyer un message à Jessie, lui répétant à quel point j’ai adoré passer du temps avec lui et que j’espérais le revoir très bientôt…
 
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

WELCOME TO BRISBANE ৩


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

✘ Wherever you are is the place I belong [feat. Nessie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
upside down :: 
05 - a small escape
 :: Ashes & Dust :: ancient history
-